//img.uscri.be/pth/7c2d29f12f69995c1e85bc8bb9c9985fef11fed9
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Curieux objets, étranges histoires. 33 objets, 33 destins extraordinaires

De
370 pages
Ce sont souvent de simples objets du quotidien : un biscuit, un pendentif, un bout de tissu délavé, un journal intime, une caméra, une petite valise, etc. Leur apparence semble si anodine qu’on pourrait les prendre pour des vieilleries inutiles. Dans une brocante, ils partiraient pour quelques pièces et personne, ensuite, n’en aurait plus parlé. Or chacun d’entre eux est rattaché à un destin extraordinaire qui a changé parfois l’Histoire.
À travers 33 récits riches en rebondissements, Pierre Bellemare et Véronique Le Guen font revivre autant d’objets singuliers ayant miraculeusement traversé les âges. De l’étui à lunettes qui sauva Roosevelt au foulard qui tua Isadora Duncan, du violon du Titanic à la gourmette de Saint-Exupéry, de la cuisinière de Landru aux carnets secrets d’un bourreau, d’un bagage revenu des camps de la mort à la part d’un gâteau de mariage princier, ces histoires intriguent, fascinent, émeuvent. Une chose est sûre : après la lecture de cet ouvrage vous ne verrez plus jamais les antiquités du même œil.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Pierre Bellemare Véronique Le Guen
Curieux objets, étranges histoires
Flammarion
© Flammarion/PB2A, 2016 ISBN Epub : 9782081353749
ISBN PDF Web : 9782081353756
Le livre a été imprimé sous les références : ISBN : 9782081353732
Ouvrage composé et converti par Meta-systems (59100 Roubaix)
Présentation de l'éditeur Ce sont souvent de simples objets du quotidien : un biscuit, un pendentif, un bout de tissu délavé, un journal intime, une caméra, une pe tite valise, etc. Leur apparence semble si anodine qu’on pourrait les prendre pour d es vieilleries inutiles. Dans une brocante, ils partiraient pour quelques pièces et p ersonne, ensuite, n’en aurait plus parlé. Or chacun d’entre eux est rattaché à un dest in extraordinaire qui a changé parfois l’Histoire. À travers 33 récits riches en rebondissements, Pierre Bellemare et Véronique Le Guen font revivre autant d’objets singuliers ayant mirac uleusement traversé les âges. De l’étui à lunettes qui sauva Roosevelt au foulard qu i tua Isadora Duncan, du violon du Titanic à la gourmette de Saint-Exupéry, de la cuis inière de Landru aux carnets secrets d’un bourreau, d’un bagage revenu des camps de la mort à la part d’un gâteau de mariage princier, ces histoires intriguent, fasc inent, émeuvent. Une chose est sûre : après la lecture de cet ouvrag e vous ne verrez plus jamais les antiquités du même œil.
Du même auteur
Trahisons, avec Jean-François Nahmias, Flammarion, 2015. Histoire secrète des 44 photos qui ont bouleversé l e monde, avec Jérôme Equer, Flammarion, 2014. C'était impossible… et pourtant !, avec Grégory Frank, Flammarion, 2014. Les Enquêtes impossibles, avec Jérôme Equer, Flammarion, 2013. Derniers voyages, avec Jean-François Nahmias, Flammarion, 2013. Incroyable !, Flammarion, 2012. Enquête sur 25 trésors fabuleux, avec Jean-François Nahmias, Flammarion, 2012. Le Bonheur est pour demain, avec Jérôme Equer, Flammarion, 2011. L'Enfer, avec Jean-François Nahmias, Flammarion, 2011. Ils ont marché sur la tête : 450 faits divers inouï s, impayables et désopilants, avec Jérôme Equer, Albin Michel, 2010. Kidnappings : 25 rendez-vous avec l'angoisse, avec Jean-François Nahmias, Albin Michel, 2010. Sur le fil du rasoir : quand la science traque le c rime, avec Jérôme Equer, Albin Michel, 2009. La Terrible vérité : 26 grandes énigmes de l'histoi re enfin résolues, avec Jean-François Nahmias, Albin Michel, 2008. 26 dossiers qui défient la raison, avec Gregory Franck, Albin Michel, 2008. Mort ou vif : les chasses à l'homme les plus extrao rdinaires, avec Jean- François Nahmias, Albin Michel, 2007. Complots : quand ils s'entendent pour tuer, avec Jérôme Equer, Albin Michel, 2006. Ils ont osé ! : 40 exploits incroyables, avec Jean-François Nahmias, Albin Michel, 2005. Crimes dans la soie : 30 histoires de milliardaires assassins, avec Jean- François Nahmias, Albin Michel, 2004. Destins sur ordonnance : 40 histoires où la médecin e va du meilleur au pire, avec Jean-François Nahmias, Albin Michel, 2003. Sans laisser d'adresse, avec Grégory Frank, Albin Michel, 2002. Survivront-ils ? : 45 suspenses où la vie se joue à pile ou face, avec Jean-François Nahmias, Albin Michel, 2001. Je me vengerai : 40 rancunes mortelles, avec Jean-François Nahmias, Albin Michel, 2001. Les Dossiers extraordinaires, Vol.3, Éditions n° 1, 2001. Les Dossiers extraordinaires, Vol.2, Éditions n° 1, 2000. Les Dossiers extraordinaires, Vol.1, Éditions n° 1, 2000. L'Empreinte de la bête : 50 histoires où l'animal a le premier rôle, Albin Michel, 2000. Les Amants diaboliques : 55 récits passionnément mo rtels, Albin Michel, 1999. L'Enfant criminel, Albin Michel, 1998. Les Aventuriers du XXe siècle, Vol.3. Journées d'enfer, Albin Michel, 1998. Les Aventuriers du XXe siècle, Vol.2. Ils ont vu l'au-delà, Albin Michel, 1997. Les Aventuriers du XXe siècle, Vol.1. Carrefour des angoisses, Albin Michel, 1997. Possession : l'étrange destin des choses, Albin Michel, 1996. Issue fatale : 75 histoires extraordinaires, Albin Michel, 1996.
