Azazel

-

Livres
228 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

En sauvant Jonathan, Sélène a fait un choix... Mais ce choix a rompu toute possibilité de pouvoir rentrer chez elle. Pire, Sélène est désormais aux mains de ses ennemis jurés, les hommes de Lucifer. Elle a le choix : se soumettre ou prendre son destin en mains. Jonathan a accepté le marché de Lucifer et a ainsi scellé son destin aux déchus. Il s'est engagé auprès de Lucifer, le chef des déchus, pour lire le livre d'Hénoch et trouver le repaire d'Azazel.


Mais comment Sélène réagira-t-elle lorsqu'elle découvrira ce pacte ? Et surtout, comment supportera-t-elle le poids de la vérité ? Azazel représente-t-il une menace ?


L'amour sera soumis à de rudes épreuves, car le livre recèle de sombres secrets... De nouvelles alliances verront le jour. Des alliances qui mèneront nos héros à la bataille finale...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 février 2014
Nombre de visites sur la page 29
EAN13 9782365405027
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0052 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Le Souffle de l’Ange Tome 2 : Azazel Sarah Slama LES ÉDITIONS SHARON KENA Tous droits réservés, y compris droit de reproducti on totale ou partielle, sous toutes formes. ©2014 Les Editions Sharon Kena www.leseditionssharonkena.com ISBN : 978-2-36540-502-7
Remerciements Je remercie avant tout amis et membres de ma famill e qui ont lu ce livre à mesure que je l’écrivais. Merci à toi maman d’avoir corrigé chaque page, d’av oir pris tout un week-end pour faire la correctrice. Tu es devenue ma confidente l orsque j’étais en panne d’inspiration ou quand je voulais simplement parler de l’avenir de m es personnages. Merci de ton écoute. Je remercie aussi ceux qui m’ont soutenu tout au lo ng de ce projet : Valentin, Stacy Bailly, ma cousine Nadia. C’est grâce à vous que ce deuxième tome n’a pas fini sur le disque dur de mon ordinateur. C’est par votre atten tion, votre soutien, votre intérêt à mon projet que j’ai pu le finir. Vos avis m’ont beaucou p aidée.
Merci également à Hélène Wales Asa, Pascale Prudhom me pour avoir pris le temps de corriger ce roman. Merci à Cyndie Soue pour son écoute et ses conseils . Merci à mon éditrice Cyrielle Walquan de m’avoir gu idée et répondu aussi vite à mes mails.
Prologue Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3 Chapitre 4 Chapitre 5 Chapitre 6 Chapitre 7 Chapitre 8 Chapitre 9 Chapitre 10 Chapitre 11 Chapitre 12 Chapitre 13 Chapitre 14 Chapitre 15 Chapitre 16 Chapitre 17 Chapitre 18 Chapitre 19 Chapitre 20 Chapitre 21 Chapitre 22 Chapitre 23 Chapitre 24 Chapitre 25 Chapitre 26 Chapitre 27 Chapitre 28 Chapitre 29 Chapitre 30 Epilogue
Table des matières
Prologue
Jonathan J’étais étendu sur mon lit et je tentais de trouver le sommeil, mais impossible avec les cris de douleur de Sélène. Des images me revenaient . Des images qui me rappelaient comment on en était tous arrivés là. Comment Sélène souffrait le martyre dans l’autre couloir. Voilà un jour que je les ressassais sans c esse. Non que je regrette mon choix, je savais que j’avais pris la bonne décision. De toute façon c’était ça ou Sélène mourrait. Et après tout ce qu’elle avait risqué pour me sauver l a vie, c’était la moindre des choses à faire. Mais alors pourquoi ne pouvais-je m’empêcher d’y repenser ? J’avais été enlevé par les Puissances. Sélène était venue à mon secours. Jusque-là je pensais pouvoir dire ouf, mais c’était sans compter sur les problèmes suivants : l’un des ravisseurs était le futur époux imposé par le père de Sélène, la fille le déteste et voulait sa peau, et Calec n’avait pas hésité une seule seco nde