//img.uscri.be/pth/3a93c45e7074b1b4b0861018e346696aaec34adb
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Flagrant délit à la Romanée-Conti

De
216 pages
L’émoi se lit sur tous les visages de Vosne quand on apprend que Clothide Leblanc, étudiante à l’institut d’œnologie de Beaune et, à l’occasion, vendangeuse au Domaine de La Romanée-Conti, est retrouvée sans vie dans les caves du monastère de Saint-Vivant, le corps entièrement dénudé. Benjamin Cooker connaît bien la victime pour avoir présidé le jury sanctionnant sa remarquable thèse sur « L’évolution du foulage des raisins à travers quatre siècles d’histoire vinicole ». Abusée avant d’être étranglée, la malheureuse connaissait-elle son bourreau ? Cooker en est persuadé et se presse à La Romanée où, fort opportunément, une verticale est organisée par les associés-gérants de l’illustrissime domaine. Dans moins d’une semaine, les vendanges seront achevées et il est urgent d’attiser les soupçons parmi la cinquantaine de coupeurs de raisins qui, entre La Tâche, Richebourg, Les Grands Echézeaux et La Romanée-Conti, ont approché en paroles, en gestes ou en silences concupiscents la victime. Virgile prêtera main forte à son patron dans cette investigation forcenée où les policiers de la Côte d’Or font preuve d’un zèle qui embarrasse Cooker. La Paulée, jour ultime des vendanges, prétexte traditionnellement à de grandes libations entre tous ceux qui ont contribué à mettre le raisin en cuve, se révèlera fatale. Alors que les propriétaires de la Romanée n’ont pas le cœur à festoyer et à honorer le vin nouveau, Benjamin Cooker insiste pour que le repas clôturant le ban des vendanges ait lieu comme à l’accoutumée, persuadé que le meurtrier est au rang des invités.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

L’émoi se lit sur tous les visages de Vosne quand on apprend que Clothide Leblanc, étudiante à l’institut d’œnologie de Beaune et, à l’occasion, vendangeuse au Domaine de La Romanée-Conti, est retrouvée sans vie dans les caves du monastère de Saint-Vivant, le corps entièrement dénudé. Benjamin Cooker connaît bien la victime pour avoir présidé le jury sanctionnant sa remarquable thèse sur « L’évolution du foulage des raisins à travers quatre siècles d’histoire vinicole ». Abusée avant d’être étranglée, la malheureuse connaissait-elle son bourreau ? Cooker en est persuadé et se presse à La Romanée où, fort opportunément, une verticale est organisée par les associés-gérants de l’illustrissime domaine. Dans moins d’une semaine, les vendanges seront achevées et il est urgent d’attiser les soupçons parmi la cinquantaine de coupeurs de raisins qui, entre La Tâche, Richebourg, Les Grands Echézeaux et La Romanée-Conti, ont approché en paroles, en gestes ou en silences concupiscents la victime. Virgile prêtera main forte à son patron dans cette investigation forcenée où les policiers de la Côte d’Or font preuve d’un zèle qui embarrasse Cooker. La Paulée, jour ultime des vendanges, prétexte traditionnellement à de grandes libations entre tous ceux qui ont contribué à mettre le raisin en cuve, se révèlera fatale. Alors que les propriétaires de la Romanée n’ont pas le cœur à festoyer et à honorer le vin nouveau, Benjamin Cooker insiste pour que le repas clôturant le ban des vendanges ait lieu comme à l’accoutumée, persuadé que le meurtrier est au rang des invités.