Entre II Mondes - Livre 3 : La Guerre

-

Livres
154 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les forces des ténèbres ont peut-être remporté une bataille dans le Grand Nord, mais l’issue de la guerre qui s’annonce est loin d’être déterminée.
Alors que tout semble contre eux, Alastar et ce qu’il reste de ses compagnons tentent de trouver de nouveaux alliés afin de les aider dans leur combat pour protéger les peuples libres des deux mondes.
Dans le monde des fées, la fête ancestrale de Yule s’annonce, libérant ainsi leur lumière dans l’obscurité de la saison sombre.
Moïra devra, quant à elle, affronter sa condition d’être féerique et ses implications.
La jeune fée de sang-mêlé aura un choix crucial à faire, tenant ainsi le destin des mondes entre ses mains…
« La Guerre » est le dernier volume de la trilogie « Entre II Mondes », après « Réminiscences » et « Le Passage ».

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 février 2016
Nombre de visites sur la page 282
EAN13 9782370114198
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème


ENTRE II MONDES

Livre 3 : La guerre

D.LYGG

© Éditions Hélène Jacob, 2016. CollectionFantastique. Tous droits réservés.
ISBN : 978-2-37011-420-4

À mon fils «7L¶QDPRXUMark ».
7RXW FRPPH M¶DYDLV GpGLp OHV /ivre I et,, j VD V°XU MH OXL GpGLH DXMRXUG¶KXL OH /LYUHIII.

Alors, il se fit un violent tremblement de terre, et le soleil devint noir comme une étoffe de crin,
HW OD OXQH GHYLQW WRXW HQWLqUH FRPPH GX VDQJ « &DU LO HVW DUULYp OH JUDQG -RXU GH VD FROqUH HW
qui donc peut tenir ? Apocalypse 6,2-17.

Résumé des livres précédents


Livre I
Moïra est une adolescente de 18 ans, vivant avec ses grands-parents à Hidden Hills, petite ville
GH OD SURYLQFH G¶$OEHUWD GDQV OHV 5RFKHXVHV FDQDGLHQQHV ¬ O¶LQVWDU GHtous les adolescents de
son âge, elle est scolarisée au lycée de la ville, sort avec ses amis et connaît les problèmes liés au
GLIILFLOH DSSUHQWLVVDJH GX SDVVDJH j O¶kJH DGXOWH j FHFL SUqV TX¶HOOH Q¶HVW SDV FRPPH OHV DXWUHV
Moïra découvreTXH VRXV OHV DVSHFWV G¶XQH YLH WUDQTXLOOH HW RUGLQDLUH SHuvent se cacher bien
des secrets.&¶HVWau travers de ses rêves et de sa relation naissante avec un jeune homme nommé
7ULVWDQ TX¶HOOH VH VHQW WURXEOpH. Elle prend véritablement conscience de sa différence, lors de
O¶DSSDULWLRQ G¶pWUDQJHV SKpQRPqQHV OLpV j VHV QRXYHOOHV FDSDFLWpV TX¶HOOH GRLWà apprendre
PDvWULVHU UDSLGHPHQW 8Q FKDOOHQJH WHUULILDQW SRXU TXHOTX¶XQ GH QRQ SUpSDUp
0DLV VHV GRQV O¶pORLJQHQW PDOJUp HOOH GH FHX[ TX¶HOOH DLPH VHV JUDQGV-parents Rosy et Jo, et sa
meilleure amie Eleanor. Ils font égalePHQW G¶HOOH OD SURLH G¶rWUHVmal intentionnés, des darkanns,
GpPRQV GH O¶HQIHU DLQVL TXHdes eOIHV QRLUV FUpDWXUHV YHQXHV G¶XQ PRQGH DQFLHQ RXEOLp SDU OHV
+RPPHV HW °XYUDQWpour le compte de leur puissant maîWUH UHVWp GDQV O¶RPEUH
Heureusement, la providence place sur son chemin,HQ OD SHUVRQQH G¶$ODVWDUallié un
redoutable et courageux appartenantj O¶2UGUe Sacré des Gardiens du Temple. Envoyé sur Terre
par Goren, son supérieur, il aSRXU PLVVLRQ GH UHWURXYHU OD WUDFH G¶XQH DFWLYLWp DQRUPDOH GDQs le
monde humain, ce qui le mène sur la trace de Moïra.&H Q¶HVW TX¶DSUqV O¶DWWDTXH GHV GDUNDQQV DX
GRPLFLOH GH OD MHXQH ILOOH TX¶LO GpFRXYUH VD YpULWDEOH LGHQWLWp.
Alastar apprend alors la vérité à Moïra sur ses origineV j VDYRLU TX¶HOOH HVW OH IUXLW G¶un amour
entre Breda, une fée supéULHXUH GH O¶DXWUH PRQGH HW G¶$RGHQ XQmortel appartenant au monde
des Hommes. Un amour interdit par les nouvelles lois du monde féerique, depuis le conflit qui a
fait trembler les deux mondes. Pour cette relation, ses parents ont été sévèrement punis par les
Autorités Supérieures, les dieux régissant les mondes. Toutefois Breda, sa mère, consciente du
GDQJHU SRXU VRQ HQIDQW j QDvWUH DYDLW SULV VRLQ GH GLVVLPXOHU VD QDLVVDQFH O¶HQYR\DQW SDU OD VXLWH
dans le monde des Hommes.
Alastar, loyal envers Breda la blanche fée, fait le serment de protéger Moïra de ses dangereux
ennemis au péril de sa propre vie.3RXU FHOD LO DIIURQWH 5RKU O¶HOIH QRLU HW VHV GpPRQV DSUqV TXH
ces derniers ont attaqué Moïra et Tristan à leur sortieGX UHVWDXUDQW O¶(GHQ 'DQV OD FRQIXVLRQ GH

