//img.uscri.be/pth/2ffb5907472e57ff276e9884684c14d698000f78
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Désert barbare

De
384 pages
Quand Sandra Kahn l'intrépide journaliste du San Francisco Chronicle débarque en Arizona pour y retrouver la trace d'une fille de milliardaires disparue, elle ne se doute ni de la bande de cinglés qui lui sert de nouvelle famille, ni des retrouvailles dans des circonstances dramatiques avec son meilleur ami Sam Goodman, le flic le plus chic de Boston. Au milieu du désert de Sonora, en pleine tempête de sable, leur course poursuite prend des allures d'apocalypse...Maud Tabachnik invente le thriller western. Un détonant « road movie » qui mène droit vers l'enfer, celui des hommes qui n'ont d'humain que le nom, pour qui la vie d'autrui n'est qu'un bien à troquer. « Maud Tabachnik défie définitivement les maîtres du genre sur leur propre terrain. Celui de la noirceur la plus profonde. Maud Tabachnik, c'est une Connolly au féminin. Du grand art. » Elle
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Quand Sandra Kahn l'intrépide journaliste du San Francisco Chronicle débarque en Arizona pour y retrouver la trace d'une fille de milliardaires disparue, elle ne se doute ni de la bande de cinglés qui lui sert de nouvelle famille, ni des retrouvailles dans des circonstances dramatiques avec son meilleur ami Sam Goodman, le flic le plus chic de Boston. Au milieu du désert de Sonora, en pleine tempête de sable, leur course poursuite prend des allures d'apocalypse...Maud Tabachnik invente le thriller western. Un détonant « road movie » qui mène droit vers l'enfer, celui des hommes qui n'ont d'humain que le nom, pour qui la vie d'autrui n'est qu'un bien à troquer. « Maud Tabachnik défie définitivement les maîtres du genre sur leur propre terrain. Celui de la noirceur la plus profonde. Maud Tabachnik, c'est une Connolly au féminin. Du grand art. » Elle