//img.uscri.be/pth/1287c38bef94a74006988708bbf646d422917de9
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Prisca et le Petit Paradis

De
385 pages
Dans les précédents ouvrages de Maurice Mabilon la coloration autobiographique était essentielle. Elle ne se manifeste plus ici que sous la forme de réminiscences utilisées comme simples repères spatio-temporels : un petit village quelque part en France, un collège, une école de formation professionnelle et puis une rivière maudite coulant dans un décor bucolique et sauvage. Des adolescents y découvrent les jeux dangereux de l’amour et du hasard. A peine sortis de l’imagination de l’auteur, les personnages prennent corps et caractère et se mettent à vivre entraînant leur créateur sur des chemins où il n’avait pas toujours prévu d’aller. Sur ce site du Petit Paradis où le Destin s’est embusqué flotte un parfum d’érotisme et se développe une méditation existentielle sans réponse.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Titre
Prisca et le Petit Paradis
3
DU MÊME AUTEUR:
AUX ÉDITIONSLORISSE-LELIVRE D’HISTOIRE(www. histo. com) Soixante années dans les écoles de la République Récit autobiographique en trois volumes. 1er -Tome (1929-1941) édition 1999 -Tome 2 (1941-1968) édition 2000 -Tome 3 (1968-1994) édition 2001. AUX ÉDITIONS« LEMANUSCRIT» (www. manuscrit. com) Dis-moi, Grand-père,roman, 2004 Moi, bébé Mathilde,roman, 2004 Les Propos du Pédagosaure,recueil de discours professionnels, 2005 Les Gaîtés de l’Hôpital, roman, 2005 Mathilde, de 2 à 4, roman, 2006
Titre
Maurice Mabilon
Prisca et le Petit Paradis
Roman
Éditions Le Manuscrit
5
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-8696-6 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748186963 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-8697-4 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748186970 (livre numérique)
.
.
Prisca et le Petit Paradis
PREMIÈRE PARTIE
CHAPITREI AU COLLÈGE D’ARGAYROLLES
C’était en mil neuf cent quarante-cinq, à la mi-juin, dans la cour du collège d’enseignement primaire supérieur d’Argayrolles. Depuis un mois la guerre avait pris fin et chaque jour le nazisme abattu dévoilait un peu plus son cortège d’horreurs. La France était exsangue. Beaucoup de produits encore rationnés ne s’obtenaient qu’avec des tickets. Les communications demeuraient difficiles. Ici et là, sur les cours d’eau, des passerelles de bois provisoires remplaçaient les ponts détruits pour ralentir l’invasion allemande. Le pays avait accumulé un retard d’équipement considérable en matière d’adduction d’eau, de téléphone, d’installations sanitaires. Il y avait, comme dit le populaire, du pain sur la planche pour relever le pays. Toutefois les collégiens ne demandaient qu’à oublier leur enfance marquée par la guerre,
9
Prisca et le Petit Paradis par les affres de l’exode et par quatre dures années d’occupation et de disette. En ce début d’après-midi, l’air est étouffant. On ne perçoit aucun souffle de vent et les potaches accablés de soleil recherchent l’ombre parcimonieuse de rares tilleuls en attendant la reprise du travail. Tout en lisant, monsieur Tassereau, éminent professeur de lettres de l’établissement, surveille la portion de cour réservée aux plus grands élèves, tous candidats au prochain examen du brevet élémentaire et, pour quelques-uns d’entre eux, au concours d’entrée à l’école normale d’instituteurs du département. Il arpente les landes, allant et venant d’un bout à l’autre de l’aire de jeu. On ne le voit jamais assurer son service sans un livre à la main. Les élèves se demandent d’ailleurs s’il lit vraiment car rien de ce qui se passe sur son territoire n’échappe à sa vigilance. Prisca Hussenot, Alexis Derevel dit Alex et Vivien Rinaldi, trois adolescents d’environ seize ans, élèves de la classe de troisième, se sont réfugiés à l’ombre de « l’ancêtre », un nom que quelqu’un a donné un jour au plus gros des tilleuls, un arbre probablement centenaire. Ils commentent le sujet de composition trimestrielle que monsieur Tassereau leur a
10