O¶DWWDTXH OD MHXQH ILOOH VH YRLW GRWpH G¶XQ QRXYHDX GRQ FHOXL GH SRXYRLU FKDQJHU OHV RPEUHV GX
mal en glace. Elle apporte ainsi une aide précieuse à Alastar lors du combat, dont ils sortent
vainqueurs. Tristan, blessé en ayant voulu protéger Moïra, est conduit par leurs soins chez Nel,
dont le père Samuel est médecin.
Après avoir laissé la jeune fille entre de bonnes mains, Alastar se rend au temple afin de lever
ses doutes, car avant de mourir sous le coup de son sabre, Rohr lui a révélé la trahison envers
O¶2UGUH G¶XQ JDUGLHQ TXL V¶HVW DOOLp j VRQ SURSUH PDvWUH 0DLV HQ SpQpWUDQW GDQV OH EXUHDX GH
Goren, Alastar tombe dans un piège, car celui-FL O¶DWWHQG DYHF XQH DUPH HPSRLVRQQpH SDU GX
YHQLQ G¶DVSLF
Pendant ce temps, Moïra±ignorant le sort de son protecteur±reprend un semblant de vie
QRUPDOH DXSUqV GH 7ULVWDQ 6HXOH (OHDQRU GRQW OD YpULWDEOH LGHQWLWp Q¶HVW SHXW-être pas celle que
O¶RQ FURLW VH GRXWH GH TXHOTXH FKRVH 0DLV OD VDLVRQ VRPEUH DSSURFKH HW DYHc elle la fête de
Samain, ouvrant leSDVVDJH HQWUH OHV GHX[ PRQGHV«
Livre II
Alastar, entre la vie et la mort, est retrouvé par Gabriel, Ahawk et Moumbator, ses fidèles
FRPSDJQRQV HW IUqUHV GH O¶2UGUH 6DFUp 7UDQVSRUWpV HQ VpFXULWp ORLQ GX WHPSOHpar Gabriel, les uns
et les autres guettenW XQ K\SRWKpWLTXH UpYHLO GDQV O¶HVSRLU GH GpFRXYULU OD YpULWp &¶HVW DLQVL TX¶LO
est veillé nuit et jour par une Nel de plus en plus intriguée par le mystérieux guerrier, et dont la
véritable identité a été découverte par les gardiens.
De son côté, Moïra continue de mener un semblant de vie normale aux côtés de ses proches et
de Tristan à Hidden Hills. Heureuse avec le jeune homme, elle se laisse emporter par des
sentiments nouveaux et intenses qui les rapprochent encore unSHX SOXV O¶XQ GH O¶DXWUH MXVTX¶j OHV
lier profondément. Seulement, Moïra sait en son for intérieur que sa situation dans le monde des
Hommes est précaire.
&¶HVW DX UpYHLO G¶$ODVWDU TXH FKDFXQ GpFRXYUH OHV SURMHWV IRPHQWpV SDU O¶HQQHPL DILQ GH
V¶HPSDUHU GX SRXYRLU DEVROX VXU OHV GHX[ PRQGHV DLQVL TXH O¶LGHQWLWp GH FHOXLqui estj O¶RULJLQH
des attaques. Etar, le sorcier nécromancien et ennemi juré de Breda, la mère de Moïra, envisage
secrètement de mettre la main sur Aoden, le père de la jeune femme retenu prisonnier par les
Autorités Supérieures dans les glaces éternelles du territoire du Grand Nord. Le vil sorcier espère
ainsi obliger la grande fée à lui abandonner ses pouvoirs et ceux de sa fille,SXLVTX¶LO Q¶Dpas
UpXVVL j V¶HPSDUHU GH FHOOH-ci.
À son tour, Nel choisit cet instant pour révéler un horrible secret pourtant garant de la sécurité
de Moïra dans le monde des Hommes: la jeune femme ne fêtera jamais son dix-neuvième
DQQLYHUVDLUH FDU VRQ HVVHQFH GH YLH Q¶HVW GHVWLQpH j GHPHXUHU TXH GL[-huit années révolues dans

