Europunk

-

Livres
105 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


J’appelle solennellement les auteurs de SFFF européens à qui le futur politique, social et culturel de leur(s) pays fait lever des sourcils inquiets ou pleins d’espoir, de se pencher ne serait-ce qu’un instant sur ce continent en ébullition où 500 millions de citoyens sont peut-être sur le point de faire un pas d’un demi-siècle en arrière. Pour le meilleur ou pour le pire ? A vous de nous en parler.



Que vive enfin l’Euro-Punk !


Florent Lenhardt



Un appel à l’Europunk, voilà ce qui a inspiré les auteurs des neuf textes contenus dans ce recueil. Sous la plume d’Olivier Boile, Jonathan Grandin, Romain Jolly, K.T., Geoffrey Legrand, Philippe-Aurèle Leroux, Mose Njo, Sandrine Scardigli et Jean-Marc Sire c’est à des avenirs impertinents, rebelles, sombres ou lumineux que cette anthologie vous invite, avec une dose de critique constructive et une autre d'insolence assumée !


Anthologie dirigée par Florent Lenhardt et Guillaume Parodi

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 1
EAN13 9791095442417
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0037 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

1



Europunk

2

Sommaire


Préface ........................................................................................................................................ 4
Florent Lenhardt,Guillaume Parodi et Tesha Garisaki
/¶(PSLUH GH 0DUEUH................................................ .01 ................................................................
Olivier Boile
Siri mon Amour, Zuckerbook ma Patrie.................................................................................. 18
Mose Njo
Europe sur la Rive.................................................................................................................... 23
Sandrine Scardigli
99.5 ........................................................................................................................................... 39
K.T.
3XQN O¶évêque ........................................................................................................................... 52
Philippe-Aurèle Leroux
Le Souffle du Taureau sur la Nuque ........................................................................................61
Jonathan Grandin
'DQV WRXV OHV &RLQV GH O¶+H[DJRQH.... ............................................................7 ..........................0
Jean-Marc Sire
Datalove ...................................................................................................................................76
Romain Jolly
Neoropa .................................................................................................................................... 87
Geoffrey Legrand

3


Préface


Le 16 avril 2013, Florent Lenhardt publiait sur le siteActa Est Fabulaarticle intitulé un
« Europunk !ª &RPPH M¶DLPH OHV QRPV GH JHQUH XQ SHX URQIODQWV VXUWRXW TXDQG FHX[-ci
finissent par±SXQN MH VXLV DOOpH OH OLUH -¶HQ DIIDLEOLUDLV OH SURSRV HQ OH UpVXPDQW RX OH
paraphrasant )ORUHQW FRQQDvW ELHQ VRQ VXMHW HW FH Q¶HVW SDV PRQ FDV (W F¶HVW PrPH FH TXL
P¶D IUDSSpH GDQV OD OHFWXUH GH FHW DUWLFOH O¶(XURSH MH GHYUDLV OD FRQQDvWUH PDLV MH SHLQH j
P¶\ LQWpUHVVHU (W O¶(XURSH HVW VL DEVHQWH GH QRV LPDJLQDLUHV TXH MH QH P¶pWDLV SDV DSHUoXH GH
FHWWH ODFXQH -¶DL UHVVHQWL XQ JUDQG HPEDUUDV j FHWWH SULVH GH FRQVFLHQFH 9RLOj FH TX¶pFULYDLW
Florent :

