Zone Grise
336 pages
Français

Zone Grise

-

Description

" Je ne suis retenu à rien et pourtant je suis toujours là, au milieu de ce monde qui ressemble trop à celui des vivants pour ne pas l'être et pourtant ne l'est pas. En quoi sont-ils vivants, ces gens dans cette pièce, par rapport à moi ? Je dirais qu'ils sont concentrés et patients. Je dirais aussi qu'ils ne font pas d'histoires, ils font même des efforts, encore ".


Assis autour du narrateur dans la salle ronde d'un centre de formation, cinq autres chômeurs doivent apprendre à trouver un emploi. L'objectif à atteindre est d'une netteté évidente : être OK dans un monde OK, optimiser ses performances, savoir se vendre.


Pourtant, cet homme ne se souvient plus du jour de son arrivée ni même des raisons de sa présence. Il ne lui reste que quelques indices sauvés de sa mémoire et le sentiment que quelqu'un ou quelque chose le retient ici, dans cette sphère d'entraînement à la lisière d'une forêt gelée, un 25 décembre.


Quel est ce lieu, cette zone où, entre deux simulations d'entretien, l'on s'inquiète au sujet d'un rôdeur et du nom oublié d'une fille disparue ? Et à quoi tient ce gris, partout ?



Ce texte qui échappe au pur réalisme est un véritable roman policier psychique.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 février 2014
Nombre de lectures 9
EAN13 9782823603750
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Zone grise
C. et L. MARY
Zone grise
ÉDITIONS DE L’OLIVIER
Illustration de la couverture : Anna Gaskell,Untitled (Turns Gravity) 2, 2010. Tirage pigment sur aluminium. 95,5 cm×144,8 cm. Courtesy Anna Gaskell et Galerie Yvon Lambert, Paris.
 978.2.8236.0374.3
© Éditions de l’Olivier, 2014.
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
« Si par exemple un jour, on me dénombre et on me prouve que si j’ai dit « merde » à quelqu’un, c’était évidemment parce que je ne pouvais pas ne pas le dire, et que je devais le dire avec exactement l’intonation qui fut la mienne, alors qu’estce qu’il me restera de libre en moi, surtout si je suis instruit, et que j’ai un diplôme ? À ce moment, je peux prévoir ma vie pour les trente ans à venir ; bref si cela se fait, nous autres, il ne nous restera plus rien à faire ; de toute façon, il faudra bien se soumettre. » Fédor Dostoïevski,Les Carnets du soussol
« Je me demande, inutilement, ce qu’il adviendra de lui. Peutil mourir ? Tout ce qui meurt a d’abord un but, une espèce d’activité, et s’est usé de la sorte ; rien de tel avec Odradek. Descendratil l’escalier laissant traîner des effilochures près des pieds de mes enfants et des enfants de mes enfants ? Il ne fait de mal à personne, mais l’idée qu’il pourrait me survivre m’est presque douloureuse. » Franz Kafka, « La préoccupation du père de famille »
PREMIÈRE PARTIE
DIAGNOSTIC