28 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Chronique du 2 septembre

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
28 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de lectures 2
EAN13 9782366021325
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

2SEPTEMBRE
Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.
Éditions Chronique
© Éditions Chronique, Paris 2013, pour la présente édition.
L'œuvre présente sur le fichier que vous venez d'acquérir est protégée par le droit d'auteur.
Toute copie ou utilisation autre que personnelle constituera une contrefaçon et sera susceptible d'entraîner des poursuites civiles et pénales.
EAN : 9782366021325
Éditions Chronique Mediatoon Licensing 15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris E-mail :contact@editions-chronique.com Site Internet :http://www.editions-chronique.com
1945 - LABOMBEAFORCELACAPITULATIONDU J APON
Japon
À bord du cuirasséMissouri, ancré dans la rade de Tokyo, les délégués japonais et alliés signent enfin l'acte de capitulation sans conditions de l'empire du Soleil-Levant. Écrasée sous les bombes, coupée de ses approvisionnements extérieurs, l'économie japonaise était certainement exsangue, mais le potentiel militaire de l'empire demeurait : bien que sa flotte soit totalement détruite et ses côtes à portée des raids américains, le Japon disposait de cinq millions de soldats mobilisés dont deux millions dans l'archipel, un million en Chine et huit cent mille en Mandchourie. De plus, à Okinawa et à Iwo Jima, l'armée nippone avait fait la preuve de son extrême résolution. Le général Douglas MacArthur estimait de son côté que la conquête de l'archipel demanderait plusieurs années et coûterait la vie à un million de soldats américains. Le 22 juin, l'empereur Hirohito proposa d'ouvrir des pourparlers de paix. À la fin de juillet, à l'occasion de la conférence de Potsdam, les États-Unis, la Grande-Bretagne et la Chine avaient adressé un ultimatum au Japon : son désarmement total, le jugement des criminels de guerre, l'abandon des possessions coloniales, la souveraineté limitée à l'archipel. Le 28, le Premier ministre, l'amiral Suzuki, rejette cet ultimatum. Le 6 août, la bombe atomique est lâchée sur Hiroshima, suivie d'une seconde, lancée sur Nagasaki le 9. Entre les deux explosions nucléaires, l'Union soviétique, conformément aux engagements secrets contractés à Yalta, déclare...