«,O HVW XQ VXMHW G¶DFWXDOLWp pFRQRPLTXH VRFLDOH HW FXOWXUHOOH DXTXHO RQ QH SHXW pFKDSSHU
cesWURLV GHUQLqUHV DQQpHV HW PrPH ELHQ DYDQW FHOD PDLV OHV FKRVHV YRQW HQ V¶H[DFHUEant), et
que pourtant la SF de chez nous semble ignorer poliment /¶(XURSH
Pourtant héraut des thèmes qui font notre présent et modèlent nos futurs possibles, la SF se
GpVLQWpUHVVH GH OD FRQVWUXFWLRQ HXURSpHQQH FRPPH GH O¶DQ40, alors que jamais depuis
0DDVWULFKW RQ Q¶D FRQQX DXWDQW GH GpEDWV GH SURMHWV GH FULVHV GH GRXWHV -DPDLV FH SURMHW
SROLWLTXH pFRQRPLTXH HW VRFLDO LQpGLW TXL VHPEOH DFTXLV SRXU EHDXFRXS Q¶DXUD DXWDQW WUHPEOp
VXU VHV EDVHV /HV FLWR\HQV G¶(XURSH VRQW IDFH j XQH FULVH PDMHXUH TXLen cause les remet
lignes de notre futur qui semblaient pourtant toutes tracées. La méthode Monnet est à bout de
souffle, le nationalisme revient en force, les bienfaits du supranationalisme sont remis en
question, avec le retour de vieux démons que tous les Européens partagent dans leurs
GLIIpUHQFHV /H OHFWHXU GH 6) G¶DXMRXUG¶KXL j G¶LQILPHV H[FHSWLRQV SUqV Q¶D SDV FRQQX XQH
(XURSH VDQV FRQVWUXFWLRQ HXURSpHQQH %HDXFRXS QH VH VRXYLHQQHQW SDV YUDLPHQW GH O¶(XURSH
sans Maastricht. La nouvelle générationQ¶D TXH GH YDJXHV UpPLQLVFHQFHV GH FH j TXRL
UHVVHPEODLW XQ ELOOHW GH IUDQF 2U IDFH j FH GpIHUOHPHQW GH VFDQGDOHV G¶pFKHFV GDQV XQ FOLPDW
de crise, tout cela est contesté sérieusement pour la première fois depuis la création de la
CECA. Ce que cela implLTXH F¶HVW TXH OHV (XURSpHQV IRQW IDFH j XQ FKRL[ FUXFLDO: continuer,
RX UHFXOHU $ORUV TX¶DYDQW RQ SRXYDLW VH FRQWHQWHU GH IDLUH GX VXU-SODFH OD &ULVH GH O¶(XUR
donne un coup de pied dans la fourmilière. Les implications pour notre mode de vie à court,
PR\HQ HW ORQJ WHUPHV VRQW pQRUPHV HW SRXU EHDXFRXS GH MHXQHV DXMRXUG¶KXL LQLPDJLQDEOHV
ELHQ TX¶LOV ± RX SDUFH TX¶LOV ± QH V¶HQ UHQGHQW SDV IRUFpPHQW FRPSWH 'DQV XQ FRQWH[WH R
GH WHOV ERXOHYHUVHPHQWV V¶DPRQFHOOHQW j O¶KRUL]RQ TXH O¶RQ GpFLGH GH UHvenir en arrière ou de
SRXUVXLYUH IUDQFKHPHQW O¶LQWpJUDWLRQ RQ DXUDLW SX rWUH HQ GURLW G¶DWWHQGUH TXH OHV DXWHXUV GH
SF européens se penchent sur la question. Eh bien non.
/¶(XURSH Q¶HVW SDV JODPRXU F¶HVW G¶DLOOHXUV O¶XQ GH VHV JURV SRLQWV IDLEOHV /¶(XUope ne
VDLW SDV VH YHQGUH QL j O¶pWUDQJHU QL PrPH HW F¶HVW ELHQ SOXV JUDYH j VHV SURSUHV FLWR\HQV
7RXWHV VHV WHQWDWLYHV GH FRPPXQLFDWLRQ RX SUHVTXH ILQLVVHQW HQ HDX GH ERXGLQ HW O¶(XURSpHQ
ODPEGD QH UHVVHQW SRXU O¶8QLRQ HXURSpHQQH TX¶XQ VHQWLPHQW IURid, neutre et vaguement
chirurgical± O¶HIILFDFLWp HQ PRLQV (VW-ce la raison pour laquelle, en langue française, on
WURXYHUD VL SHX G¶pFULWV V¶LQWpUHVVDQW IUDQFKHPHQW DX IXWXU GH QRWUH FRQWLQHQW? »

Dans la suite de son article, Florent commentait les rDUHV °XYUHV GH VD FRQQDLVVDQFH j
WUDLWHU OD TXHVWLRQ GH O¶(XURSH:/¶$QJH GH O¶$EvPH, de Pierre Bordage,/¶LQVXUUHFWLRQ de
Pierre Lévy,Super État O¶8QLRQ HXURSpHQQH GDQVquarante ansde Brian Aldiss,The Aachen
Memorandumde Andrew Roberts,The Budapest Protocolede Adam LeBor,United States of
Europede Ken Jack, etIncompetencede Rob Grant, pour aboutir à la conclusion suivante :

