//img.uscri.be/pth/005e3251cf70a7ab77d354a0d8bedee04bdf4936
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Une si brève éternité

De
560 pages
Grande famille française, propriétaire d'une importante société de cosmétiques dont les brevets révolutionnaires ont été achetés en 1933 à un scientifique juif allemand, les d'Aubreuil sont sortis de la guerre blanchis de toute collaboration et suffisamment puissants pour investir dans l'immobilier, la presse et la politique. Ils ont eu cependant leur part de drame, leur fils aîné et sa femme ont été déportés, laissant leur fillette Amélia orpheline. Et si cette dernière entame comme sa mère une carrière de pianiste, tombe amoureuse d'un jeune violoniste juif marqué par la perte des siens puis d'un jeune ambitieux, Frédéric Maury, issu de la classe ouvière, elle n'en reste pas moins une héritière...
Dans cette passionnante fresque romanesque qui s'étend sur trois générations et traverse le siècle, du gouvernement de Vichy à la guerre d'Algérie, de mai 68 aux années Mitterrand, Sarah Frydman a su parfaitement restituer ce qu'il faut d'ambition pour asseoir une réussite familiale, briser les rêves et juguler les passions.
Voir plus Voir moins
Grande famille française, propriétaire d'une importante société de cosmétiques dont les brevets révolutionnaires ont été achetés en 1933 à un scientifique juif allemand, les d'Aubreuil sont sortis de la guerre blanchis de toute collaboration et suffisamment puissants pour investir dans l'immobilier, la presse et la politique. Ils ont eu cependant leur part de drame, leur fils aîné et sa femme ont été déportés, laissant leur fillette Amélia orpheline. Et si cette dernière entame comme sa mère une carrière de pianiste, tombe amoureuse d'un jeune violoniste juif marqué par la perte des siens puis d'un jeune ambitieux, Frédéric Maury, issu de la classe ouvière, elle n'en reste pas moins une héritière...
Dans cette passionnante fresque romanesque qui s'étend sur trois générations et traverse le siècle, du gouvernement de Vichy à la guerre d'Algérie, de mai 68 aux années Mitterrand, Sarah Frydman a su parfaitement restituer ce qu'il faut d'ambition pour asseoir une réussite familiale, briser les rêves et juguler les passions.