Chronique du 20 février

-

Livres
8 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de visites sur la page 7
EAN13 9782366024715
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Couverture

20 février

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366024715
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1962 - John Glenn, le premier astronaute américain
États-Unis

John H. Glenn Jr., le premier Américain mis sur orbite, a accompli trois révolutions complètes avant d'amerrir dans l'Atlantique sain et sauf à 14 h 43, heure de New York. L'astronaute, âgé de quarante ans, a réussi sa mission malgré une série de difficultés qui ont fait croire pendant un moment que sa capsule allait se désintégrer en rentrant dans l'atmosphère.

Glenn, lieutenant-colonel de la marine, avait dû faire preuve de patience avant d'entreprendre ce vol. Il a été retardé dix fois depuis le mois de décembre, à cause de mauvaises conditions météorologiques ou de problèmes techniques. Ce matin, il s'est levé à 2 h 20 et, une heure plus tard, il est de nouveau entré dans le vaisseau spatial baptisé Friendship. Le compte à rebours a commencé et la fusée a décollé à 9 h 47 devant 100 000 spectateurs rassemblés sur les plages de Floride et des millions de personnes rivées à leur petit écran. Au début, tout s'est passé pour le mieux, et Glenn, en contact permanent avec la Terre, disait qu'il allait « bien ». Mais, un peu plus tard, les réacteurs destinés à stabiliser la direction du vaisseau montrèrent des signes de faiblesse. À l'origine, ils étaient commandés automatiquement par un système dégageant de petits jets de peroxyde d'hydrogène, afin de maintenir l'altitude. Soudain, le système s'est mis à envoyer des jets beaucoup trop importants, imposant des corrections plus radicales, au risque d'épuiser le carburant. Glenn vint à bout de cette difficulté technique en passant à un système de commandes manuelles.

Autre problème, beaucoup plus inquiétant celui-là, les instruments...