son enveloppe charnelle afin de ne pas être repérée dans ce monde.
Malheureusement, Moïra± SDUWLH UHQGUH YLVLWH j VRQ DPLH GDQV O¶HVSRLU G¶DUUDQJHU OHV FKRVHV
entre elles± HVW WpPRLQ GH OD VFqQH /¶DIIUHXVH UpYpODWLRQ GH 1HO DJLW FRPPH Xn coup de tonnerre
et, après avoir encaissé le choc de la nouvelle, elle éprouve le besoin de renouer avec ses
véritables racines. Inconsciente du véritable danger qui la menace, la jeune femme envisage de
SDVVHU GH O¶DXWUHcôté afin de sauver son père et mettre fin à cette malédiction pesant sur elle et sa
famille.
&RQWUH O¶DYLV GH 1HOMoïra réussit à convaincre Alastar, son fidèle protecteur, de
O¶DFFRPSDJQHU GDQV O¶DXWUH PRQGH (OOH GpFRXYUH GDQV XQ PrPH WHPSV OD YpULWDEOH LGHQWLWp GH VD
meilleure amie et de ses parents, Hélène et Samuel. La première étant une Seely (une fée
SURWHFWULFH GH O¶DXWUH PRQGH HW OHV GHX[ DXWUHV, des elfes blancs appartenant au noble peuple des
Tuatha dé Dannan, les habitants du Sidh.
$YHF O¶DLGH GH *DEULHO HW G¶$GDP O¶DPL IDQ G¶DVWURQRPLH OH JURXSH GpFRXYUH TXH VHXOH XQH
éclipse lunaire leur permettra de franchir le passage entre les mondes sans se faire remarquer des
Autorités Supérieures. Heureuse coïncidence, la prochaine est censée se produire le jour de
Samain, le momenW GH SDVVDJH HQWUH XQ PRQGH HW O¶DXWUH
$SUqV GHV DGLHX[ GLIILFLOHV 0RwUD V¶HPEDUTXH SRXU O¶DXWUH PRQGH DFFRPSDJQpH G¶$ODVWDU HW
des deux elfes, Nel ayant été contrainte par le gardien de rester dans le monde des Hommes pour
protéger7ULVWDQ G¶XQ TXHOFRQque danger.
Cette dernière,G¶DERUG IXULHXVH FRQWUH $ODVWDU VH UHQG UDSLGHPHQW FRPSWH GX ELHQ-IRQGp G¶XQ
tel ordre, en venant au secours de Tristan pris au piège par un succube affamé ayant pris
SRVVHVVLRQ GX FRUSV GH 6DUDK O¶LQILUPLqUH GX O\FpH
Tristan, encore choqué, est mis au courant de la situation et manifeste son désir de suivre les
WUDFHV GH 0RwUD GDQV O¶DXWUH PRQGH 'H VRQ F{Wp 1HO GRQW OHV UDSSRUWV DYHF $ODVWDU RQW pYROXp
depuis leur première rencontre, prend la décision de le rejoindre dans le monde féerique. Tous
deux parviennent à convaincre Gabriel de les aider à emprunter le passagH DYDQW OD ILQ GH O¶pFOLSVH
de lune.
Pendant ce temps, Moïra et ses compagnonsDUULYHQW GDQV O¶DXWUH PRQGH R LOV VRQW UDSLGHPHQW
interceptés par les elfes blancs du Sidh, particulièrement hostiles à toute présence étrangère.
Cependant, ces derniers reconnaissent parmi les compagnons de Moïra deux des leurs: la
SULQFHVVH (ZHQ G¶+DU ±Hélène± HW VRQ pSRX[ OH JXpULVVHXU HOILTXH 6XUURQ G¶8HO ±Samuel.
Alors que Moira et ses compagnons ont maille à partir avec les elfes, Nel et Tristan débarquent
j OHXU WRXU GDQV O¶DXWUH PRQGH R LOV SDFWLVHQW DYHF OH FDSLWDLQH FRQWUHEDQGLHU GH O¶$OFD]DU
Zaccaria Stenza±créature mi-homme mi-mammifère marin.