4

«3UHVTXH WRXWHV OHV UDUHV ILFWLRQV VXU O¶(XURSH GH GHPDLQ VRQW H[WUrPHPHQW QpJDWLYHV
pessimistes, voire nihilistes. Rien à sauver oX SUHVTXH XQ UHMHW FRPSOHW GH FH TXH O¶8( HVW
devenue sans trop chercher à réfléchir sur le pourquoi, sur ce qui aurait pu être mieux fait, sur
OHV PRWLYDWLRQV j FKHUFKHU O¶LQWpJUDWLRQ /D SOXSDUW GHV DUJXPHQWV HW YLVLRQV ³DOWHUQDWLYHV´
tournent autour de ce simple crédo &¶pWDLW PLHX[ DYDQW 6DQV MDPais imaginer une seule
VHFRQGH FH TXL VH SDVVHUDLW VL RQ \ UHYHQDLW j DYDQW G¶DLOOHXUVAachen,United States of
Europe, même/¶$QJH GH O¶$EvPH GDQV XQH FHUWDLQH PHVXUH QRXV DPqQHQW MXVTX¶j OD ILQ GX
FRORVVH HW ODLVVHQW O¶DYHQLU HQ VXVSHQV VDQV UpHOOHPHnt se pencher sur les implications des
FKDQJHPHQWV j YHQLU ³/H IXWXU HVW RXYHUW ´ RXL ³DXFXQH LGpH GH FH TXL YLHQW HQVXLWH´ QRQ
1RXV DYRQV GH ELHQ QRLUV WDEOHDX[ VDQV YLVLRQV DOWHUQDWLYHV 2Q WLUH VXU O¶DPEXODQFH VDQV
réelle alternative autre que : rHWRXUQRQV DYDQW O¶DFFLGHQW

(Q VRL RQ SHXW \ YRLU XQ LQGLFH UpYpODWHXU GH OD PHQWDOLWp GH QRWUH pSRTXH 6¶LQGLJQHU VH
UpYROWHU WURXYHU WRXW LQMXVWH HW PDO IDLW RXL PDLV WRXW HQ SHLQDQW j WURXYHU G¶DXWUH VROXWLRQ
que la régression au passé glorieux, l¶ÆJH G¶2U UpYROX R LO \ DYDLW HPSORL SDL[ HW SURVSpULWp
VXU OHV WHUUHV &¶HVW LQWpUHVVDQW SDUFH TX¶j O¶KHXUH R SOXVLHXUV QDWLRQV HXURSpHQQHV
V¶HQIRQFHQW GDQV FH PDJPD LGpRORJLTXH TXL QRXV D GpMj DSSRUWp VRQ ORW GH MR\HXVHWpV SDU OH
passé dans une pas siV\PSDWKLTXH UpSpWLWLRQ GH O¶KLVWRLUH /¶$XEH 'RUpH YRXV GLWHV?),
SHUVRQQH GDQV OD 6) DFWXHOOH QH VHPEOH LQWpUHVVp SDU FH SKpQRPqQH RX SUHVTXH«»

¬ FHWWH OHFWXUH M¶DL IRXLOOp PD PpPRLUH -H YRXV LQYLWH j YRXV SUrWHU j FHW H[HUFLFH (VW-ce
que je conQDLV GHV °XYUHV OLWWpUDLUHV TXL WUDLWHQW SOXV RX PRLQV GH O¶(XURSH VRQ DYHQLU VRQ
incidence sur nos existences ?
'HV URPDQV VH GpURXODQW GDQV GHV YLOOHV HXURSpHQQHV RXL« PDLV LOV Q¶RQW SDV O¶(XURSH
SRXU WKqPH (W F¶HVW GpMj SUHVTXH SDV PDO SDUFH TXHpour le reste, je séchais complètement.
-H QH SUpWHQGV SDV DYRLU XQH FRQQDLVVDQFH HQF\FORSpGLTXH GHV JHQUHV GH O¶LPDJLQDLUH WDQW
V¶HQ IDXW PDLV M¶DL WRXW GH PrPH OX XQH TXDQWLWp FRQVpTXHQWH GH OLYUHV HW MH VpFKDLV
Alors, en lisant la conclusion deO¶DUWLFOH MH PH VXLV TXHVWLRQQpH VXU FH TXH M¶DOODLV ELHQ
pouvoir faire pour y remédier.

