//img.uscri.be/pth/cf19ab44712b3194906679bb4c83867c03aabdbb
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Récits de missionnaires aux îles Marquises (1797-1842)

De
190 pages
Les récits inédits de missionnaires ici réunis révèlent l'existence d'une culture originale à laquelle se heurte le prosélytisme des missionnaires, bien avant l'établissement de la colonisation. Le plus important est celui du révérend William Pascoe Crook, daté de 1799. Sous la protection des chefs, il apprend la langue et observe de près la vie sociale au sein des vallées...
Voir plus Voir moins
Récits aux
de missionnaires îles Marquises

pmirelielenemueuàreilncedissonnurecehécoonrpécedscrehruehntreesedtiresclsieepnrepsceitevsreconnusoudelmlsrevrtsehéetundeàqutim
4
« Portes océanes » Collection dirigée prFrédéricAngleviel, rofesseur des universtés en histoire
l’nie à prtir de l’éditi ;ette collection est dédiée en contributions les plus notbles.collection «ortes océnes »donc pour objectif de créer des ponts entre les différentscteurs de lrecherche et de mettre à ldisposition de tous des bouquets d’rticles et de contributions, publictions éprses méconnues et souvent épuisées.En effet, lrecherche disposnt désormis de très nombreuses possibilités d’édition, on constte souvent une frgmenttion et une dissémintion de lconnissnce.Ces rééditions en cohérence se veulent donc un outilu service des sciences humines et socilesppliquéesux milieux insulires de l’irecifique. En second lieu, lcollection «ortes océnes »pourmbition de permettre ldiffusionuprès du public frncophone des principux résultts de lrecherche interntionle, grâce à une politique concertée et progressive de trduction.out nturellement, elle permettr ussi lpubliction de colloques ou de séminires sns s’interdire lpubliction d’ouvrges mettnt à ldipostion du public les derniers trvux universitires ou de recherches originles.
Déjà parus FrédéricAngleviel:istoire de l ouvelle-Clédonie.ouvellespproches, nouveux objets, 2005. SoniaFaessel:ision des îles :hiti et l’imginire européen.Du mythe à son exploittion littérire (e-e siècles), 2006. Alain Moyrand:Droit institutionnel de l olynésie frise, 2007. MouniraChatti, NicolasClinchamps et Stéphanie Vigier:ouvoir(s) et politique(s) ennie –Actes due colloqueCA, 2007. SémirAl Wardi:hitiui ou les dérives de l’utonomie, 2008. Frédéric angleviel (dir.) :Chnts pour l’u-delà des mers.élnges en l’honneur du professeurenrtin, 2008. BenoîtCarteron:dentités culturelles et sentiment d’pprtennce enouvelle-Clédonie, 2008. FrédéricAngleviel et Jean-Michel Lebigre:De l ouvelle-Clédonieucifique, 2009. Dumas Pascal et Lebigre Jean-Michel (dir.):Brousse, représenttions et enjeux, 2010. MarcDebene et Jean-Paul Pastorel:« loi du pys » enolynésie frise, 2011. Bernard Poirine:hiti : une économie sous serre, 2011. Aparaître Pierre Maresca:’exception clédonienne (1970-2011). NathalieCartacheff:ré.Approchesnthropologiques et historiques. RobertBertram:bipolristion politique de l ouvelle-Clédonie depuis 1975 –omeet Alain Moyrand:Droit institutionnel et sttutire de l olynésie frise. 2 ème édition.
