Chronique du 5 mars

-

Livres
28 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782366020984
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
CHRONIQUEDU5MARS
Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.
Éditions Chronique
© Éditions Chronique, Paris 2013, pour la présente édition.
L'œuvre présente sur le fichier que vous venez d'ac quérir est protégée par le droit d'auteur.
Toute copie ou utilisation autre que personnelle co nstituera une contrefaçon et sera susceptible d'entraîner des poursuites civiles et p énales.
EAN : 9782366020984
Éditions Chronique Mediatoon Licensing 15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris E-mail :contact@editions-chronique.com Site Internet :http://www.editions-chronique.com
1953 - LEPETITPÈREDESPEUPLESESTMORT
Union soviétique
Joseph Staline est mort ce jeudi soir à 21 h 50 dan s sa datcha située près de Moscou. Il a été emporté par une congestion cérébrale qui l'a frappé dimanche matin. Sa lente agonie a duré quatre jours pendant lesquels il est sorti plusieurs fois de son état comateux. Dimanche dernier, après la longue soirée de travail avec son cercle d'intimes, il était déjà 4 h du matin quand il s'es t retiré dans sa chambre. Les serviteurs pensaient le voir dormir longtemps, mais ils ont co mmencé à s'inquiéter quand ils ont remarqué que Staline dormait toujours alors que la nuit venait de tomber. Personne n'osait pénétrer dans sa chambre. Finalement, une s ervante s'est hasardée à frapper à la porte et, ne recevant pas de réponse, elle entra . Staline était allongé à même le sol, inconscient et vêtu de son pyjama. Ses cris alertèr ent les gardes qui le replacèrent sur son lit. Ignatiev, le chef de la sécurité, fut prévenu en pr emier lieu. Il conseilla d'appeler Malenkov et Beria. Khrouchtchev reçut un appel de M alenkov qui lui déclara : « Les gars de la Tchéka à la datcha ont appelé. Ils pense nt que quelque chose est arrivé à Staline, nous devrions y aller. » Ce n'est qu'à 3 h du matin, dans la nuit du lundi au mardi, qu'ils sont arrivés auprès de Staline et, ch ose incroyable, ils n'ont rien fait. Il n'était surtout pas question de faire venir les méd ecins sans l'autorisation de Beria, qui ne jugea pas leur présence nécessaire. « Le camarad e Staline dort, je vous prie de quitter sa...