7ULVWDQ V¶DFFOLPDWH WDnt bien que mal à ce nouveau monde, tandis que Moïra rencontre des
difficultés à maîtriser ses capacités. Après maints rebondissements et discussions entre Hélène et
son frère Romann¶G¶+DU O¶KpULWLHU GX WU{QH GX SHXSOH HOILTXH OHV HOIHV UHOkFKHQW 0RwUD Ht ses
compagnons.
Au cours de leur périple afin de rallier le Nord, Alastar et les autres trouvent refuge chez
6LHJIULHG OH QDLQ &¶HVW Oj TX¶LOV VRQW HQILQ UHMRLQWV SHX GH WHPSVaprès par Tristan et Nel, qui ont
eu à surmonter bien des épreuves afin de pDUYHQLU MXVTX¶j HX[ /HV UHWURXYDLOOHV VRQW WRXWHIRLV
KRXOHXVHV HQWUH 1HO HW OH JDUGLHQ TXL OXL UHSURFKH G¶DYRLU PLV VD YLH HW FHOOH GH 7ULVWDQ HQ GDQJHU
Le groupe reprend malgré tout sa progression vers le Grand Nord et les tensions entre les uns

et lesDXWUHV ILQLVVHQW SDU V¶DSDLVHU 0RwUD HW 7ULVWDQ VRQW UpXQLV +pOqQH HW 6DPXHO RQW FORV XQH
querelle de plusieurs siècles avec leur peuple. De leur côté, Nel et Alastar laissent enfin
V¶H[SULPHU OHXUV VHQWLPHQWV
Hélas, une fois parvenu à la forteresse de glace, place forte du territoire du Grand Nord, le
JURXSH VXELW XQH DWWDTXH PDVVLYH GHV IRUFHV GH O¶2PEUH HPPHQpH SDU *RUHQ HW OHV HOIHV QRLUV
Malgré les puissants pouvoirs de Moïra et lesWDOHQWV GH JXHUULHU G¶$ODVWDU OHV FRPSDJQRQV
subissent un cuisant revers,MXVTX¶j GpSORUHU GH ORXUGHV SHUWHV &HOOH GH 1HO WRXW G¶DERUG
VDXYDJHPHQW DVVDVVLQpH SDU *RUHQ VRXV OH UHJDUG G¶XQ $ODVWDU IRX GH GRXOHXU 3XLV FHOOH GH
Tristan, foudroyé par les Autorités Supérieures pour avoir voulu protéger Moïra.
Cette dernière, folle de rage, disparaît subitement après avoir retourné leur foudre aux
$XWRULWpV 6XSpULHXUHV ODLVVDQW VD PqUH YHQXH O¶DLGHU j FRPEDWWUH (WDU DLQVL TXH VHV DXWUHV
compagnons encore en vie,GDQV O¶H[SHFWDWLYH OD SOXV WRWDOH«

