Chronique du 21 septembre
8 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Chronique du 21 septembre

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
8 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de lectures 2
EAN13 9782366021790
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Couverture

21 septembre

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366021790
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
2001 - Une usine chimique explose en pleine ville
Toulouse, France

Accident ou attentat terroriste ? La question est sur toutes les lèvres, y compris celles de Michel Bréard, le procureur de la République. Il était 10 h 15 quand Toulouse fut secouée par une gigantesque explosion. Le drame s'est produit à l'usine Azote de France (AZF), dans un quartier sud de la ville. Le bilan est terrible, et il n'est que provisoire : ce soir, on dénombrait déjà quinze morts, une vingtaine de disparus et plusieurs centaines de blessés, dont cinquante dans un état grave. Le décompte final s'établira à 31 morts et 2 500 blessés.

Sans compter d'énormes dégâts matériels. L'usine est un champ de ruines et tout le quartier est dévasté. La déflagration a causé des dégâts dans un rayon de trente kilomètres. Et un nuage rose, chargé d'émanations chimiques qui se sont révélées finalement peu toxiques, a donné une allure inquiétante au ciel toulousain.

Appartenant au groupe TotalFinaElf et spécialisée dans la production d'engrais, l'usine AZF avait été classée Seveso et, de ce fait, soumise à des règles de sécurité très draconiennes. Pour le SRPJ, l'enquête commence : la piste terroriste sera rapidement écartée. Les experts concluront d'ailleurs à la responsabilité d’un stock de nitrate d'ammonium.

Pour les sinistrés, la situation est très dure. Le 11 novembre 2001, ils sont même un millier à manifester leur exaspération sur un parking du quartier du Mirail : bientôt deux mois après l'explosion de l'usine AZF, quelque 50...