//img.uscri.be/pth/c9728a93701131ccdf729fc9fe372481e0312f1e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Un mariage oblique

De
127 pages
En Afrique, tout se sacralise d'autant plus que l'on s'oriente vers les structures rurales. Mais il arrive que l'école du blanc introduite dans cette société offre des opportunités aux jeunes d'être tentés à la profanation et à la désobéissance de certaines coutumes et rites traditionnels qui cependant régissaient la vie sociale. Wendkonta en est une. Elle est élève et promise à un mariage traditionnel de raison avec un sexagenaire. Tout se prépare à son insue. Alors qu'elle aimait un camarade de classe - qui se chamboula, et espérait devenir fonctionnaire... Quel sera son avenir ?
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Un mariage oblique
Adama Salle
Un mariage oblique
R
OMAN
Le Manuscrit www.manuscrit.com
© Éditions Le Manuscrit, 2006 20, rue des Petits Champs 75002 Paris Téléphone : 08 90 71 10 18 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com ISBN : 2-7481-6595-0 (fichier numérique) ISBN : 2-7481-6594-2 (livre imprimé)
AD A M ASA L L E
7
UN M O B L I Q U EA R I A G E
8
AD A M ASA L L E
NOTE DE LAUTEUR
Ecrire, j’en eus, jadis, l’idéation. Que devrais-je écrire ? Pourquoi devrais-je écrire ? Toujours était-il que je pris mon stylo et inscrivis sur une page de mon calepin de notes des caractères qui, sans avoir été préalablement agencés que par ma simpliste pensée, constituèrent une phrase dont le sens m’inspira une indignation intérieure, une certaine amertume, issues sans doute des souvenirs amers qui, rémanents et révélateurs d’une enfance inoubliable, s’entremêlèrent, harmonieux quoi que fût leur caractère acariâtre et rebutant, dans mon esprit lorsque seulement je pus déchiffrer ce que je venais d’écrire. L’écriture ne prétendra guère être plus.
Mon idée d’écrire serait le fruit profondément mûri de celle de me faire comprendre par la jeune génération dont l’ouie n’entend guère déchiffrer le message véhiculé par les gamm-gamm du tam-tam. Je jetai mon dévolu sur le roman n’eût été mon ambition première d’extérioriser ce qui, dans mon for intérieur, me rongeait.
9
L’auteur
UN M A R I A G E O B L I Q U E
10