Vérité et mensonge

-

Livres
130 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Contes merveilleux, nouvelles réalistes, récits fantastiques, tel est le savoureux mélange de ces vingt-et-un textes que l'écrivain grec Nirvanas (1866 - 1937) a rassemblés sous le titre de Vérité et mensonge - histoires pour enfants et philosophes. Mais ne nous laissons pas prendre au piège d'une appellation énigmatique et ambiguë. Derrière la diversité apparente de ces histoires, se dessine une cohérence interne à travers un surprenant jeu de miroirs et d'échos.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2012
Nombre de visites sur la page 183
EAN13 9782296508491
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0079 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Ces récits sont, bien entendu, des mensonges puisque toute Iction
charme de ces Ictions, alliant humour, sarcasme et poésie…
Paul Nirvanas
VÉRITÉ ET MENSONGE Histoires pour enfants et philosophes
Traduit du grec, présenté et annoté par RenéePaule Debaisieux
Vérité et mensonge
Histoires pour enfants et philosophes
Etudes grecques Collection dirigée par Renée-Paule Debaisieux Domaine grec moderne Joëlle DALÈGRE (dir),La Grèce inconnue d'aujourd'hui. De l'autre côté du miroir, 2011. Jean Antoine CARAVOLAS,Jules David et les études grecques (1783-1854), 2009. Isabelle DEPRET,Eglise orthodoxe et histoire en Grèce contemporaine. Versions officielles et controverses historiographiques, 2012. Jean-Luc CHIAPPONE,Le Mouvement moderniste de Thessalonique 1932-1939, 2009. Yannis MARIS,Quatuor, nouvelles policières grecques,traduit du grec et présenté par Geneviève Puig-Dorignac. Jean-Luc CHIAPPONE,Le mouvement moderniste de Thessalonique (1932-1939). Tome 1 : Figures de l’intimisme. Périklis YANNOPOULOS,La Ligne grecque, la couleur grecque, traduit et annoté par Marc Terrades. Joëlle DALEGRE,La Grèce depuis 1940. Martine BREUILLOT,Châteaux oubliés. Ioannis KONDYLAKIS,Premier amour et autres nouvelles, présentation et trad. par Vassiliki et Pierre Coavoux. Constantin CHATZOPOULOS,Deux femmes (Traduit et commenté par Nicole Le Bris). Grégoire PALEOLOGUE,Le peintre. Ion DRAGOUMIS,Samothrace,présentation et trad. M. Terrades. Edmont ABOUT,La Grèce contemporaine, 1854, réédition présentée et annotée par J. Tucoo-Chala. Venetia BALTA,Problèmes d’identité dans la prose grecque contemporaine de la migration. Paul CALLIGAS,Thanos Vlécas,présentation et trad. R.-P. Debaisieux. Paul CALLIGAS,Des prisons,présentation et trad. R.-P. Debaisieux. Constantin CHATZOPOULOS,Dans l’obscurité et autres nouvelles. Constantin CHATZOPOULOS,Automne.
Paul Nirvanas
Vérité et mensonge
Histoires pour enfants et philosophes Traduit du grec, présenté et annoté par Renée-Paule Debaisieux
© L’HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99507-9 EAN : 9782296995079
« Le soir, quand nous nous rassemblions autour d’elle, grand-mère nous racontait tout cela et encore beaucoup d’autres choses, et il n’y avait jamais de fin. Alors nous lui disions : – Tu as vu tout ça de tes propres yeux, grand-mère ? Elle nous répondait : – J’ai vu tout ça de mes propres yeux, comme je vous vois maintenant. »(Le Conte sans fin)
PRÉFACE Un troublant jeu de miroirs L’expression courante de « jeu de miroirs » suscite, en général, chez le cinéphile, la vision finale du palais des glaces du film d’Orson Welles,La Dame de Shanghai. Mais comment mieux qualifier que par cette expression le jeu auquel se livre l’écrivain grec Nirvanas, en particulier dans son recueilVérité et mensonge – Histoires pour enfants et philosophes?, que nous présentons ici C’est un jeu où le lecteur se perd, avec bonheur, au milieu d’éléments réfléchissants, décelables à la fois dans la diversité des textes et dans le personnage même de l’auteur, un jeu de miroirs, qui fait penser immanquablement aux multiples combinaisons et aux jeux de reflets d’un kaléidoscope. C’est à la découverte de ces diverses facettes de l’écrivain et de son recueil d’« histoires » que nous convions le lecteur. Une figure kaléidoscopique 1 Entre sa naissance en 1866 à Marianoupolis (Mariupol) , ville portuaire d’Ukraine – partie intégrante de l’Empire russe à l’époque – et sa mort à Athènes en 1937, l’écrivain Paul (Pavlos) Nirvanas déploie une activité que l’on ne peut résumer dans le cadre d’un simple classement chronologique. Il serait également extrêmement réducteur de la présenter sous la forme, désuète il est vrai, de « L’homme et l’œuvre », tant l’individu, tout autant que son œuvre, se manifestent sous des aspects pluriels.
1  Cette ville, située au bord de la Mer d’Azov, était une minusc ule bourgade en 1778, qu’en quelques années l’implantation d’une forte communauté grecque, venue de Crimée, a transformée en une ville importante et active. Dénommée Jdanov pendant la période soviétique, elle a retrouvé son nom de « Mariupol » en 1989.