Prologue


Le 21 décembre

&RPPH WRXMRXUV j FHWWH pSRTXH GH O¶DQQpH OH UHVWDXUDQW O¶(GHQ EDLJQDLW GDQV XQH DWPRVSKqUH
de fête. Décorations en tout genre et houx étaient bien entenduGH ULJXHXU *HRUJHV O¶DVVRFLp
G¶+pOqQH HVVD\DLW SDU VD ERQQH KXPHXU G¶pJD\HU OHV IrWHV, malgréXQH ILQ G¶DQQpH PRURVH j
Hidden Hills. Les récentes disparitions avaient jeté cette tranquille petite villeGH O¶$OEHUWDdans
XQ SURIRQG GpVDUURL DXTXHO V¶DMRXWDLHQW WULVWHVVH HWinquiétude. Une question taraudait tous les
esprits : comment cela avait-il pu se produire chez eux ?
Les filles du chef de la police locale, Erin et Deirdre, étaient installées à une table donnant sur
la rue commerçante. Les jeunes femmes attendaient patiemment que le serveur revienne avec leur
commande. Erin semblait absorbée par les nouvelles à la télévision, qui faisaient état de plusieurs
catastrophes climatiques à travers le monde survenues en moins de soixante-douze heures.
² 4X¶HVW-ce que ça me saoule, cette musique ERXJRQQD 'HLUGUH HQ V¶HQIRQoDQW XQ SHX SOXV
dans son siège.
²Hein 7X P¶DV SDUOp " ILW (ULQ HQ GpWDFKDQW OHV \HX[ GH O¶pFUDQ XQ LQVWDQW
² -¶WH GLVDLV TXH FHWWH PXVLTXH PH VDRXOH« Christmas is coming to town » QLD QLD QLD«
² &¶HVW TXRL WRQ SUREOqPH, Deirdre ?&¶HVW ULHQ TXH GHV FKDQWV GH 1RsO WX VDLV« 1OËL !
Cette fête en famille, où tout le monde est censé être heureux devant la cheminée à se raconter
des histoires pendant que la dinde aux marrons cuit dans le four ! Noël quoi !
² (K F¶HVW SDV PRL TXL DLun problème,V°XUHWWH 4X¶HVW-ce qui te prend ? OQ GLUDLW TX¶XQH
sorcière en colère est rentrée dans ton corps depuis que je suis ici.
Erin passa une main dans sa chevelure dorée. La jeune filleQ¶DYDLW SDV OH F°XU j OD IrWH, ces
derniers temps.
²Excuse-PRL F¶HVWpas toi. Mais en même temps, toi, tuQ¶pWDLV SDV Oj! Beaucoup de choses
VH VRQW SDVVpHV GHSXLV TXH WX HV SDUWLH j O¶XQLYHUVLWp < D G¶DERUG HX 0RwUD, disparue du jour au
lendemain. Puis ça a été au tour de Tristan, Nel et ensuite ses parents. Par-dessus le marché, on a
retrouvé le corps du gDUGLHQ GH QXLW GX EDKXW GDQV XQ SODFDUG WRXW GpIRQFp 6DUDK O¶LQILUPLqUHest
aussi partie sans prévenir, et on ne sait où ! Demande à papa, il va devenir fou avec toutes ces
histoires, sans compter Timothy, son adjoint à la ramasse. Alors,WX YRLV«

