//img.uscri.be/pth/3f197665680a249bb9684b948fe7ea3e6795a392
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Pernety 80

De
196 pages
Les personnages de ces nouvelles, chacun pour des raisons différentes, sont venus habiter Pernety (Paris XIVe) dans les années 80.

Ferdinand, le marchand de journaux de la rue Boyer-Barret est le témoin de leurs histoires de passion et de déconvenue. Selon lui, les personnages et leurs amis sont les participants d'un drame que même leur esprit romanesque ignore: ils traversent une période transitoire et périlleuse de leur vie au coeur d'un quartier lui-même en mutation. Pour chacun d'eux les attachements sont en sursis; la grâce de leurs aventures naît de là.

Tous les hommes ont connu des bonheurs et des douleurs semblables. La différence consiste en ce qu'ici cela s'est passé dans ce quartier de Paris.

Il faut pardonner à l'auteur de ces lignes de s'attarder à ce Pernety disparu, car il l'a beaucoup aimé. On devrait ne rien aimer et laisser les êtres et les décors dans les chambres de débarras du temps. Modernisé, Pernety a fait peau neuve et la plus grande partie des lieux cités dans ce recueil ont été détruits. Et je n'en suis pas même triste.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Les personnages de ces nouvelles, chacun pour des raisons différentes, sont venus habiter Pernety (Paris XIVe) dans les années 80.

Ferdinand, le marchand de journaux de la rue Boyer-Barret est le témoin de leurs histoires de passion et de déconvenue. Selon lui, les personnages et leurs amis sont les participants d'un drame que même leur esprit romanesque ignore: ils traversent une période transitoire et périlleuse de leur vie au coeur d'un quartier lui-même en mutation. Pour chacun d'eux les attachements sont en sursis; la grâce de leurs aventures naît de là.

Tous les hommes ont connu des bonheurs et des douleurs semblables. La différence consiste en ce qu'ici cela s'est passé dans ce quartier de Paris.

Il faut pardonner à l'auteur de ces lignes de s'attarder à ce Pernety disparu, car il l'a beaucoup aimé. On devrait ne rien aimer et laisser les êtres et les décors dans les chambres de débarras du temps. Modernisé, Pernety a fait peau neuve et la plus grande partie des lieux cités dans ce recueil ont été détruits. Et je n'en suis pas même triste.