Violences coloniales et écriture de la transgression :
482 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Violences coloniales et écriture de la transgression :

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
482 pages
Français

Description

Le présent ouvrage nous invite à découvrir l'œuvre originale de deux auteures du Pacifique : Chantal Spitz et Déwé Görödé. Ces deux femmes affirment leurs sentiments d'appartenance respectifs à deux cultures, l'une polynésienne, l'autre kanak. Dans ce livre, il s'agit de l'étude comparée de leurs œuvres. Le lecteur est amené à découvrir l'originalité et la marginalité de l'écriture de ces deux écrivaines.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 février 2016
Nombre de lectures 66
EAN13 9782140000850
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0270€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Préface de Flora Aurima-DevaIne, poétesse tahiIenne, membre de l’Académie tahiIenne (Fare Vana’a).
Audrey Ogès
Violences coloniales et écriture de la transgression :
Étude des œuvres de Déwé Görödé et Chantal Spitz
Préface de Flora AURIMA-DEVATINE
Violences coloniales et écriture de la transgression : Étude des œuvres de Déwé Görödé et Chantal Spitz
Critiques littéraires Collection fondée par Maguy Albet Dernières parutions Jihad BAHSOUN,Réécriture et création dansLa Migration des cœursde Maryse Condé, 2016. Khadija KHALIFE,Les autobiographies de Julien Green et de Michel Leiris. Approches thématique et générique,2015. Isabelle CHOL et Wafa GHORBEL,L’hétérogène dans les littératures de langue française, 2015. Amadou OUEDRAOGO,L’imaginaire dans l’esthétique romanesque de Jean-Marie Adiaffi, Une lecture de La carte d’identité, 2015. Irene IVANTCHEVA-MERJANSKA,Écrire dans la langue de l’autre. Assia Djebar et Julia Kristeva, 2015. Magali RENOUF,Surréalisme africain et surréalisme français, 2015. Hideki YOSHIZAWA,Pierre Drieu la Rochelle. Genèse de sa « voix » littéraire (1918-1927), 2015. Élodie Carine TANG,Le roman féminin francophone de la migration. Émergence et identité, 2015. Mamadou DAHMED,Le héros monstrueux. Une lecture psychanalytique du personnage romanesque de Stendhal, 2015. Aline LE BERRE,Théâtre allemand. Société, mythes et démythification,2015. Alya CHELLY-ZEMNI,Jean Giono. Du mal-être au salut artistique, 2015. Francis IMBERT,LireRosie Carpede Marie NDiaye, 2015. TONTONGI,La Parole indomptée / Pawòl an mawonnaj,suivi deMemwa Baboukèt / Mémoire de la muselière, 2015. Moussa COULIBALY (dir.),Le roman féminin ivoirien, 2015. Luis NEGRO ACEDO,Ecrivains espagnols exilés à Paris (de 1939 à nos jours), Un chapitre bilingue de la culture française, 2015. Véronique DUFIEF-SANCHEZ,Musset. La Leçon des proverbes, 2014.
Audrey OGÈS Violences coloniales et écriture de la transgression : Étude des œuvres de Déwé Görödé et Chantal Spitz
© L'HARM ATTAN, 2016 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07976-9 EAN : 9782343079769
À Nicolas, et à mes enfants, Gireg et Mael, pour leur patience, leur soutien et leurs encouragements.
ȇ ȇ « Or, mon esprit, soudain, se délia. Comme on s éveille d un cauchemar de paralysie, je libérai le mouvement des mots ; mon ȇ œil, frappé d images nouvelles, inventa des couleurs ; du ȇ breton, que j apprenais au passage, je retins la musique que ȇ ȇ favorisent dans cette langue l emploi des mutations (l initiale du mot change selon celui qui le précède, créant des euphonies subtiles), la richesse des mots composés, la syntaxe merveilleusement agile bondissant au-devant de la pensée, ȇ ȇ idéale terre d accueil de l inexprimable, à quoi je pliai de mon mieux la roide syntaxe française, sujet-verbe-complément. »
Morvan Lebesque,Comment peut-on être breton ?, éd. du Seuil, 1970, p. 30.
« Pour parvenir au sentiment de liberté intérieure, il faut de ȇ l espace à profusion et de la solitude. Il faut ajouter la maîtrise ȇ du temps, le silence total, l âpreté de la vie et le côtoiement de la splendeur géographique. »
Sylvain Tesson,Dans les forêts de Sibérie, éd. Gallimard, 2011, p. 101.
ȇ ȇ « Vous pouvez m imposer silence, mais non m empêcher de penser. » George Sand,Indiana, III, 11, 1832.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents