Truismes
160 pages
Français

Truismes

-

Description

Difficile d’écrire son histoire lorsqu’on habite dans une porcherie et, qui plus est, lorsqu’on est devenue une truie. Car telle est l’extraordinaire aventure de la narratrice de cette fable terriblement sensuelle, qui se métamorphose sous les yeux stupides de son ami Honoré, prend du poids, se découvre une soudaine aversion pour la charcuterie, se voit pousser des seins surnuméraires, et finit, bien obligée, par quitter la parfumerie dont elle était l’hôtesse très spéciale... Tantôt humaine, tantôt animale, elle erre dans les égouts et dans les jardins publics où elle se nourrit de débris végétaux, elle met bas ses porcelets, devient l’égérie du futur président de la République avant d’être la maîtresse d’un très séduisant loup qui se nourrit de livreurs de pizzas et manquer finir sa vie dans l’assiette de sa propre mère. Derrière ces aventures porcines se profile une société aux prises avec un extrémisme obsessionnel de la vie saine mais de fait corrompue, une vaste ferme des animaux où les achats se règlent en Euro ou en Internet Card, où charlatans et fous mystiques se disputent le pouvoir. Le récit de cette modification se double donc d'un conte moral où l'œuvre d'imagination affiche ses intentions de satire sociale. Se plaçant d'emblée sous l'égide de Knut Hamsun, de la glèbe et de la sauvagerie attenante à l'humain, la narratrice, truie endiablée, permet au lecteur de renouer avec des plaisirs de lecture qui viennent de très loin.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 janvier 2012
Nombre de lectures 43
EAN13 9782818008591
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Marie Darrieussecq
Truismes
Roman
Truismes
DUMÊMEAUTEUR
chez le même éditeur
NAISSANCEDESFANTÔMES, 1998 LEMALDEMER, 1999 BREFSÉJOURCHEZLESVIVANTS, 2001 LEBÉBÉ, 2002 WHITE, 2003 LEPAYS, 2005 ZOO, 2006 TOMESTMORT, 2007 PRÉCISIONSSURLESVAGUES, 2008 TRISTESPONTIQUESD’OVIDE,traduction, 2008 LEMUSÉEDELAMER,théâtre, 2009 RAPPORTDEPOLICE, Accusations de plagiat et autres modes de surveillance de la fiction, 2010
chez d’autres éditeurs
CLAIREDANSLAFORÊT,éditions des Femmes,2004 PÉRONILLELACHEVALIÈRE,Albin Michel jeunesse, illustrations de Nelly Blumenthal, 2008
Marie Darrieussecq
Truismes
Roman
P.O.L e 33, rue SaintAndrédesArts, Paris 6
© P.O.L éditeur, 1996 ISBN : 9782867445293 www.polediteur.com
Puis le couteau s’enfonce. Le valet lui donne deux petites poussées pour lui faire tra verser la couenne, après quoi, c’est comme si la longue lame fondait en s’enfonçant jusqu’au manche à travers la graisse du cou. D’abord le verrat ne se rend compte de rien, il reste allongé quelques secondes à réflé chir un peu. Si ! Il comprend alors qu’on le tue et hurle en cris étouffés jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus.
Knut Hamsun
Je sais à quel point cette histoire pourra semer de trouble et d’angoisse, à quel point elle pertur bera de gens. Je me doute que l’éditeur qui accep tera de prendre en charge ce manuscrit s’exposera à d’infinis ennuis. La prison ne lui sera sans doute pas épargnée, et je tiens à lui demander tout de suite pardon pour le dérangement. Mais il faut que j’écrive ce livre sans plus tarder, parce que si on me retrouve dans l’état où je suis maintenant, personne ne voudra ni m’écouter ni me croire. Or tenir un stylo me donne de terribles crampes. Je manque aussi de lumière, je suis obligée de m’ar rêter quand la nuit tombe, et j’écris très, très lente ment. Je ne vous parle pas de la difficulté pour trouver ce cahier, ni de la boue, qui salit tout, qui
9
dilue l’encre à peine sèche. J’espère que l’éditeur qui aura la patience de déchiffrer cette écriture de cochon voudra bien prendre en considération les efforts terribles que je fais pour écrire le plus lisi blement possible. L’action même de me souvenir m’est très difficile. Mais si je me concentre très fort et que j’essaie de remonter aussi loin que je peux, c’estàdire juste avant les événements, je parviens à retrouver des images. Il faut avouer que la nou velle vie que je mène, les repas frugaux dont je me contente, ce logement rustique qui me convient tout à fait, et cette étonnante aptitude à supporter le froid que je découvre à mesure que l’hiver arrive, tout ceci ne me fait pas regretter les aspects les plus pénibles de ma vie d’avant. Je me souviens qu’à cette époque où tout a commencé j’étais au chô mage, et que la recherche d’un emploi me plon geait dans des affres que je ne comprends plus maintenant. Je supplie le lecteur, le lecteur chô meur en particulier, de me pardonner ces indécen tes paroles. Mais hélas je ne serai pas à une indé cence près dans ce livre ; et je prie toutes les personnes qui pourraient s’en trouver choquées de bien vouloir m’en excuser.
Je cherchais donc du travail. Je passais des entretiens. Et ça ne donnait rien. Jusqu’à ce que j’envoie unecandidature spontanée, les mots me
10