Le noeud du monde

-

Livres
216 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Au milieu du XVIe siècle, Afonso, le roi du Kongo, envoie ses petits-fils et neveux étudier au Portugal. Ils n'arriveront jamais à destination. Un jeune clerc est mandaté par ses supérieurs pour soutenir le roi du Kongo dans le deuil ayant frappé sa famille. Ambassadeur de circonstance, il va s'apercevoir au cours de son voyage qu'il a été trompé et conduire de sa propre initiative une enquête qui le jettera au coeur de conflits politiques et commerciaux touchant à la survie du Kongo.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 juillet 2013
Nombre de lectures 18
EAN13 9782336320335
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0112€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Hélène Caillaud et Christophe Blanc
Le nœud du monde
Un ambassadeur de circonstance au Kongo
Romans historiques e Série XVI sièce
Le nœud du monde
Un ambassadeur de circonstance au Kongo
Romans historiques Collection fondée par Maguy Albet Dernières parutions Jahel SIMBERT,Les ondes fugitives. Voyage à travers l’histoire des Antilles de 1785 à 1902, 2013. Catherine BERTHOMÉ,Les larmes de Cuba,2013. Fred JOUHAUD,Le chirurgien du kaolin. Jean-Baptiste Darnet, l’homme de Porcelaine, 2013. Joëlle DELACROIX,Le siège de Paris par les Vikings. Tome 1 : Les Vikings sur la Seine, 2013. Joëlle DELACROIX,Le siège de Paris par les Vikings. Tome 2 : Le choix de Þorgils, 2013. Haytam ANDALOUSSY,Sur la terre des orchidées, 2013. Jean-Noël AZÉ,Cœur de chouan. Fructidor, 2012.Jean-François ROUGE,Napoléon en Amérique. Le vrai faux journal d’Emmanuel de Las Cases, secrétaire et confident de l’Empereur,2012. Bernadette RAMILLIER,La vie aventureuse de Scipion du Roure. Officier de marine et chevalier de Malte, 1759-1822, 2012. Claude BOURGUIGNON-FRASSETO,Le temps des Voraces, le temps des carbonari, 2012. Rabia TAZI, Annick ZENNAKI,Méditerranée, rêve impossible ? Un intellectuel algérien au début du siècle, 2012. Christine MALGORN,Syrie, mon amour, 2012. Babis PLAÏTAKIS,Alcibiade. L’enfant terrible de la Grèce, 2012. David DIOP,1889 l’Attraction universelle, 2012 Vincent SILVEIRA,Sara le médecin troubadour, 2012 Jacqueline SOREL,Boufflers, un gentilhomme sous les tropiques, 2012. Gildas DACRE-WRIGHT,Le Spectateur engagé ou que faire sous la Révolution quand on est beau-frère de Georges Danton ?,2011. Claude VALLEIX,Frédégonde, la reine barbare, 2011. Fred JOUHAUD,Madame d’Artagnan ?,2011. Jean-Paul DAILLOUX,Le Fantôme de Robespierre, 2011.Christophe DOSTA,Le concert du roi,2011. Mustapha KHARMOUDI,Maroc, voyage dans les royaumes perdus, 2011.
*
Hélène Caillaud et Christophe BlancLe nœud du monde
Un ambassadeur de circonstance au Kongo
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01237-7 EAN : 9782343012377
A René
CHAPITRE 1
Un religieux lui ouvrit la porte. Il jeta un dernier regard vers le plafond de l’antichambre. Tournoyant au milieu des dorures, les allégories de quatre grands fleuves l’observaient : le Rhin, le Nil, l’Euphrate et l’Amazone. Leurs eaux coulaient en longues chevelures brunes, blondes et noires, dont les toisons tumultueuses cachaient la nudité des corps. La nymphe africaine, les épaules rondes et les bras sinueux, avait des chairs plus chaudement colorées que ses compagnes.Toutes souriaient. Il trouva la force d’entrer. Une clarté soudaine l’aveugla : il distingua deux silhouettes à contre-jour. L’une d’elles était engoncée dans un fauteuil profond, relégué entre un bureau chargé de documents et une grande fenêtre. Serrant machinalement son chapelet sous sa coule, il fit quelques pas et attendit qu’on l’invitât à s’asseoir, ainsi que son prieur le lui avait recommandé. Ses yeux s’étant accoutumés à la lumière, il reconnut le vieillard dans le fauteuil : le cardinal Alvaro, sec, mince, émacié, flottant dans les plis de sa robe rouge, paraissant beaucoup plus âgé que le portrait qu’en avait tracé le prieur. L’autre homme, debout près du prélat, lui était inconnu : un dominicain massif, avec les épaules recouvertes par un scapulaire. D’un geste bref, le dominicain indiqua un siège au jeune homme. Le cardinal laissa s’éteindre le bruit de la chaise tirée sur le parquet avant de prendre la parole : – Mon fils, dit-il d’une voix chevrotante, vous connaissez les supplices que l’Eglise endure. Au nord, l’hérésie se répand ainsi qu’une maladie, et la menace turque grandit en Orient comme au sud. Nous devons accepter cette épreuve que Dieu nous impose pour punir notre orgueil… Il prit une longue inspiration et continua : – La foi et l’humilité de chacun de ses fils sauvera l’Eglise des périls ; aujourd’hui, c’est vous qu’elle réclame à son service. – Mon père, intervint l’homme au scapulaire, laissez-moi informer frère Janeiro de la mission que nous lui confions.