Chronique du 18 août
25 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Chronique du 18 août

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
25 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de lectures 1
EAN13 9782366024401
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Couverture

Petite chronique du 18 août

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366024401
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1966 - Coup d'envoi de la Révolution culturelle
Pékin, Chine

Les rues de la capitale chinoise, mais surtout la place Tien Anmen, sont le théâtre d'une énorme manifestation de masse organisée par Lin Biao. Il a fait venir des centaines de milliers de gardes rouges et de soldats de tout le pays pour acclamer Mao, « le génie de la révolution mondiale ».

Depuis le début du mois d'août, des scènes assez inhabituelles se déroulent dans la ville. Des milliers de jeunes Chinois défilent sans cesse, prêchant un nouveau style de vie, brandissant leur Petit Livre rouge, écrit par Mao. Ils appellent au rejet des influences occidentales dans la vie quotidienne ; les noms de rue ont été transformés en slogans militants et prolétariens, des affiches déclarent la « guerre au monde ». Les jeunes « gardes rouges », comme les a appelés l'agence de presse chinoise Xinhua, s'attaquent aussi aux églises chrétiennes : les banderoles et les drapeaux rouges fleurissent sur les murs de la cathédrale de Pékin. Les installations domestiques, qualifiées de « bourgeoises », sont détruites ; les vêtements d'allure occidentale sont lacérés dans les rues. La presse chinoise décrit ces gardes rouges comme de braves écoliers en voie de transformer Pékin en une ville réellement prolétarienne et révolutionnaire.

Cette campagne des gardes rouges s'est rapidement étendue à d'autres villes importantes après la publication des 23 principes de la révolution culturelle qui reconnaissent la parole de Mao comme mesure en toute chose et vouent aux gémonies toutes les habitudes anciennes et bourgeoises. L'un des mots d'ordre du mouvement prône le « retour aux habitudes des communes populaires de...