//img.uscri.be/pth/a4944953ef16e14bacd0ab958ac659c1736a14c4
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Qui voulait tuer Amilcar Cabral ?

De
123 pages
La Guinée-Bissau a souffert de la présence portugaise qui aura duré plus de cinq siècles. Le colonialisme portugais est le plus long et le plus atroce, il a fallu attendre la moitié du XXe s pour que Amilcar Cabral et ses camarades se soulèvent pour mettre fin à cette oppression. L'auteur retrace, ici, la vision politique de Cabral et sa stratégie tout au long de cette lutte qui aura duré au moins dix ans. C'est une manière pour lui d'ouvrir une page d'histoire de ce petit Etat ouest-africain qui avait servi d'exemple pour les mouvements de libération nationale.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2
Qui voulait tuer
Amilcar Cabral ?
3 4 Oupa Diossine Loppy
Qui voulait tuer
Amilcar Cabral ?
Héros de la lutte
pour l'indépendance nationale
de Guinée-Bissau
Théâtre

Éditions Le Manuscrit © Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 2-7481-9612-0 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748196122 (livre imprimé)
ISBN : 2-7481-9613-9 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782748196139 (livre numérique)
6 Qui voulait tuer Amilcar Cabral ?






Au parti FLING

A Eduardo Mondlane

A Patrice Emery LUMUMBA

A tous les Mouvements de Libération Nationale.

Oupa Diossine LOPPY
7 Qui voulait tuer Amilcar Cabral ?
8 Qui voulait tuer Amilcar Cabral ?


PERSONNAGES

Amilcar
Abilio
Ana Maria
Aristides
Arnaldo
Bernardo
Elisée
Fernando
José
Luis
Julio
Nunes
Osvaldo
Spinola
Les deux assassins
Les voix blanches
9 Qui voulait tuer Amilcar Cabral ?
10 Qui voulait tuer Amilcar Cabral ?


PROLOGUE

Au début, j’ai beaucoup hésité entre écrire un
roman, une biographie ou une pièce de théâtre
sur Amilcar Cabral. Finalement, j’ai opté pour le
dernier choix. Tout choix est arbitraire, je le
consens, mais je me suis dit que pour faire
revivre Cabral, pour faire connaître davantage
ce grand homme, le meilleur moyen c’est de
passer par le théâtre. J’ai tenté de rester fidèle à
la pensée, aux idées et la vision politiques de
cette légende mondiale. Cependant, dans cette
pièce, la réalité et la fiction cohabitent. Comme
l’a écrit Bakary Traoré citant Cheik Aliou N’dao
dans la préface de L’exil d’Albouri « Une pièce
historique n’est pas une thèse d’histoire. »
11 Qui voulait tuer Amilcar Cabral ?
12