Tragédie à la une : la Belle Époque des assassins, avec Alain Mones- tier, Albin Michel, 1995. Nuits d'angoisse : 50 histoires vraies, TF1 Éditions, 1995. Crimes de sang, TF1 Éditions, 1995. La Peur derrière la porte, TF1 Éditions, 1995. Instant crucial : les stupéfiants rendez-vous du ha sard, Albin Michel, 1995. Instinct mortel : 70 histoires vraies, Albin Michel, 1994, rééd. Albin Michel, 1996, Éditions de la Seine, 2001. Les Génies de l'arnaque : 80 chefs-d'œuvre de l'esc roquerie, Albin Michel, 1994. Dictionnaire des 1 000 trucs, TF1 Éditions, 1992. L'Année criminelle : les 80 histoires extraordinaires de l'année, TF1 Éditions, 1992. Dossiers secrets, Éditions n° 1, 1989. Les Crimes passionnels : 50 histoires vraies, TF1 Éditions, 1989. Par tous les moyens : 38 histoires bouleversantes d e sauvetage, Éditions n° 1, 1988. Histoires choc, Éditions n° 1, 1987. Marqués par la gloire : 23 destins exceptionnels, Éditions n° 1, 1986. Les Assassins sont parmi nous, Éditions n° 1, 1986. Histoires de mystères, avec Jean-François Nahmias, Éditions n° 1, 1985. Au nom de l'amour : 59 histoires de passion, Éditions n° 1, 1985. Les Tueurs diaboliques, Éditions n° 1, 1985. Dossiers secrets, Éditions n° 1, 1984. Les Grands Crimes de l'histoire, Éditions n° 1, 1984. Suspens, Vol.2, Éditions n° 1, 1994. Suspens, Vol.1, Éditions n° 1, 1983. Quand les femmes tuent, Éditions n° 1, 1983. Histoires vraies, Vol.2, Éditions n° 1, 1982. Histoires vraies, Vol.1, Éditions n° 1, 1981. C'est arrivé un jour, Vol.2, Éditions n° 1, 1979. C'est arrivé un jour, Vol.1, Éditions n° 1, 1979. Les Dossiers d'Interpol, Vol.2, avec Jacques Antoine, Éditions n° 1, 1979. Les Dossiers d'Interpol, Vol.1, avec Jacques Antoine, Éditions n° 1, 1979. Les Aventuriers, avec Jacques Antoine, Fayard, 1978. Les Dossiers extraordinaires de Pierre Bellemare, avec Jacques Antoine, Fayard, 1976.
