Parade

-

Livres
498 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

« Parade » commence au chevet du poète Guillaume Apollinaire en 1916, revenu de la guerre avec un éclat d'obus fiché dans le crâne... Son meilleur ami Pablo Picasso lui annonce que Jean Cocteau, poète de 26 ans, lui propose de réaliser les décors d'un « ballet réaliste » qu'il veut créer pour les Ballets russes. Le compositeur Erik Satie est déjà de la partie.


En plein coeur du Montparnasse de la Première guerre mondiale, Zoé Balthus plonge dans le quotidien d'une jeunesse artistique démunie, seulement portée par la passion des arts, la beauté, la liberté de créer, l'amour de la vie. Personne ne soupçonne alors que ces jeunes gens composent une extraordinaire galaxie qui brillera pour l'éternité...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 27
EAN13 9782376419051
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0067 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L A N G A G E D U L O G O S J E V I E N S V E R S L U I J E T E N D S
G W E N C A T A L Á L ’ É D I T E U R
Z O É B A L T H U S L ' A U T E U R
PARADE Jeunesse d'Éternité
un roman de ZOÉBALTHUS
GWENCATALÁÉD. remueurartslittéraires d
SOMMAIRE
PAGE13 PAGE37 PAGE45 PAGE61 PAGE73 PAGE91 PAGE101 PAGE143 PAGE163 PAGE197 PAGE261 PAGE283 PAGE307 PAGE329 PAGE367 PAGE381 PAGE397 PAGE437 PAGE461
Ah Dieu que la guerre est jolie ! Rêve de Parade Œuf couvé à Pâques Les demoiselles de La Rotonde Deus ex machina Un cadeau du printemps La faiseuse d’anges et le cygne Artillerie et grande bataille Tandis que le sang coule Picasso entre en piste Une merveille de Petite fille américaine Chinchilla mène la danse Lyre et Palette Méditations esthétiques en salade Un abracadabrant Chinois Le banquet Braque Ballerines russes sous cieux romains Eros décoche ses flèches L’esprit nouveau, quel scandale !
À mes parents et mon frère tant aimés, Aux précieuses amitiés.