Dominique Pechberty
Récits de missionnaires aux îles Marquises

Le manuscrit deCrook de la Mitchell Library
« extraits du Journal deGeo Stallworthy missionnaire 21 octobre 1837 – 24 juin 1838 » LMS
Extrait d’un rapport sur les îles Marquises par Robert Thomson – 1841
Lettre du révérend William PascoeCrook datée du 23 mai 1798 de l’île Sir Henri Martin Nuku Hiva adressée aux «Directeurs de la Société Missionnaire » aux bons soins de Mr Wilks
llustration de couverture Pierre Lataste
© ’armattan   rue de l’Ecoleolytechnique  aris
httpwwwlibrairieharmattancom diffusionharmattanwanadoofr harmattanwanadoofr
SBN   EAN  
Introduction
trduction des textes qui suiventété entreprise à ldemnde du professeurierreérin lors de lpréprtion de mthèse :ne étude de la société marquisienne d’après des récits de voyageurs durant la période 1797-1842soutenue en 1993 à l’AC.spect inédit de ces mnuscrits m’incitée à en fournir un document complet cr ils sont d’un grnd intérêt pour l’étude de lculture mrquisienne.Dns ce recueil j’i retenu tout d’bord ce quiété intituléCrookAccountet qui n’est ps le journl originl mis un résumé du journl du révérendillimscoeCrook, écrit lors de son pssgeux îlesrquises (du 27 juinu 8 jnvier 1799).es missionnires, peut-êtremuelGrethed, ont vrisemblblement rédigé ce récit d’près son journl et d’près les réponses fournies pr quelques rquisiens embrqués à bord de l’Euphrateset duButterworthpour l’Angleterre.l est écrit à ltroisième personne.lpprît sous cette forme uxrchives de l«itchellibrry » àydney, répertorié dns le ctlogue de lbibliothèque, à lrubrique :Crook,vec une note : « mnuscrit originl,uteur inconnu ».Ce mnuscrit fisit prtie de lbibliogrphie réunie prGeorgehehn1lors qu’ilvit entrepris en 1953 une thèse sur les îlesrquiseshearquesas, a study in change.Crook confie une prtie de son journlu cpitineAsDodge de l’Alexanderpour qu’il lremetteux missionnires de l .utre prtie, oubliée à hut,été retrouvée probrts2près son déprt mis elle semble perdue.En effet, lors du pssge de lBetsy(cpitineFnning), le 21 mi, Crook monte à bord.e bteu qui ne peut mouiller dns lbie le conduit à ukuhiv.l lisse donc sesffires à terre.tewrt, missionnire à bord du incennes, psse en 1829ux îlesrquises et ditvoir eu connissnce de ce journêtre servi surtout pour des détl et s’en ils sur lreligion.e texte deCrook témoigne d’un grnd sérieux et les nombreux noms mrquisiens qui y sont cités permettent d’étblirvec précision lgénélogie de deux fmilles de chefs importnts des îles du groupeord et du groupeud et de préciser les différents liens de prenté existntux îlesrquises.Ce texte est suivi d’unppendice grmmticl que je n’i ps trduit.ur le pln linguistique, j’i utilisé le dictionnire deDordillon3et celui degrervé
1hehnGeorgeurice (1927-1955).istorien.é le 15 décembre 1927 àuincy (ss) A Etudes supérieures àrvrd,AetCmbridge,;éjourneux îlesrquises plusieurs mois en 1953.Ason retour, il ronéotype lui-même une bibliogrphie : «rquesn source mterils ».l découvre le journl du missionnireCrook.En mi 1955, il est victime d’unccidentutomobile. 2GregDening :hearquesanournal ofEdwardobarts,A ress,Cnberr, 1974. 3ené,ldefonseDordillon :Grammaire etDictionnaire de la langue deslesarquises, nstitut d’Ethnologie, 2 tomes,ris, 1931.
7
eCc’h (1997).’orthogrphe et les définitions des mots qui s’y trouvent sont celles que j’i retenues.our effectuer des comprisons j’i consulté les ouvrges dereger4etDvies5. e dix-huitième, période de réveil évngélique, voit s’illustrer des prédicteurs tel queohnesley.Assuite,homsweis, un psteur nglicn devenu riche grâce à un héritge, décide d’envoyer des missionnires dns les mers duud.Après bien des négocitions et des déboires,weis prvient àffréter leDuffqui prt le 24 septembre 1796 pourhitivec trente missionnires à bordvec femmes et enfnts tous de confessions différentes. Finlement dix-huit missionnires s’instllent àhiti, unuxrquises et le resteuxong.pluprt d’entre eux sont d’origines très modestes : vlets de ferme,rtisns, etc.illimscoeCrook (1775-1846) est un précurseur.l est né dns leDevonshire (Angleterre).Domestique et célibtire, il s’embrque pour l’nie commertisn.l quitte l’Angleterre sur leDuffle 10oût 17966et débrque le 6 juin 1797 à ithu dns l’île dehut.Dns cette bie,ini, chef desem, le prend en chrge.ls font un échnge de noms,ikoa.l s’instlle seul,près querris son compgnonit refusé de rester.Crook fit de loubles efforts pourpprendre llngue mrquisienne mis, mlgré tout, il est rpidement mrginlisé et toutes ses tenttives d’évngélistion sont frustrntes.l se fit voler etdu ml à se nourrir.e frère deini,uk, chez qui il prt s’instller, s’occupe de lui mlors mieuxis il doit snsrrêt repousser les vnces deFititpu, son épouse, qui veut lui fire profiter des lois de l’hospitlité mrquisienne.l n’envisge ps d’épouser unerquisienne.A l’époque « épouser une pïenne étit directement contrire à lprole de Dieu7».orsqueCrook quitteithu pouriohe, il est pris en chrge pr tonui, chef desei’il fit un échnge de nomvec son petit-fils koutei’i.rti précipitmment,Crook débrque àukuhivsns rien qui puisse exciter lconvoitise des indigènes.tonui lui fit don d’un terrin mis reste insensible à ses efforts évngéliques.euleehue, un homme de cinquntens, sns grnde importnce dns lhiérrchie socile, devient son disciple.Comme le dit.icole8, lconversion d’unmanahune(homme du
4Edwrdreger :heaori-olynesian,ComparativeDictionary,Anthropologicl ublictions,osterhout.B.,heetherlnds, 1969. 5ohnDvies &DvidDrling :Aahitian andEnglish dictionnary,Editionsereo no hiti, 1984. 6trickeilly :ahitiens,épertoire biogrphique de l olynésieFrise.econde édition, revue, corrigée etugmentée.ublictions de l ociété desnistes, n° 36,usée de l’omme,ris, 1962. 7cquesicole :Au pied de l’écriture,istoire de ltrduction de lBible en thitien, Editionereoo,hiti, 1988, p. 67. 8cquesicole,op,cit., p. 99.
8
peuple en thitien), équivut à un suicide socil.on titre de disciple de Crook ne le grndit psuprès de ses concitoyens,u contrire.Crook, à nouveu mrginlisé et peu respecté, préfère prtir.l expose ses risons dns slettre du 28 mi 1798.l quitte lesrquises le 9 jnvier 1799, sns voir rélisé sesmbitions.Après un long séjour àydney, il revient àhiti envril 1816vec sfemme et ses neuf enfnts.uis il revientux îles rquises en 1825 pour lisser àithu des indigènes deooreet uhine chrgés de lpropgtion de l’Evngile.Ces derniers prtentu bout de quelques mois. En 1829, les révérendsGeorgeritchrd etAlexnderimpson visitent ithu etpou.uis, en 1831, le révérendDvidDrling,ccompgné de hitiens, vient à son tour en visiteux îlesrquises.e révérendtewrt, près son pssge sur leincennesen 1829ynt incité les missions à reprendre l’évngélistion desrquises, les révérendsillim .Alexnder,.Armstrong etB.F.rker sont envoyés àiohe en 1833 vec femmes et enfnts.ls en reprtent en 1834.En octobre 1834, le révérendDvidDrling, le révérendohnodgerson et son épouseinsi que le révérendGeorgetllworthyrrivent àithu surl’liveBranch, nvire missionnire.En 1835,Drling reprt àhiti, puis c’estu tour des odgerson en 