9

Les dHX[ V°XUV LQWHUURPpirent leur conversation et observèrent Georges arriver avec leur
commande.
²Deux chocolats chauds, crème avec un zeste de cannelle pour ces demoiselles.
$SUqV DYRLU GpSRVp OHV ERLVVRQV VXU OD WDEOH OH UHVWDXUDWHXU V¶HPSDUD GH OD WpOpFRmmande
pRVpH VXU VRQ SODWHDX HW V¶HQ VHUYLW SRXU pWHLQGUH O¶pFUDQ
²On a bien assez de malheurs ici. Ça suffit ! Bonne dégustation,OHV ILOOHV F¶HVW OD PDLVRQ TXL
offre.
² 0DLV«
² 1RQ M¶LQVLVWH 9RWUH SqUH WUDYDLOOH VL WDUG TXH OXL HW VRQ DGMRLQW VRQWdevenus mes meilleurs
clients 3URILWH] G¶XQ ERQ PRPHQW HW MR\HXVHV IrWHV!
Georges avait égalementOH F°XU JURV %LHQ TX¶il essayât de donner le change à sa clientèle, la
GLVSDULWLRQ G¶+pOqQH HW GH VD IDPLOOH TX¶LO FRQVLGprait comme la sienne, avait créé un vide chez
lui.
8Q FRXS VXU OD YLWUH j OD KDXWHXU GX YLVDJH G¶(ULQ OXL ILW OHYHU OD WrWHhors de son mug de
chocolat fumant.
²Adam !
Le jeune homme accompagné de Steeve fit son entrée dans le restaurant.
²Salut, les filles ! lança celui-ci, en passant devant elles.
/H PRUDO GH 6WHHYH V¶pWDLW DPpOLRUpdurant ces dernières semaines. Le hockeyeur avait mis du
temps àDFFHSWHU O¶DEVHQFH GH 7ULVWDQ 6RQ DPLWLp QDLVVDQWH DYHFAdam avait contribué à sa

GpFLVLRQ G¶DOOHU GH O¶DYDQW, malgré le vide laissé par son meilleur ami.
Adam se pencha vers Erin et déposa un baiser sur ses lèvres. Il salua ensuite Deirdre.
²Alors, vous nous rejoignezDX JDOD G¶KLYHU,WRXW j O¶KHXUH? On dit que le maire a bien fait
les choses,FHWWH DQQpH HW HXK« LO GLUD DXVVL XQ S¶WLW PRW SRXU« HQILQ SRXU OHV DXWUHV«
² 8Q S¶WLW PRW VRXIIODErin,UHSUHQDQW OHV PRWV G¶$GDP. Je sais pas, enfin tuVDLV«
²On vient ! la coupa Deirdre. Ça nous changeUD OHV LGpHV Q¶HVW-ce pas, Erin ?
Steeve, qui était parti récupérer sa commande au comptoir, vint les rejoindre.
²Bon, on y va, Deadshot ! Les autres vont nous attendre.
²Dead quoi" V¶pWRXIID 'HLUGUH
² 2XDLV F¶HVW VRQ QRP GH MHX[ HQ UpVHDX,PD S¶WLWH GDPH /H VHXO HW O¶XQLTXH &¶HVW OH
PHLOOHXU G¶HQWUH QRXV KHLQ, Adam ?
²Mouais, réponditPRGHVWHPHQW $GDP %RQ RQ VH UHWURXYH WRXW j O¶KHXUH 7X PH OH MXUHV,
Erin ?
La jeune fille ne répondit pas, mais son sourire suffit à Adam. Les deux amis laissèrent les

10

V°XUV j OHXUs occupations. Il faisait encore jour à Hidden, le froid était certes glacial, mais le
temps demeurait ensoleillé.
3OXV WDUG ORUVTXH OHV GHX[ V°XUV VH GpFLGqUHQW j TXLWWHU OH UHVWDXUDQW, la météo avait
complètement changé.
² 0HUGH M¶DL SDV SULV GH SDUDSOXLH! maugréa Deirdre. On va devoir repasser à la maison.
²Je vais envoyeU XQ WH[WR j $GDP SRXU OXL GLUH TX¶RQ VHUD XQ SHX Hn retard.
Après avoir rangé son portable en sécurité dans son manteau, Erin en referma les boutons et se
couvrit la têtej O¶DLGHde sa capuche. Les deux jeunes femmes filèrent sous une pluie battante afin

de rejoindre leur véhicule.