Curieux objets, étranges histoires
PROLOGUE
C'est un très vieux souvenir. Je devais avoir 24 an s et je produisais une émission pour Radio Luxembourg qui n'était pas encore RTL. Ce programme ne durait que cinq minutes mais était quotidien. Il s'agissait de raconter des souvenirs lointains, étranges, curieux. Une dame, qui avait largement dépassé les 80 ans, m e demanda un jour de passer la voir. L'avenue où se situait le rendez-vous était à Neuil ly dans un hôtel particulier. Je fus introduit par une charmante jeune femme dans un sal on Louis XV au mobilier d'époque. Une femme habillée d'une longue robe noir e apparut. Pour tout bijou, elle portait sur son corsage un camée et très vite cet o bjet devint le centre de la conversation. Mon hôtesse retira le camée et me le remit entre le s mains. « Retournez-le Monsieur et que voyez-vous ? — Je vois deux épingles anciennes fabriquées de faç on artisanale. — Ces deux épingles, Monsieur, ont sauvé mon ancêtr e d'une mort certaine et si je suis devant vous c'est grâce à elles. » Ayant piqué ma curiosité, la noble dame me raconta cette belle histoire : « Mon ancêtre vivait sous Louis XV et, pour une rai son que j'ignore, se retrouva en disgrâce. Il fut jeté dans un cachot au fond de la prison de la Bastille sans la moindre lumière. Après un grand moment de désespoir il se r eprit et chercha par quel moyen il pourrait lutter contre l'obscurité totale au milieu de laquelle il se trouvait. Habillé d'un costume de ville, en passant ses mains sur le haut de son vêtement il sentit sous son revers deux petites formes rondes. Il s'agissait des deux aiguilles que vous voyez à l'envers de ce camée. Mon ancêtre, qui était de nature économe, avait trouvé par terre ces deux petites tiges métalliques , les avait ramassées et épinglées au dos d'un de ses revers. Il lui vint alors une idée : jeter ces deux épingle s devant lui dans sa cellule et, ensuite, les chercher dans l'obscurité. En occupant son esprit grâce à cet exercice, il réu ssit à ne pas sombrer dans la folie. Quand, au bout d'un an, il retrouva la liberté, il revint dans sa famille et put rapidement reprendre une vie normale. Mon arrière, arrière, arrière-grand-mère est née un peu plus tard et si je suis là, Monsieur, c'est sûrement grâce à ces deux petites épingles. » Le récit de cette dame est resté dans mon esprit et il m'arrive souvent d'y repenser. Quand, avec Véronique Le Guen, nous avons imaginé c e livre je lui ai, bien sûr, raconté cette histoire. Malheureusement il n'y avai t plus personne à l'adresse où je m'étais rendue. Mais, si la photo de ce camée n'est pas dans ce livre, je tenais à vous en raconter l'histoire.
P. B.
1 La robe de mariée de Mlle S.
Au bout d'un chemin tortueux, sur la route de Saint -Jacques-de-Compostelle, dans une forteresse médiévale en arkose rose orangé perc hée à 1 000 mètres d'altitude, Marguerite Sirvins, seule dans sa chambre, peaufine sa robe de mariée. Cette robe, elle a voulu la tisser elle-même, un travail de plu sieurs semaines, probablement de plusieurs mois. Car ce mariage, Marguerite en a lon gtemps rêvé. Et, en cette fin d'année 1954, le jour de la célébration tant espéré e approche. Il a été fixé en février. La future mariée a déjà prévenu toutes ses connaissanc es. En décembre, son amie et voisine, Mlle Jouve, se ré jouit : « Mlle Sirvins nous a annoncé son mariage. […] Elle se fait une belle rob e de dentelle blanche à notre maison neuve. On est invité à cette noce, nous nous amuserons bien ce jour-là. » Mais elle s'inquiète aussi : « Elle crie nuit et jour. J e ne sais pas si son mari dormira bien. » Ce mari, pourtant, personne dans l'entourage de Marguerite Sirvins, dite Marguerite Sir, ne l'a rencontré. La future mariée, qui déclare avo ir 18 ans, garde le mystère entier. Et pour cause… Son fiancé n'est que le produit de son imagination. Car Marguerite Sir a 64 ans. Internée à l'hôpital psychiatrique de Saint -Alban-sur-Limagnole depuis plus de trente ans, la patiente schizophrène s'est peu à pe u enfoncée dans un délire envahissant. En cette fin d'année 1954, elle a perd u tout contact avec la réalité et attend, avec impatience, de devenir épouse, puis mè re. Née le 29 décembre 1890 à La Canourgue, en Lozère, Marguerite Sir avait connu une enfance tranquille. Ses parents étaient paysans et elle gardait, de cette période, le souvenir de scènes familiales champêtres et heureus es. À 35 ans, toujours célibataire, la jeune femme rejoignit l'une de ses sœurs à Paris , où elle résida pendant cinq années. Elle y suivit une formation de modiste, à t ravers laquelle elle montra de fortes capacités. Mais un événement heureux allait faire s oudainement basculer le cours de sa vie. Après le mariage de sa sœur qui habitait la capitale, Marguerite connut en effet des épisodes de dépression. Elle tenta même à plusi eurs reprises de mettre fin à ses jours. Alors, en 1930, la jeune femme fut recueilli e par ses autres sœurs, qui elles, résidaient à Mende, en Lozère. Hélas, leur réconfor t ne suffit pas à soigner son mal-être et, un an plus tard, Marguerite affrontait son premier épisode psychotique. Impuissantes, ses sœurs décidèrent de la placer en institution. Le 7 juillet 1931, elle était ainsi internée à l'hôpital psychiatrique de F ont d'Aurelle, à Montpellier. Elle y resta jusqu'au 16 octobre 1932, avant d'être transférée à Saint-Alban-sur-Limagnole. À son arrivée dans ce dernier établissement, Margue rite Sir manifesta des troubles de dédoublement de la personnalité. Dans le journal interne, elle écrivit : « Je suis un peu dédoublée ; quelqu'un profite de mes doubles », ou encore : « Quand on demande