//img.uscri.be/pth/391b0e083f6f89752f8e2e781d9a89479c126027
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Il était une fois un caméléon nommé Kérékou

De
192 pages
Près de trois générations de Béninois seront passées par le moule du Général Mathieu Kérékou au cours de ses vingt-sept années de règne. Entre son prédécesseur Nicéphore Soglo et son successeur Boni Yayi, le Général Kérékou n'a jamais été aussi populaire que depuis qu'il s'est retiré de la vie politique. De fait, l'homme qui s'est affublé du sobriquet énigmatique de caméléon reste sans conteste aujourd'hui celui qui aura marqué les esprits au cours des quarante dernières années de la vie politique au Bénin.
Voir plus Voir moins
Maurice Chabi
IL Étàit UNe fOis uncaméléonnommé KéréKou
POINTS DE VUE
Il était une fois un caméléon nommé Kérékou
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1 wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00372-6 EAN : 9782343003726
Maurice Chabi
Il était une fois un caméléon nommé Kérékou
L’Harmattan
Points de vue Collection dirigée par Denis Pryen
Dernières parutions
Denise BUCUMI-NKURUNZIZA,The power of hope. The First Lady of Burundi. My story,2013. Alexandra FOUILLOUX,Les enjeux de la crise dans le delta du Niger, 2013. Mosamete SEKOLA,Combat pour la résurrection du MNC, 2013. Romain Mensan SÉMÉNOU,l’Afrique n’a pas dit son dernier mot : l’inculturation,2013. Martial BISSOG,Chroniques pour l’émergence d’une Afrique rayonnante, 2013. Denise BUCUMI-NKURUNZIZA,La force d'espérer, L'itinéraire de la Première Dame du Burundi,2013. Joseph BITALA-BITEMO,Denis Sassou Nguesso. Stratégie politique et repères essentiels, 2013. Clarisse MERINDOL OUOBA,Je ne veux pas qu’on m’offre des faveurs dans une calebasse ! La discrimination positive au Burkina Faso, ou l’affirmation de la différence, 2013. Jean-David N’DA,La Côte d’Ivoire face aux médias colons et aux désillusions de la mondialisation, 2013. Cyrille MBIAGA,Cameroun, le temps des incertitudes. Espace de risque et dynamique de populations, 2012. Brice NZAMBA, De l’ethnie à l’État-nation. Pouvoirs tradi-tionnels et pouvoir politique au Congo-Brazzaville, 2012. Patrick EMERY BAKONG,La politique militaire africaine en France. Forces sociales et changements récents,2012. Simon-Florent MOUNYEMB-TENWO,Une belle page de l’histoire des Lôg Bakôp, Psychanalyse d’un peuple, 2012. Francis Michel MBADINGA,Ce que le Gabon doit savoir pour entrer dans sa destinée prophétique, 2012. Marcel YABILI,Le géant d’Afrique, le géant d’Asie. Histoire d’un combat méconnu, 2012. Victor Prudent TOPANOU,Boni Yayi ou le grand malentendu. Le quatrième président du renouveau démocratique béninois, 2012.
DÉDICACE À Monseigneur Isidore de Souza, Aux victimes de la Révolution du 26 OCTOBRE 1972, Aux enfants du Bénin, debout pour, en héritage aux générations futures, exiger l’érection d’un musée dédié à la Conférence nationale.
« À l’heure du bilan, nous nous souviendrons, non pas des paroles de nos ennemis, mais du silence de nos amis ».
Martin Luther King
Je tiens à exprimer toute ma gratitude à toutes celles et à tous ceux qui m’ont accordé leur temps et accepté de partager avec moi quelques souvenirs des moments vécus auprès du Président Mathieu Kérékou. Mes remerciements également à Philippe D. Houessou pour sa contribution technique appréciable à la réalisation de cet ouvrage.
Du même auteur
Tout savoir(ou presque) sur la presse au Bénin en 1987 (Éditions Garbit). Banqueroute, Mode d’emploien 1993, (Éditions Gazette Livres). Un livre d’investigations sur le régime de la fraude organisée qui a conduit à la faillite système bancaire sous le règne de Mathieu Kérékou en 1989.
AVANT-PROPOS
Le Général Mathieu Kérékou a dirigé son pays, le Dahomey devenu le Bénin, pendant près de dix-huit ans, sous l’emblème de ce qu’il est convenu d’appeler la Révolution démocratique et populaire, basée sur le Marxisme-léninisme. Appellation édulcorée pour désigner un régime de dictature sanglante et impitoyable, qui a fait des dizaines de milliers de victimes, sans atteindre ses objectifs annoncés: l’instauration d’une société socialiste où il fait bon vivre pour chacun et pour tous.
La crise économique des années 1988 et 89 a eu raison des velléités révolutionnaires du Général-président. Le chô-mage des jeunes, la faillite des banques et des entreprises publiques, l’augmentation croissante de la dette publique et l’échec de tous les programmes d’ajustement structurel préconisés par le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale, ont conduit le pays dans l’impasse et contraint les révolutionnaires béninois à envisager l’im-possible :l’abandon pur et simple de la Révolution marxiste-léniniste et l’ouverture du Bénin au multipar-tisme intégral.
Sous la pression des bailleurs de fonds et autres par-te-naires au développement, Mathieu Kérékou a mis officiel-lement fin à la Révolution au mois de novembre 1989. Trois mois plus tard, Il convoque une Conférence natio-nale chargée de poser les bases d’un nouveau régime démocratique qui garantit les libertés individuelles et