//img.uscri.be/pth/9bb62f15d59d0586f6f1d111d579be93d2836621
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

My wonderworld

De
101 pages
Les actes et les rêves d'un garçon qui peu à peu perd pied dans la réalité, en tentant avec maladresse de s'apaiser dans l'amour. Tourmentés par ses passions, ses actes vont le conduire à l'irréparable. Profondément désespéré, sa vie oscille entre sublime et sordide. Ses fantasmes côtoient la réalité. Fait de tensions sexuelles, d'espoir de bonheur, ses folies meurtrières sont ses angoisses et ses exaltations. Dans ce premier roman, l'auteur entreprend une relecture noire du mythique « Alice aux pays des merveilles », et tente de le replacer dans un monde contemporain, réaliste et rêvé à la fois. L'attitude de son personnage emprunte autant au polar son atmosphère inquiétante qu'à la poésie, ses envolées lyriques.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2 Titre
My wonderworld

3Titre
Florent Paudeleux
My wonderworld

Roman
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit 2008
www.manuscrit.com

ISBN : 978-2-304-01024-4 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304010244 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-01025-1 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304010251 (livre numérique)

6 8
LE SÉDUCTEUR
C’est alors que je m’endormis. Désabusé et
désenchanté, aigris et écrasé par la solitude,
j’avais découvert, qu’il me fallait très vite un
ami, que seul par une présence cesseraient mes
dépressifs instants, alors je m’exécutais, je me
laissais, d’abord, aller à cette latente courtoisie,
puis je sombrais dans les affres d’exquis mari-
vaudages, laisser exploser la sensualité. Des
mots qui deviennent des assauts, des déclara-
tions de guerre qui prennent vie, des armées de
sentiments, des régiments de fantasmes, ma vie
ressemblait soudain à un champ de bataille. Une
relation appréhendée avec violence, redoutée,
de la mauvaise conscience. J’étais enfin bien,
dans la peur, l’autre était mon ennemi, je le sa-
vais prêt, à tout moment, à m’attaquer, je me
tenais prêt, sur mes gardes. C’est une invasion
sentimentale. Je crois en la cristallisation éter-
nelle de nos fragiles moments, revenir à
l’ignorance, puis lucidité, et refuser l’innocence.
Un moment. Je suis enfin en paix avec moi.
9 My wonderworld
Je ne connais pas son nom, je ne connais rien
de lui. Un anneau d’argent étincelant à son
doigt, brillance, incandescence, ça me griffe, je
le laisse faire, mes yeux se promènent, sa main
erre sur mon corps, partout, je le laisse faire, je
soupire, je tremble, j’aime. Ce n’est que du sexe.
Enfin le plaisir me submerge, je m’abandonne,
il n’est plus rien, il n’est plus que l’outil qui m’a
permis d’atteindre ce plaisir. À nouveau j’ouvre
les yeux, il est là, calme. On s’observe, je décide
que je ne serais pas celui qui sourirait le pre-
mier, trop vite je cède, il me sourit. Sa bouche,
sans doute le morceau de chair, bestiale, char-
nelle, qui possède la charge érotique la plus im-
portante de son être, j’ai besoin de la posséder,
cette partie charnue, grasse et gracieuse, qui
m’aguiche indécemment, je succombe, ce n’est
pas encore finis, je mords ses lèvres, il est sur-
pris. Sa lèvre entre mes dents, j’aimerais pou-
voir la lui arracher, posséder cette rougeur, la
garder au fond de moi à tout jamais. Cannibale.
Mon attaque se transforme en baiser, il com-
prend, sa langue s’enfonce dans mon palais, je
donnerais tout pour qu’il aille plus lentement,
pour que ce baiser se fasse millimètres par mil-
limètres, il va trop vite, il extrait sa langue de ma
bouche, le vide m’envahit.
Mes mains se posent sur son corps, ses épau-
les puis son dos, j’enfonce mes ongles dans sa
chair, je retire mes doigts, puis les reposent en-
core plus bas, mes doigts sur lui, je ne sais que
10