à lui planter un couteau dans le ventre. Résultat, Sélène était entre la vie et la m ort. Heureusement que les hommes de Lucifer étaient intervenus... Ils encerclaient les Puissances et pointaient leurs armes sur eux. Lucifer, leur chef, tenait Sélène dans ses bra s. Elle avait perdu connaissance. Il l’avait confiée à Rachel qui l’avait portée dans la grotte. Sierra me serrait dans ses bras pour me consoler. Je me sentais perdu. Je ne compre nais pas ce qui se passait ni même ce qui allait advenir d’elle. J’espérais juste qu’e lle ne mourrait pas par ma faute. Grégory était luiaussi sous le choc. Il ne cessait de fixer l’endroi t où Sélène s’était fait poignarder par Calec. L’un de ses camarades. Lucifer s’était retourné et se tenait devant moi. ฀฀฀C’est un honneur de te rencontrer, Jonathan. Nous a ttendions tous ta venue depuis si longtemps. Il ne m’inspirait aucune confiance. ฀฀฀J’ai cru comprendre que vous aviez besoin de moi ? ฀฀฀Tu comprends vite. ฀฀฀Je refuse, tranchais-je d’un ton catégorique. Lucifer avait souri. ฀฀฀Le problème, Jonathan, c’est que tu n’as pas vraime nt le choix. Non que je te menace, mais toi et tes amis n’avez pas réellement d’endroits où aller maintenant que les Puissances vous ont découverts. Et dois-je te r appeler que Sélène est entre la vie et la mort ? Elle a besoin de soins. Je peux les lui p rocurer. Grégory me rejoignit. ฀฀฀Grégory, ça faisait longtemps… ฀฀฀Tu oses lui faire du chantage, Lucifer ? s’indigna Grégory. ฀฀฀Je lui rappelle juste la situation et les choix qui s’imposent à lui. Ne vois rien de malveillant en moi. J’avais réfléchi à ses mots. À ce que cela implique rait et aux enjeux. Les enjeux tournaient autour de Sélène. Sa vie ne tenait qu’à un fil et il n’appartenait qu’à lui de le couper ou de le maintenir. Je choisis la vie. « Une vie pour une vie, ma dette sera ainsi payée » , murmurai-je.
฀฀฀vous aiderai qu’à conditionJ’accepte votre offre, mais à une condition : je ne qu’elle soit complètement guérie, saine et sauve. Lucifer me tendit sa main. ฀฀฀Bienvenue parmi nous, Jonathan. Grégory se tourna vers moi. ฀฀฀s. Tu t’imagines que tu pourrasTu viens de céder ta liberté à Lucifer et aux déchu repartir quand elle ira mieux, tu te trompes. Lucif er te voudra toujours auprès de lui pour lui rendre service. Quand on a une pierre précieuse dans sa collection, on ne prend pas le risque de la perdre. On la garde auprès de soi. Pour toujours. Voilà ce qui t’attend, Jonathan… Je ne sais pas ce qu’est ce service que je dois à L ucifer, mais il est évident que je ne peux plus faire marche arrière. Peut-être que j’ang oisse. L’angoisse de ne pas pouvoir lui dire non si je dois faire des choses atroces. C’est vrai, je suis coincé, je ne peux pas refuser quoiqu’il me demande de faire. Je devrai pe ut-être tuer quelqu’un ou lui servir de larbin. J’espère juste que ce sera quelque chose d’ honnête. Et comment Sélène réagira-t-elle lorsqu’elle le découvrira ? Elle qui déteste cet homme, la voilà enchaîné à lui. En même temps, je ne pouvais pas faire autrement ! Alo rs, si Sélène est incapable de le comprendre ce sera son problème. Une chose est sûre , ça va être un réveil qu’elle n’oubliera pas de sitôt... Azazel Je secoue mes chaînes. Encore et encore. Je sais qu e cela ne change rien, mais je continue. Je regarde en l’air. Je ne vois rien. Jus te le noir. Tout est noir dans cet endroit. La seule lumière provient des torches accrochées su r les parois de la grotte. Je soupire, lassé et fatigué de cet endroit. C’est toujours par eil. Mais il y a une chose que je n’avais pas prévu d’avoir aujourd’hui... de la visite. ฀฀฀Comment te portes-tu ? Je levai légèrement la tête et la reposai aussitôt que je l’aperçus. Mais celui-ci restait caché dans l’ombre. ฀฀฀Qu’est-ce que tu me veux ? ฀฀฀Disons que nous avons un ennemi commun... Sélène. Je ris. Très fort même. Mes rires faisaient échos d ans la grotte. ฀฀฀Ouah, je n’aurais jamais cru que TOI, tu me demande rais de t’aider ! C’est au-dessus de tout ce que je m’imaginais ! ฀฀฀Je pourrais te rendre ta liberté. Réfléchis bien à mon offre... ฀฀฀Admettons que tu dises vrai, qu’aurais-je à faire ? ฀฀฀Je veux que tu la tues. Je me relevai lentement et souris. ฀฀฀Avec plaisir...
