Roméo et Juliette

-

Livres
139 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Extrait : "JULIETTE : O Roméo ! Roméo ! pourquoi es-tu Roméo ? Renie ton père et abdique ton nom ; ou, si tu ne le veux pas, jure de m'aimer, et je ne serai plus une Capulet. ROMEO, à part : Dois-je l'écouter encore ou lui répondre ? JULIETTE : Ton nom seul est mon ennemi. Tu n'es pas un Montague, tu es toi-même. Qu'est-ce qu'un Montague ? Ce n'est ni une main, ni un pied, ni un bras, ni un visage, ni rien qui fasse partie d'un homme…"

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 91
EAN13 9782335012439
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0006 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
EAN : 9782335012439
©Ligaran 2014
LE PRINCEde Vérone.
Personnages
PARIS: jeune seigneur. MONTAGUE: chef des deux maisons ennemies. CAPULET: chef des deux maisons ennemies.
UN VIEILLARD: oncle de Capulet.
ROMÉO: fils de Montague.
MERCUTIO: parent du prince et ami de Roméo.
TYBALT: neveu de Capulet. FRÈRE LAURENCE: moine franciscain. FRÈRE JEAN: religieux du même ordre.
BALTHAZAR: page de Roméo.
SAMSON: valet de Capulet.
GRÉGOIRE: valet de Capulet.
ABRAHAM: valet de Montague.
PIERRE: valet de la nourrice.
UN APOTHICAIRE. LE CLOWN. TROIS MUSICIENS. UN PAGE. UN OFFICIER.
LADY MONTAGUE: femme de Montague.
LADY CAPULET: femme de Capulet.
JULIETTE: fille de Capulet.
LA NOURRICE.
CITOYENS DE VÉRONE ; SEIGNEURS ET DAMES, PARENTS DE S DEUX FAMILLES ; MASQUES, GARDES, GUETTEURS DE NUIT, GENS DE SERVICE. La scène est tantôt à Vérone, tantôt à Mantoue.
Chœur
Deux familles, égales en noblesse, Dans la belle Vérone, où nous plaçons notre scène, Sont entraînées par d’anciennes rancunes à des rixe s nouvelles Où le sang des citoyens souille les mains des citoy ens. Des entrailles prédestinées de ces deux ennemies A pris naissance, sous des étoiles contraires, un c ouple d’amoureux Dont la ruine néfaste et lamentable Doit ensevelir dans leur tombe l’animosité de leurs parents. Les terribles péripéties de leur fatal amour Et les effets de la rage obstinée de ces familles Que peut seule apaiser la mort de leurs enfants, Vont en deux heures être exposés sur notre scène. Si vous daignez nous écouter patiemment, Notre zèle s’efforcera de corriger notre insuffisan ce.