Les migrations italiennes au début du XXe siècle

Les migrations italiennes au début du XXe siècle

-

Livres
221 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Entre le XIXe et le XXe siècle, la traversée transocéanique a constitué la première et fondamentale étape d'un parcours qui a conduit des millions d'Italiens vers les Amériques. Par des sources multiples, cet ouvrage s'efforce de saisir la complexité des éléments qui ont participé à la définition du périple atlantique, en tant qu'événement historique et comme expérience de vie.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 mars 2014
Nombre de lectures 62
EAN13 9782336339757
Langue Français
Signaler un abus
.
LES MIGRATIONS ITALIENNES e AU DÉBUT DU XXSIÈCLE
LE VOYAGE TRANSOCÉANIQUE ENTRE ÉVÉNEMENT ET RÉCIT
collectionEuroLatinoAmericana” dirigée parGIULIOMATTIAZZI
Ouvrages publiés
Giulio Mattiazzi Migrazioni, influenze politiche e ibridazione culturale fra Europa e America Latina (XVIII-XXIsec.)
Bruna Peyrot Chi è l’America Latina. Unione latinoamericana, percorsi democratici, identità nazionali
Mélanie Fusaro Les Italo-argentins en Italie (1998-2006) : « retour aux racines » ou nouveau départ ? Paradoxes d’un mouvement migratoire contemporain
Alberto Cassano Cuba, cooperazione internazionale e diritti umani. Un’analisi delle fonti storiche accompagnata da un’intervista a Noam Chomsky
Valter Zanin, Giulio Mattiazzi (a cura) Migrazione, lavoro, impresa tra America Latina ed Europa
Augusta Molinari e Les migrations italiennes au début du XXsiècle. Le voyage transocéanique entre événement et récit
Augusta Molinari
LES MIGRATIONS ITALIENNES e AU DÉBUT DU XXSIÈCLE
LE VOYAGE TRANSOCÉANIQUE ENTRE ÉVÉNEMENT ET RÉCIT
L’Harmattan Italia via Degli Artisti 15 10124 Torino
L’Harmattan 5-7 rue de L’École Polytechnique 75005 Paris
version en langue française réalisée par SARAHGUILMAUT
www.editions-harmattan.fr
harmattan.italia@agora.it - harmattan.italia@gmail.com
© L’Harmattan Italia, Torino, 2014
INTRODUCTION Notes
TABLE DES MATIÈRES
I.LES TRAVERSÉES Les frontières de la mer Le parcours transocéanique Notes
II.EN ATTENDANT LE DÉPART La route des Amériques Les ports des migrants Notes
III.MIGRATION ET MALADIE Le voyage comme « lieu » de la maladie Les hôpitaux flottants Notes
IV.PASSAGERS DE TROISIÈME CLASSE Le voyage entre peur et souffrance Les bateaux-lazarets Notes
V.LES MALADIES ENTRE DEUX RIVES La santé des migrants La tuberculose « américaine » Les troubles de l’esprit Les routes de la contagion Notes
7
9 13
15
33
37
65
70
108
114
150
156
212
.
INTRODUCTION
Malgré le développement remarquable que les études sur l’histoire des migrations ont connu en Italie, le voyage transocéanique demeure l’un des aspects les moins étudiés. Si nous prenons en considération les contributions les plus récentes et les plus significatives dans ce domaine de recher-che, nous trouvons la confirmation du peu d’espace accordé 1 aux traversées des émigrants . En même temps, les migrations dans le contexte de la mon-dialisation ont mis en évidence, de manière dramatique, le thème du voyage par mer en sa qualité de traversée clandesti-ne de « frontières », pour échapper au drame de la misère et de la guerre. Au cours de ces vingt dernières années, la mer Méditerranée n’a cessé de confirmer son rôle de « cimetière marin » et d’accueillir des milliers de corps anonymes de 2 naufragés / fugitifs . Les traversées des migrants d’aujourd’hui exaltent et dra-matisent des aspects de l’expérience du voyage d’émigration qui étaient déjà présents lors des migrations transocéaniques des Italiens de la période comprise entre la seconde moitié du e e XIX siècleet les vingt premières années du XXsiècle. Le voyage n’était pas, à cette époque-là non plus, une expérien-ce dénuée de risques, aussi bien en raison des spéculations que les compagnies maritimes faisaient sur le transport des migrants, qu’à cause de l’absence de valeur attribuée par les sociétés et l’État aux vies des sujets sociaux qui émigraient. Cependant, contrairement à aujourd’hui, la mort durant le voyage était une exception et non pas une constante. Et ce, parce que les navires qui traversaient l’Atlantique avaient à bord des migrants, et non des clandestins, comme de nos jours. Des femmes et des hommes qui fuient les guerres et les conditions de non subsistances. Bien qu’il se trouvât souvent au niveau le plus bas de la hiérarchie sociale, l’émigrant ita-9
lien de l’époque était un « citoyen », avec des droits limités, qui allait à l’étranger pour suivre les dynamiques du marché du travail. On émigrait pour améliorer les conditions économiques et sociales de son existence. Aujourd’hui, par contre, les migrants qui traversent les frontières de la mer sont des « non 3 personnes » , des fugitifs qui ont laissé dans leur pays d’ori-gine le « bagage » de leur existence. C’est la condition de clandestinité dans laquelle advient la traversée qui donne au voyage d’émigration actuel un carac-tère dramatique, difficilement comparable à celui des voya-ges des migrations transocéaniques italiennes. Beaucoup de migrants ont perdu la vie au cours des nombreux naufrages e e qui eurent lieu à cheval entre le XIXet le XXsiècle. Parmi les plus célèbres, nous nous souvenons encore du « Sirio » et 4 du « Titanic ». Il s’agissait alors d’événements exception-nels. Les milliers de migrants, naufragés dans la mer Méditerranée durant ces vingt dernières années, sont des « corps anonymes » au fond de la mer ou des cercueils sans 5 nom si le naufrage a lieu proche des points d’abordage . L’aspect dramatique qui accompagne aujourd’hui la traver-sée des migrants, a suscité un intérêt dans le cadre des condi-tions de voyage des migrations historiques italiennes. En France notamment, des groupes de recherche se sont créés autour de ce thème et les « Annales HSS » ont publié des arti-6 cles concernant le sujet . C’est la raison pour laquelle, il nous a semblé utile de reprendre et d’approfondir ce qui s’est révé-lé être un objet d’étude privilégié durant des années de 7 recherche etde le publier dans une langue qui permettra d’é-tablir une comparaison avec des études qui ont des intérêts analogues. Dans cet essai, les traversées des migrations historiques ita-liennes sont contextualisées dans le cadre de la complexité des facteurs qui conditionnent le voyage par mer. Nous avons tenté d’insérer les problématiques du transport d’émigration 10