1 La tanière de Lucifer
Sélène Leu ciel. Je suis prisonnière. Seule.s flammes dévorent la forêt, montant tout en haut d Le feu se propage à une vitesse phénoménale. L’ango isse me dévore de l’intérieur. La fumée emplit mes poumons à tel point que je ne peux plus respirer. J’étouffe. Je ne vois plus rien. Soudain, celle-ci disparaît. Je respire de nouveau. Je sens un poids en moins, mais... la situation ne cesse d’empirer. Je me trou ve devant eux. Ils sont tous là. Ivy, Kyle, Calec, Damen. Je me mets à courir. Je dois le ur échapper. En vain... Ils sont plus rapides, plus forts. Calec est devant moi. Ses yeux sont injectés de sang, de haine. J’ai peur. Je sens un objet froid me perforer le ventre. Je n’arrive plus à parler. Je m’écroule sur le sol, me vidant de mon sang. Je ne distingue presque plus rien. Tout devient flou. Un cri me parvient. ฀฀฀Non !!!!!!!! J’ai froid... Et tellement envie de dormir... Une silhouette se tient devant moi. Je ne la vois p as très bien. Je sens que l’on me porte. J’entends des voix. ฀฀฀Qui êtes-vous ? ฀฀฀On m’appelle Lucifer ! Je me redresse dans un sursaut, le cœur en ébulliti on. Des gouttes de sueur perlent sur mon visage. Je regarde autour de moi. Je suis d ans une chambre. Il fait sombre. J’appose mes mains sur mon cœur. Je tente d’en cont rôler les battements. Je dois me calmer pour réfléchir clairement à la situation. J’ essaie de chasser cette image de Lucifer m’emportant avec lui. J’ai dû halluciner. Instincti vement, je pose mes mains sur mon ventre. Il n’y a plus de sang. Un énorme bandage co uvre mon corps. J’ai donc bien été poignardée. Mais... je n’arrive plus à me souvenir. Que s’est-il passé ? Où est Jonathan ? Que lui est-il arrivé ? Je sens mon pouls augmenter . La peur m’envahit. Je ne le vois nulle part ! Je suis seule dans cette pièce. Je doi s le retrouver. Je repousse mes couvertures et sors du lit. Mes for ces sont revenues. Je me lève sans difficulté. Je porte une longue chemise bleu c lair qui m’arrive aux genoux. Je cherche mes armes. Elles ont disparu. Pourquoi ne s uis-je pas surprise... La dernière chose dont je me souvienne c’est l’image de Lucifer . J’en déduis alors que je suis sa prisonnière. Ne sachant rien, je préfère me munir d ’une arme ou d’un objet qui fera l’affaire pour l’accueillir comme il se doit. Je m’ empare des ciseaux posés sur la petite table à côté du lit et me rue vers la porte. Elle e st ouverte. Étrange... Le couloir est large et sombre. Les quelques lampes qui illuminent les lieux sont des torches accrochées aux murs. On se croirait au Moye n-âge ! Je suis dans la tanière de Lucifer. Je serre plus fort mon arme de fortune. Je sens l’adrénaline me monter au cerveau. Je vais avoir enfin l’occasion de le tuer ! Je ne sais pas pourquoi ses guérisseurs m’ont soignée ou pourquoi je suis ici, mais il va vite le regretter. Je marche et guette les moindres bruits qui me parviennent en cherchant la sortie. Je ne connais rien de cet endroit. À première vue, on dirait un m anoir. Un vieux manoir. Mais à mesure que j’avance, je remarque que le sol est en pierre. ฀฀฀Elle s’est réveillée ! hurle une voix.