«¬ O¶KHXUH R WRXW OH PRQGH FKHUFKH j FUpHU GHV pWLTXHWWHV GH JHQUHV URQIODQWV HW
WDSH-àO¶°LO MH P¶pWRQQH TX¶DXFXQ DXWHXU Q¶DLW HQFRUH HX O¶LGpH GH V¶HQJRXIIUHU Gans cette brèche
HQFRUH SUDWLTXHPHQW YLHUJH GH OD 6))) $ORUV SXLVTX¶DXFXQH FpOpEULWp QH V¶\ FROOH MH QH YRLV
SDV SRXUTXRL MH QH FUpHUDLV SDV j PRQ WRXU XQH DSSHOODWLRQ GH WRXWH SLqFH SRXU O¶RFFDVLRQ

&H TX¶LO QRXV IDXW F¶HVW GH O¶(XUR-Punk.


-¶DSSHOOHsolennellement les auteurs de SFFF européens à qui le futur politique, social
HW FXOWXUHO GH OHXUV SD\V IDLW OHYHU GHV VRXUFLOV LQTXLHWV RX SOHLQV G¶HVSRLU GH VH SHQFKHU
ne serait-FH TX¶XQ LQVWDQW VXU FH FRQWLQHQW HQ pEXOOLWLRQ R PLOOLRQV GH FLWR\ens sont
peut-rWUH VXU OH SRLQW GH IDLUH XQ SDV G¶XQ GHPL-siècle en arrière. Pour le meilleur ou
pour le pire ? À vous de nous en parler.

4XH YLYH HQILQ O¶(XUR-Punk ! »

Deux ans plus tard, Florent Lenhardt ajoutait, dans un P.S. :

« Quece soit pour enGpIHQGUH O¶LGpH RX OD FRPEDWWUH TXH FH VRLW SRXU HQ UrYHU XQH
PHLOOHXUH XQLH RX FKDFXQ GH QRWUH F{Wp TXH FH VRLW XQ SDPSKOHW TXH O¶RQ V¶LQWpUHVVH j

5

O¶DVSHFW SROLWLTXH RX VRFLDO RX OHV GHX[ SHX LPSRUWH MH FURLV TX¶LO IDXW UHGRQQHU DX[ JHQV GHV
perspecWLYHV VXU O¶(XURSH TXL QH VRLHQW SDV VLPSOHPHQW GHV GpSrFKHV $)3 DULGHV HW GHV
GpFODUDWLRQV GH OD 7URwND &DU TXH FHOD QRXV SODLVH RX QRQ OH IXWXU GH O¶(XURSH HQ WDQW TXH
FRQFHSWV HQ WDQW TX¶LQVWLWXWLRQV HQ WDQW TXH FXOWXUH HW HQ WDQW TXH SHXSOHV F¶HVWnotre futur, et
TX¶LO VHUDLW SHXW-rWUH WHPSV G¶\ UpIOpFKLU VpULHXVHPHQW HW G¶HVVD\HU G¶LPDJLQHU GHV DOWHUQDWLYHV
pour un peu moins degloom and doom HW XQ SHX SOXV G¶HVSRLU

1¶HVW-ce pas un peu le boulot de la SF ? »

3RXU O¶DQHFGRWH LO VH WURXYH TXHpeu de temps après avoir lu cet article, je discutais avec
Guillaume Parodi et, je ne sais plus pourquoi (ça commence à remonter à longtemps), celui-ci
P¶D SDUOp G¶(XURSXQN &¶HVW SHXW-rWUH SDUFH TX¶j FH PRPHQW-là, nous étions plusieurs à
travailler sur le projet «Quantpunkª HW TX¶RQ DYDLW GH QRPEUHXVHV FRQYHUVDWLRQV VXU OHV
genres en±punk" -H OXL DL WUDQVPLV OH OLHQ GH O¶DUWLFOH GH )ORUHQW HW LO \ D UpSRQGX VXU VRQ
propre blog.