11

Chapitre I±Le messager


Samuel était méconnaissable, le visage maculé du sang de ses ennemis. Il semblait se trouver
dans un état second. Il se précipita néanmoins vers Tristan, dont la tête retomba mollement
ORUVTX¶LO OH Srit dans ses bras./¶HOIH EODQFavait perdu toute notion du temps et une sensation
étrange de flottementV¶emparaGH OXL +DJDUG LO IL[D VRQ UHJDUG VXU OH FLHO GRQW O¶DJLWDWLRQ QH
présageait rien de bon. À ses côtés, tout aussi choquée, Hélène tentait tant bien que mal de
débarrasser Tristan de sa couche de vêtements afinG¶DFFpGHU j VD EOHVVXUH
+pODV OHV GHX[ pSRX[ Q¶pWDLHQW SDV DX ERXW GH OHXUs peines, car un second choc les projeta à
quelques mètresO¶XQ GH O¶DXWUH. Le sang de Samuel afflua si violemment à sa tête que le son du
battement dans ses tempes fuW OH VHXO TX¶LO SDUYLQW j HQWHQGUH. Puis ce fut au tour de sa vue de se
brouiller, comme si un voile opaque recouvrait ses yeux. La tension gagna le pauvre Samuel alors
TX¶LO LJQRUDLW FH TX¶LO pWDLWadvenu de sa femme. Il finit par hurler son nom en désespoir de cause,
mais le grondement venuGHV FLHX[ Q¶HXW DXFXQ PDO j FRXYULU OD YRL[ FDVVpH GH O¶HOIH /¶KRUUHXU
HW OD SHXU VH GLVSXWDLHQW O¶HVSULW GH 6DPXHO j WHO SRLQW TX¶Ll se mit à trembler de tout son être et
que sa respiration devint haletante. Survint ensuite le noir, suivi de cris et de pleursTXL Q¶pWDLHQW
pas les siens. Il crut un instant à sa mort prochaine,MXVTX¶j FH TX¶une main salvatrice se pose sur
sa joue humide, éloignant ainsi le danger. Le guérisseur elfiqueQ¶pWDLW SDV PRUW HW Q¶DOODLW SDV
mourir, mais après ce contact rassurant,LO HXW O¶LPSUHVVLRQ GH IORWWHU
Dans le même temps, il eut la vision plus ou moins netteG¶XQ YLVDJH G¶KRPPHpenché sur lui.
/¶HOIH VHQWLWenfin son corps quitter la surface froide et rigide du sol, celui-ci faisant place à la
légèreté du vent dans les airs. L¶H[WUrPH OXPLQRVLWp GH OD QHLJH WURXEOD HQFRUH VDvue qui
commençait pourtant à revenir. Malgré son état semi-conscient, Samuel devina que les montagnes
de glace du Grand NRUG V¶pORLJQDLent au profit de paysages plus accueillants et verdoyants à
VRXKDLW 6RQ PLUDFXOHX[ VDXYHXU OXL DGUHVVD G¶XQH YRL[ FKDXGH HW UDVVXUDQWHquelques paroles
dans une langue qui lui était étrangère et dont les effets le firent sombrer pour de bon.
²Samuel ! Samuel !
/¶HOIH V¶éveilla en sursaut, le souffle court. Il lui fallut quelques secondes supplémentaires
pour sLWXHU O¶HQGURLW R LO VH WURXYDLW ,O pWDLW FKH] OHV IpHV DX F°XU GH OHXU SDODLVSamuel se frotta
vigoureusement la nuque et respira un bon coup. IlV¶pWDLWune nouvelle fois endormi au chevet de
Tristan. Depuis leur arrivée en ces lieux, l¶HOIH Q¶Dvait cessé de veiller sur lui. La personne qui

