Si les bouches se ferment

Si les bouches se ferment

-

Livres
184 pages

Description

Nous venons de cerveaux saccagés par la consommation et par le dogme de la non-violence. Nous avons grandi dans la dépression, la maladie et la peur du déclassement. Mais cette engeance est sortie des non-lieux où vous vouliez la cantonner. Vous avez laissé une armée grandir dans vos entrailles.
De la Fraction Armée rouge, née à la fin des années 60 en Allemagne de l’Ouest, la rumeur n’a retenu que le récit d’espionnage ou le road movie sanglant. Loin des clichés associés à la bande à Baader, ce roman remonte aux sources de la démence nazie, de son emprise durable sur le langage et les corps. Car plutôt qu'Andreas Baader, c’est Bernward Vesper, fils d’un célèbre poète nazi, qui incarne la déchirure d’une jeunesse prise entre le poison de la langue hitlérienne et l’enthousiasme béat du miracle économique. Il va bientôt rencontrer Gudrun Ensslin, une femme prête à
tout pour que le mensonge cesse…

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 mars 2014
Nombre de lectures 3
EAN13 9782072540707
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
alban lefranc
si les bouches se ferment
du même auteur
à vàe ve,Hache, 2002 Aàqûes sû e çhem e sô às à ege, Le QuartanIer, 2005 Vôûs ’éez pàs â,VertIcales, 2009 Fàssbe à mô e ààe, RIvages, 2012 e g vsbe, VertIcales, 2013 ; Grand PrIx Sport et LIttérature 2013
traductîon Le duel, Peter WeIss,MelvIlle / Léo Scheer, 2006 L’ombre du corps du cocher, Peter WeIss, PerturbatIons, 2009
s es bôûçhes se eme
àbà eàç
s es bôûçhes se eme
ïûsàô e çôûveûe : Phppe Beee
Ue pemèe éô e çe eXe à pàû sôûs e e Des foules, des bouches, des armes(éô Sçhee, çô. « Meve », ). Nôûvee éô àûgmeée © Éôs Gàmà, màs .
« Il a été mis fin aux exactions hitlériennes par les armes, non par des arguments. » Pierre Legendre,Le crIme du caporal LortIe
« Dans le prolétariat, l’homme s’est en effet perdu luimême, mais il a acquis en même temps la conscience théorique de cette perte ; de plus la misère qu’il ne peut plus éviter ni farder, la misère qui s’impose à lui inéluctablement – expression pratique de la nécessIté –, le contraint directement à se révolter contre pareille inhumanité ; c’est pourquoi le prolétariat peut, et doit nécessairement, se libérer luimême. Or il ne peut se libérer luimême sans abolirtoutesles conditions de vie inhumaines de la société actuelle, que résume sa propre situation. » Karl Marx,La SaInte FamIlle
ï
O àçôe qûe Bewà Vespe (-), Is e W Vespe, bàe àz qû I bÛe es ves, çôû Gûû Ess, ûûe çÔe égée e à Fàçô Amée ôûge, eû û Is àveç ee, éçv û ve e se sûçà ; qû’ û éçàsé pà çe pèe màjûsçûe qû s’sàà àveç àmes e bàgàges às es pàges û gà çàhe qûe e Is àvà ôûjôûs àveç û ; qûe es ôgûes àe be ’empôe ôû pès ’ûe évéàô qû’ vôûà àe pààge â ôûs ; qûe às ’vesse, àûX çôIs e ’àûbe,  ’éà pàs ôûjôûs çûe.