Je me retourne, voulant savoir d’où elle provient. ฀฀฀s ordres. Lucifer la veut vivante.Elle ne doit pas être bien loin. Et n’oublie pas le Je me mets à courir au hasard. J’aperçois de la lum ière. Je m’y précipite. Trois hommes me barrent le chemin. Je me rue sur eux, réu ssissant à en blesser un. Mais les deux autres parviennent à me désarmer. Ils me détie nnent. ฀฀฀On se calme ! Okay ?! Je remue. Il est hors de question que je me laisse dominer. Mais les deux autres resserrent leur emprise. ฀฀฀Amenez-la à Lucifer ! dit celui que j’ai blessé. Ils me relèvent et me trainent jusqu’à lui. Je n’ai pas dit mon dernier mot ! Devant la porte, je tente l’impossible quitte à y p erdre la vie. Je donne un violent coup de tête à mes ravisseurs et me saisis d’une épée. J e les attaque et les assomme assez rapidement. J’entre dans la pièce, arme au poing. L ucifer me tourne le dos. Son regard est porté vers la cheminée. Il semble être calme po ur quelqu’un qui va mourir... ฀฀฀Bonjour, Sélène. Cette épée ne te sera d’aucun seco urs et tu le sais. ฀฀฀Lucifer. Il se tourne vers moi. Son visage est toujours le m ême après toutes ces années. Ses cheveux sont noir corbeau. Sa peau est blanche comm e de la glace. Son corps est plus musclé, plus robuste, plus imposant. Et ses vêtemen ts n’arrangent pas sa carrure ; il est entièrement habillé de noir. L’ange de la mort en p ersonne. ฀฀฀Comment te sens-tu ? Je lâche un rire. Voilà que Lucifer me demande comm ent je vais ! ฀฀฀Qu’est-ce que vous m’avez fait ?! ฀฀฀ous ne pouvions nousNous t’avons soignée. Tu étais dans un sale état, n permettre de te perdre. Tu es bien trop importante pour nous. Je me souviens. Le poignard. Calec. Calec... ฀฀฀Qu’est-ce que vous avez fait à Calec ?! ฀฀฀Il est mort, dit-il d’une voix indifférente. Je tremble. Ce n’est pas possible ! Comment ?! Nous sommes censés être immortels ! ฀฀฀Non... Ce... n’est... pas... Lucifer s’approche. Je tends mon épée vers lui, à h auteur de poitrine. ฀฀฀Reste où tu es ! Un pas de plus et tu iras le rejoindre ! Pourquoi est-il mort ? ฀฀฀Il n’a eu que ce qu’il méritait ! ฀฀฀Mais comment diable avez-vous fait ?! NOUS sommes i mmortels ! Ses yeux me glacent le sang. Ils sont aussi pénétra nts que ceux d’un serpent. Et son sourire me pétrifie. ฀฀฀vous améliorer. DeL’avantage avec le temps c’est qu’il vous permet de comprendre les faiblesses de son ennemi. Nos armes ont évolué. Tout comme les vôtres... Des frissons me parcourent tout le corps. Si les ho mmes de Lucifer possèdent le moyen de nous tuer, je suis dans de beaux draps ! ฀฀฀Où sont les autres ? Je t’ai vu torturer Kyle. ฀฀฀Son sort t’intéresse réellement ? demande-t-il avec une pointe d’amusement dans la voix. ฀฀฀Je veux savoir ce qu’il est advenu d’eux ! ฀฀฀Nous les avons relâchés, excepté un. Mon sang se glace.
