//img.uscri.be/pth/0caad6b429473311cb153d1871f6a7416e900640
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Les Amazones

De
96 pages
Dans une société dont l’époque n’est pas précisée (un savant mélange d’éléments archaïques et contemporains), les femmes, comme les Amazones de la mythologie grecque, sont coupées des hommes (perçus comme des ennemis) et assurent leur reproduction par une mixture végétale qu’elles mêlent à de la boue. Le roman, découpé en 47 chapitres presque autonomes et portant en guise de titre le nom d’un des personnages, raconte l’histoire de cette société à la fois étrange et familière de femmes guerrières. Aux figures inspirées de la mythologie antique s’ajoutent des personnages près des mythes modernes esquissés par des écrivains comme Orwell ou Volodine.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Josée Marcotte
Les Amazones roman
LES AMAZONES
De la même auteure : La petite Apocalypse illustrée, Publie.net, 2012. Marge, Publie.net & Publie.papier, 2010.
JOSÉE MARCOTTE
Les A azones roman
Maquette de la couverture: Anne-Marie Jacques Illustration de la couverture: dÕaprËs une gravure de Bernard de Poisduluc tirÈe des ´ SingularitÈs de la France antarctique (1557) ª dÕAndrÈ Thevetenr.Photocomposition CompoMagny : Distribution : Diffusion Dimedia 539, boulevard Lebeau MontrÈal (QuÈbec) H4N 1S2
© Les Èditions de LÕinstant mÍme2012 LÕinstant mÍme 865, avenue Moncton QuÈbec (QuÈbec) G1S 2Y4 info@instantmeme.com www.instantmeme.com ISBN PDF : 978-2-89502-796-6 Données de catalogage disponibles sur le site de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Cette Ïuvre a bÈnÈficiÈ du soutien de la mesure PremiËre Ovation en arts littÈraires. LÕinstant mÍme remercie le Conseil des Arts du Canada, le gouvernement du Canada (Fonds du livre du Canada), le gouvernement du QuÈbec (Programme de crÈdit dÕimpÙt pour lÕÈdition de livres Ð Gestion SODEC) et la SociÈtÈ de dÈveloppement des entreprises culturelles du QuÈbec.
Tous ces vingtièmes siècles sous la peau démangent de rouge, de sang, de malaises hilares, de gu rres sans nom. Mon fleuve me laisse descendre où je veux, comme un bateau ivre de révoltes. Ces femmes au bout des doigts, que je caresse de signes malhabiles, me répondent et remontent avec violence vers moi. Je leur invente un nid de fiction pour y déverser leur fleuve immense. Je les accueille, ivre rouge d’elles, je ne sais plus quelle rive je suis.
… À Maria Clementi