12

YHQDLW GH O¶DUUDFKHU jses cauchemars était une jeune fée répondant au nom de Maïwenn. Cette
jeune beauté éthérée était la suivante de Breda,OD EODQFKH IpH 'qV TX¶HOOH OH SRXvait, cette
dernière relayait le médecin elfique auprès du jeune homme.
²Samuel, allez vous restaurer et vous dégourdir les jambes. Vous êtes ici depuis si
longtemps.
² -H QH SHX[ SDV OH ODLVVHU TXL VDLW VL«
/¶HOIH SDVVDLW SUHVTXH WRXW VRQ WHPSV DXSUqV GH 7ULVWDQ FDU XQH SDUWLH GH OXL-même se sentait
responsaEOH GH Q¶DYRLU SX OH VDXYHU. Le jeune homme, plus robuste que la plupart des humains,
avait mirDFXOHXVHPHQW VXUYpFX j O¶DWWDTXH GRQWil avait été la malheureuse victime. Mais par
malchance, celle-ciO¶DYDLW SORQJpdans un profond coma dont rien ne parvenait à le sortir, pas
même la médecine des elfes et des fées.
²Vous êtes de toute façon attendus, vous et votre femme, par le commandant en chef. Je vais
YRXV UHPSODFHU DXSUqV GH O¶KXPDLQ« HXK MH YHX[ GLUH 7ULVWDQ
¬ FRQWUHF°XUil se laissa entraîner vers la sortie par la jeune fée. Une fois seule, elle prit place
sur la chaise longtemps occupée par6DPXHO HW RXYULW XQ OLYUH DILQ G¶HQ IDLUH OD OHFWXUH j 7ULVWDQ
*
* *
Les dernières lueurs du jour allaient bientôt laisser la place à une longue nuit, qui durerait

MXVTX¶DX UHWRXU GHVpremiers rayons de lumière annonçant la Beltane. En attendant, le crépuscule
DFFHQWXDLW WRXWHV OHV FRXOHXUV G¶XQ SD\VDJH GpMj PDJQLILTXH HQ OXL-même. Un groupe de fées bien
en ordre sortitG¶XQH GHV DLOHV GH OD JUDQGH EkWLVVe scintillante. Les uns avaient les bras chargés
G¶offrandes pour le rituel à célébrer, quand les autres transportaient une boule lumineuse avec le
plus grand soin dans le creux de leurs mains. Tous se préparaient à emprunter le chemin du vallon
des fées. Le convoi se mit à avancer à allure lente en psalmodiant dans la langue ancienne du
SHXSOH G¶$YDORQ. Ces parolesQ¶avaient pas seulementSRXU EXW G¶LQYLWHU OHV HVSULWV GH OD QDWXUHà
VH MRLQGUH j HX[ SRXU O¶LPSRUWDQWH FpOpEUDWLRQ j YHQLU PDLV YpKLFXODLHQW SULQFLSDOHPHQW XQ
message deSDL[ HW G¶KDUPRQLH HQWUH OHVpeuples. La protection de chaque individu contre les
ténèbres de la saison sombre, voilà quelle était la promesse des fées et de leur reine./¶HVSRLU GH
OD OXPLqUH FRQWUH O¶REVFXULWé effrayante. Leur destination, le vallon des fées, était le lieu pour la
pratique des rituelV G¶LPSRUWDQFHmajeure. Celui célébrant Yule devait être exécuté aux dernières
lueurs du jour précédaQW O¶DYqQHPHQW GX VROVWLFH G¶KLYHUdans le monde humain. Son rôle était
ainsi de faire surgir une nouvelle source lumineuse.
Breda la blanche fée fit enfin son apparition. Malgré les circonstances, il demeurait dans les
prérogatives de la souveraine du peuple des féesGH SUpVLGHU O¶HQVHPEOH GHV FpOpEUDWLRQV GH OD
QDWXUH ¬ O¶LQVWDU GHV DXWUHV HOOH SRUWDLW XQH ORQJXH UREH GH YHORXUV YHUWémeraude à ceinture

13