฀฀฀Qui ? ฀฀฀Jace... souffle-t-il. Jace est mon meilleur ami, enfin le seul avec qui j e m’entendais à Angealios... La dernière fois que je l’ai vu, il était en train de combattre son frère Kyle. Dire que ces deux-là ne s’entendent pas est un euphémisme : ils ne pe uvent pas se voir. Voilà pourquoi je suis aussi inquiète. Qui sait ce que cette brute de Kyle a pu lui faire. Je me précipite vers Lucifer. Mais il me repousse par une barrière de fe u. J’avais oublié qu’il maîtrisait les quatre éléments. Autant dire qu’il est invincible... ฀฀฀taire pour venir ici.Il va bien. Figure-toi qu’il s’est même porté volon ฀฀฀Mensonge ! Jace ne ferait jamais une telle chose ! Il s’assoit sur un fauteuil et rit. ฀฀฀Tu as beaucoup à apprendre des hommes, Sélène... Je suis sûr que tu n’as jut comme toi, Jace a trahi les siens. Jeamais remarqué à quel point il t’était loyal... To n’aurais jamais toléré qu’il reparte là-bas pour qu ’il subisse la Chute. Je ne souhaite cela à personne... Je fronce les sourcils. ฀฀฀Tu as vraiment accepté que Jace reste ici ? J’ai du mal à y croire. ฀฀฀Je ne suis pas ce monstre que tu crois. Cela te sur prendra peut-être, mais j’ai moi aussi un cœur. C’est à mon tour de rire. ฀฀฀g-froid ma mère et l’enfantVraiment ? Tu as dû en avoir alors pour tuer de san qu’elle portait ! Il se lève brusquement vers moi et s’écrie : ฀฀฀Je n’aurais jamais fait le moindre mal à ta mère ! Ta mère était la seule personne que... qui comprenait nos souffrances. Jamais je n’ aurais pu. Et encore moins à un enfant à peine né ! Je garde la tête haute et affronte son regard. La porte s’ouvre. Je garde mes yeux sur lui. Hors d e question de baisser ma garde. ฀฀฀On a des problèmes à canaliser nos invités, indique une femme. « Jonathan... » ฀฀฀Rachel, tu tombes bien... renchérit Lucifer. ฀฀฀Où sont Grégory et Anna ? ordonné-je en pointant mo n épée sur la femme. ฀฀฀À l’armurerie. Et tu n’as pas besoin de cela ici ! Je vais t’y emmener. J’abaisse mon arme et la suis, toujours méfiante ! *** Pendant le trajet, j’observe les lieux. Je tente de mémoriser chaque endroit, chaque recoin. Il faut que je quitte cet endroit et avec les autres de préférence. ฀฀฀ue-t-elle.Si j’étais toi, j’éviterais de m’en servir, m’indiq Je serre plus fort la poignée de l’épée. ฀฀฀Et pourquoi donc ? ฀฀฀Certaines personnes ici ne te portent pas dans leur cœur. Ils voient toujours en toi la chasseuse. Ils ne te font pas confiance. Je pointe l’épée sur elle. ฀฀฀Et qu’en est-il de toi ? ฀฀฀us ont jadis opposées.Nous devons tirer un trait sur les rivalités qui no