//img.uscri.be/pth/949c488c07edff832512cba5e40fe72a6dfb4717
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Un coeur si blanc

De
396 pages
Juan vient d'épouser Luisa, traductrice et interprète comme lui. Jeune homme sans histoires, il a tout pour être heureux. Il a toutefois, au retour de son voyage de noces, le sentiment que quelque chose va se produire, et éprouve un certain malaise. Vient-il des propos ambigus que lui a tenus son père après la cérémonie, d'une scène surprise à La Havane pendant le voyage, ou tout simplement d'une histoire familiale gardée jusqu'alors secrète ?
Le roman de Javier Marías s'ouvre sur un suicide magistralement conté et se referme sur une révélation en coups de théâtre successifs selon les jeux subtils du mensonge et de la vérité, des secrets et des soupçons. Usant tour à tour de l'ironie, du drame, de la farce, du tableau de mœurs, Marías invente une forme neuve pour rendre compte d'un cheminement intellectuel inédit.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

4720 Javier Marías Un cœur si blanc
C O L L E C T I O N
F O L I O
Javier Marías
Un cœur si blanc
Traduit de l’espagnol par AnneMarie Geninet et Alain Keruzoré
Gallimard
Titre original : C O R A Z Ó N T A N B L A N C O
Cet ouvrage a paru initialement aux Éditions Rivages en 1993.
©Javier Marías, 1992. ©Éditions Gallimard, 2008, pour la traduction française.
Javier Marías, né à Madrid en 1951, est l’une des figures majeures de la littérature espagnole et européenne actuelle. Il est l’auteur d’une dizaine de romans, dontL’homme sentimental, prix Herralde du roman en 1986,Le roman d’Oxford, prix de la ville de Barcelone en 1989,Un cœur si blanc, prix de la Critique 1993 en Espagne et prix international de littérature Impac Dublin en 1997, etDemain dans la bataille pense à moi, prix Femina étranger en 1996. Il est également traducteur, notamment deTristram Shandyde Sterne pour lequel il reçut le prix national de la Traduction en 1979. Il a enseigné la littérature à Oxford et à Wellesley College. Il vit actuellement à Madrid.
Pour Julia Altares malgré Julia Altares
et à Lola Manera, de La Havane, in memoriam
Les traducteurs tiennent à remercier Javier Marías de l’aide qu’il leur a apportée.