Eau dormante

-

Livres
8 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Pour son dernier dossier, la juge d’instruction mène seule ses investigations. Sur place, elle hume l’odeur du crime...


« À côté des vêtements d’homme un peu vieillots, s’entassent des piles de dessous féminins sexy à dentelles, bien rangés par couleur, rouges ou noirs, des porte-jarretelles, des nuisettes, des menottes et une ceinture de chasteté ! Le vieux a le droit de se payer du plaisir solitaire, certes, mais tous ces accessoires... Il y a de quoi se poser des questions. Plus ça va, plus la piste du mobile financier lui semble inconsistante. »



L’art du récit court nécessite des ingrédients bien choisis, une absence d’enjolivement stylistique, au service d’une efficacité fictionnelle. Cet art, Marie Remande le possède.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 4
EAN13 9791023406054
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0015€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Marie Remande Eau dormante Nouvelle CollectionNoire sœur
Magistrate depuis déjà vingt-cinq ans, Mathilde Dubreuil s’est construit une réputation de bosseuse.ne laisse rien au hasard, décortique chaque Elle dossier comme un chien rongerait son os jusqu’à la moelle. La semaine passée, elle s’est bien gardée de faire un pot avec ses collègues pour son départ en retraite. Pas envie de partir. En tout cas, elle veut instruire son dernier procès de manière exemplaire. La juge veut et doit comprendre le mobile d’Anne Leblanc, cette femme qui a tenté d’empoisonner son oncle de quatre-vingt-douze ans. La prévenue la touche, sans qu’elle sache pourquoi. Quand elle a appris que c’était l’équipe du commissaire Grémais qui suivait l’affaire, elle a pris sa décision, elle ira sur le terrain elle-même. Une équipe de bras cassés chez le vieux flic, trop nuls, trop cons. Elle préfère assurer et repasser derrière eux. Pour l’instant les enquêteurs formulent l’hypothèse qu’Anne Leblanc aurait tenté d’assassiner son oncle pour récupérer son héritage. Cela lui semble trop facile. Mathilde commence par un repérage de la maison d’Anne Leblanc. Elle éprouve le besoin de s’y rendre pour respirer le même air...