1837.tllworthy reste seul de 1837 à 1839.eévérend oberthomson vient le rejoindre, désespérnt de voiremon9propger l’Evngile prmi les indigènes àiohe10. En plus du récit deCrook, j’i doncjouté, dns ce recueil, ltrduction du journl des missionnires :tllworthy ethomson (1835-1841). Georgetllworthy (1809-1859) est né le 16oût 1809 près de Buckinghm.lrrive àhiti le 23 mrs 1834.uis il prtuxrquises vec ses confrèresDrling etodgerson et s’instlle le 6 octobre 1834 à ithu.En 1841, il revient àhiti sur leCamden.l remplce.ott à popendnt un moment puis se renduxmooù il finit scrrière et meurt en 185111. oberthomson (1816-1851) est né àDumfries enEcosse.l prt en mission sur leCamdenen 1838.l rejointtllworthy enoût 1839 et séjourneuxrquises de 1839 à 1841 puis se voit confier lsttion de
9es missionniresnglis le conduisirent, encore jeune, à l’école derotongoù il fut instruit.lus trd, il se rendit enEurope sur un bleinier où il servit d’ide-cuisinier.A ondres et dns les portsnglis, on le montrpour quelques pennies à cuse de ses ttouges.oberthomson le rencontren pssnt àmoet le reconduisituxrquises en décembre 1839 (trickeilly, 1975,op,cit., p. 551 ;xdiguet :esDerniers auvages.a vie et lesœurs aux îlesarquises (1842-1859),es éditions ducifique, peete,hiti, 1978, p. 56. 10ervéeClec’hgr., :’évangélisation des îlesarquises,Bulletin de l’ssocition des historiens et géogrphes deolynésie frise, n° 2, p. 51-59,ire,hiti, 1993. 11trickeillyop,cit., p. 529.
9
petoi àhiti.De 1844 à 1847, il reste àpeete mis entre en conflit en 1847vecowe qui, de retour d’Angleterre, entend lui prendre splce.l grde nénmoins ldirection de l’Eglise depeete, mis, mlde, il meurt en mer en se rendnt enAustrlie en 185112. es observtions de ces missionnires viennent étyer celles duère thisGrci13, missionnire de lCongrégtion deicpusux îles rquises de 1839 à 1842.eurs écrits montrentussi les rivlités qui opposientAnglo-sxons etFris à l’époque.eurs conditions de vie prmi les insulires sont très précires et n’ont guère progressé pr rpport à celles deCrook.ire, lesrquisiens leur sont prfois frnchement hostiles et les persécutent.Du temps deCrook les rres missionnires isolés et mrginux ne représentient ps une mence pour lesrquisienslors qu’ils sont mintennt plus nombreux et pr conséquent plus gênnts. tllworthy s’étblit àhutsous lprotection deotete, chef de ithu, et il espère que les guerres incessntes que se livrent les rquisiensccorderont une sorte de monopole àotete.Ainsi, pense-t-il, il suffirde convertirotete pour convertir tous lesutres. Après lbtille deiten 1842, le peuple se soumet à ses nouvehu ux chefs, non sns réticence.otete se réfugie àptonivec son peuple et refuse de voir lesFris qui vont chercherheono, son neveu, pour tritervec lui.mrine frise estrrivée en force pour soutenir les missionnires ctholiques et conquérir le pys.Exploitnt les dissensions mrquisiennes, lesFris espèrent imposer plusisément leur domintion. heono, bptisé en 1844, reçoit le titre de roi dehutmis il ne représente ps le peuple dehutps plus queemon(bien qu’héritier légitime) ne représentit les intérêts de l’ensemble desei’i14.koko, chef p, fusillé pr lesFris, étit sns doute plus représenttif de lfierté mrquisienne queemon, chef déchu,vili pr l’lcool. ’opportunité offerte pr le consentement de ces chefs met un terme momentux tenttives évngéliques de l Elle permet à lcolonistion frise et à lreligion ctholique de s’étblir, enpprence. En fit, lpcifiction de l’rchipel n’été effective qu’en 1880. ’expnsion colonile générle soumet les peuples à ses intérêts.es îles rquises n’échppent ps à cette règle.
12trickeillyop,cit., p. 562. 13thisGrci:ettres sur leslesarquises ouémoires (1838-1842),GumeFrères, ris, (microfiches, theibrry,A,Cnberr), 1843. 14xdiguet, 1978,op,cit., p. 98.
10