Boro vers des lendemains meilleurs

Boro vers des lendemains meilleurs

-

Livres
108 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce roman plonge le lecteur dans les réalités de l'immigration clandestine. Les protagonistes Alain et Irisa se rendront très vite compte que l'aventure n'est pas ce que les gens pouvaient raconter ni ce qu'ils pouvaient imaginer.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 juin 2013
Nombre de lectures 21
EAN13 9782296537897
Signaler un abus
BORVOresedseldnmensaieimeullAmrsuetadsrusenepsvousse,agervoytarzeàceevsree,vrliezvrvitsedenuétilaérmmgiaritsedliestine.onclandttecuœetreC,serépntseevrusvosuqgnresadeedsintpasoninem;selbatnomrustoiduiqcesaitnetnoisecd,ttiatrretrnoatemesp,onrteidngansunpremiertevresnocérglamruqé,ittaufilvuertap,tdéteresnotisanoi-dmaaèrnimptels,ixueemèsnadnusentretraitonuosonsueodtnnenrseaisIrtenialA.sniacirfAaveuelteqcomptiesèvtrtrdnoenaiuvpontcoratecinresliuqennturpasesteulecqnessegtesànéabD(ouupéRqilbdeuôCepouvaientimaginreM.xamieuOraoriamirpsedutésCenanoagGàesenri)eIovetdtsesui.Il1973tuaHoV-eertnnevidetena,ltiquioer.nEtôedvI83,ilejuin19essuneseetédu.IlFasoontiyceldratanikruBmosoitrslupisamriseéélemtniacatdétudesprièccuelsrecitobtentiavtsecsecodesétusesnieuoctnil99,11à8519eD5.981ne,)EPEC(sersuccèslntavecilboitfnroaùodalBaeunmipicluaeécyiadnserteurtituinsredrrèi,ac9139enuirsoupiluqreiùo,regiNuatdétudeebreveteiryclcdurpmeIl.mbe(BeC)EPaceèirrssarnueraoeuOeddédicveniereezlrchpua,iuùo,syaouéjsiltuacernlidiregléocelprimaireprivéeaaGassgAàzedaEn.002M4,imax2316-19ocerevuitardnoIl.stluleelntme-233-692N:79-8orbisISBture:c
Ecrire l Ecrire l
BORO
Vers des lendemains meilleurs
Maxime Ouaro
’Afrique ’Afrique
 
    Boro
 
 
                        
Maxime Ouaro      Boro
L’H ARMATTAN
 
         
 
   
    
          © L'H ARMATTAN , 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris   http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-336-29196-3 EAN : 9782336291963  
 
  
 
«
Boro
»
:
        départ, en
langue
bwamu.
Écrire lAfrique Collection dirigée par Denis Pryen
 Romans, récits, témoignages littéraires et sociologiques, cette collection reflète les multiples aspects du quotidien des Africains.   Dernières parutions  Martin K APTOUOM , Promesse africaine. Parole dimmigré , 2013.  Sidi Z AKARI , Un élu du peuple , 2013 Géraldine Ida B AKIMA P OUNDZA , Le retour en France des expatriés. De Conakry à Paris , 2013. José T HISUNGU , Les chantiers intimes , 2013. Djibril S ALAM , Au bonheur des damnés , 2013. Denis B OMBA -N KOLO , Le rêve du Pygmée Oyoa-Baka , 2013 . Jema D AZOABA S ILA , Bons vents , 2012. Fweley D IANGITUKWA , Notre vie est un mystère. Cette chambre-là May , 2012. Cyriaque M UHAWENAYO , La guerre des nez au Burundi. Je lai vue et vécue , 2012. Élie M AVOUNGOU , Incertitudes , 2013. Serge F INIA  Buassa, Une semaine mémorable. Qui a tué Laurent-Désiré Kabila ? , 2012. Isabelle J OURDAN , Cest comme ça, à Ouaga , 2012.  Valentin D IBA K EMENA M UZEMBE , Les démons des rives. Ces maîtres qui corrompent , 2012. Corinne N GUESSAN , Les vierges folles , 2012. Maurice H ASLE , Un seul pied ne trace pas le sentier , 2012.  Laurence R ANDALL , La production littéraire camerounaise , 2012. Arnold N GUIMBI , Pascaline, dans les flots de la chute , 2012. Marilaure G ARCIA M AHE , Le mythe de lenfant fondateur , 2012. F ACINET , Kiridi , 2012. Rachel K AMANOU A TSATITO , Mirages de migrants , 2012. Yacine B ODIAN , Les bois de Béssir , 2012. Laurès D OSSOU , Alafia. Voyage dillumination , 2012. Christian M OUBAMBA B AGWANGUI , Le Testament de Mbanga , 2012.  
 
Avant-propos
Y a-t-il meilleur lieu que chez soi ?  Comme la dit Sékou Touré : « Je préfère la liberté dans la pauvreté, que lopulence dans lesclavage. » À nous aussi de dire « Nous préférons rester, construire nos nations pour les générations à venir que daller construire dautres nations non reconnaissantes ».  Y a-t-il réellement un paradis hors de chez soi ? Les incendies de 2005 en France ont prouvé quen réalité nos frères expatriés nétaient pas heureux, car ils habitaient dans des bâtiments vétustes : sans eau ni électricité, loin de la chaleur familiale, méprisés sur leur terre daccueil. Cest un coup dur pour lAfrique, car « nos bras valides nous abandonnent ; nos cerveaux senfuient ».  Alors, qui construira lAfrique ?  Les pays comme la Chine sont aujourdhui des pays émergents. Pourquoi ?  Restons et réfléchissons ensemble sur le moyen de développer notre continent.  
7
 
   
 
Le grand départ
Jétais, à lépoque, employé dans une brasserie à Niand, la capitale de mon pays, Ekrou. Tout allait bien pour moi jusquau jour où survint une compression du personnel qui, malheureusement, me concerna.  Cest alors que commença pour moi une période noire. Avec les droits que javais reçus jentrepris de faire certaines réalisations afin de pourvoir subvenir aux besoins de ma famille, une femme et deux enfants. Malheureusement, toutes mes réalisations furent de très courte durée. Il ne me restait plus rien comme argent, alors je commençais à vendre le mobilier : télévision, appareils de musique, table à manger. Bientôt, il ne me restait plus rien à vendre à part mon vélomoteur et, chaque jour, le sac de riz ne faisait que diminuer. Alors commencèrent pour moi de sérieuses angoisses, je narrivais plus à dormir la nuit. Jétais insolvable et donc chaque jour harcelé par les créanciers. Toute tentative dobtention dun emploi était vaine.  Un jour, alors que je marchais dans la rue en espérant rencontrer une connaissance qui me donnerait de largent, je vis des gens regroupés autour dune affiche devant un bâtiment administratif. Je mapprochai pour satisfaire ma curiosité et me rendis compte quil sagissait dune offre demploi. Ma déception fut encore grande car je ne répondais pas au profil demandé. Une entreprise de la place cherchait à recruter un agent commercial pour la vente de produits pétroliers. Je vis au même moment un jeune homme, grand et mince, de teint noir, qui disait au groupe : « Ne vous fatiguez pas mes frères, car il ny a
9