« Nombreux sont les chantres de la destruction dans le discours littéraire actuel etpassé, et ce
SKpQRPqQH QH GDWHSDV G¶KLHU /HV UpFLWV DSRFDO\SWLTXHV pPDLOOHQW OD WUDGLWLRQ OLWWpUDLUH
HXURSpHQQH GHSXLV DX PRLQV O¶pFULWXUH GH O¶Apocalypse selon Saint Jeanet, sur la longue route
TXL QRXV D PHQpV GHSXLV O¶pFULWXUH GH FH WH[WH MXVTX¶j DXMRXUG¶KXL RQ UHWURXYH :LOOLDP %ODNH
et sa cosmogonie inversée au cours de sespoèmes, Barjavel et son avenir étouffant décrit dans
son romanRavage, où la société est sauvéepar un éloignement des villes et un retour aux
sources. Depuis ce dernLHU URPDQSDUX HQ EHDXFRXSRQW H[ G¶°XYUHVSORUp OHV
SRVVLELOLWpV G¶XQ PRQGHSRVW-apocalyptique avec despersonnages confrontés soit aux
FRQVpTXHQFHV G¶XQH DSRFDO\SVH QXFOpDLUH VRLW G¶XQH DSRFDO\SVH pFRORJLTXH RX HQFRUH
sociétale. Et siquelques romDQV pWXGLpVSDU )ORUHQW /HQKDUGW V¶LQWpUHVVHQW j O¶DYHQLU GH
O¶(XURSHSHX G¶HQWUH HX[ HQYLVDJHQW j GpIDXW G¶XQ DYHQLU UDGLHX[ WRXW GX PRLQV XQH VROXWLRQ
SRXUSDOOLHU DX[SUREOqPHV G¶DXMRXUG¶KXL 6HXOH ODBrigade chimériquesemble trouvergrâce à
sesyeX[ FDU FHWWH °XYUH GH EDQGH GHVVLQpHSDUYLHQW j ³pFULUH FRPPHQW QRV FXOWXUHV
[européennes] sont complémentaires, notre histoire imbriquée, mais comment nous
FRQWLQXRQVSHUSpWXHOOHPHQW j QHSDV QRXV HQWHQGUH HQ GpSLW GH O¶pYLGHQFH PrPH: notre union
fait noWUH IRUFH QRV JXHUUHV LQWHVWLQHV PqQHQW WRXW OH PRQGH DX GpVDVWUH´

>«@/D OLWWpUDWXUH HVW XQ REMHWTXL UDFRQWH OH YUDLVHPEODEOH $ORUVSOXW{WTXH G¶HQIHUPHU QRWUH
YLVLRQ VXU O¶(XURSH G¶DXMRXUG¶KXLSDU XQH H[DFHUEDWLRQ GHV QDWLRQDOLVPHV LO VHUDLW LQWpUessant
GH SRXVVHU OD UpIOH[LRQ GH O¶(XURSH XQ SHX SOXV

%HDXFRXSSOXV IDFLOH j GLUHTX¶j IDLUH ,O HVW IDFLOH GH QDUUHU OH IDWDOLVPH HW OH PDUDVPH
ambiantqui règne en Europe. Celle-FL Q¶HVWSDV H[HPSWH GHJXHUUHJXHUUHV HQ
H[Yougoslavie, Ukraine)fait face à de nombreux etproblèmes tant économiquesque
migratoires. Je reprends les mots de Hugo van Gaert sur son carnet de notesqui me semblent
bien résumer la situation sur les afflux de réfugiés en Europe ³&¶HVW DUULYp $X[JpQpUDWLRQV
à venir, nous dironsque nous ne savions rien de ces bateaux en ruinequi coulaient avec leur
cargaison humaine, de ces camions où mouraient des migrants comme dans des camions
FKDPEUH j JD] 1RXV GLURQV TXH VL QRXV DYLRQV VX ELHQ VU VL QRXV DYLRQV VX´

>«@
Pour rHYHQLU j O¶REMHW OLWWpUDLUH LO QRXV IDXGUDLW GRQF WURXYHU XQ PR\HQ G¶pFULUH QRWUH IXWXU
G¶XQH PDQLqUH VLQRQ XWRSLTXH WRXW GX PRLQV FULWLTXH HWSRXUTXRLSDV KHXUHX[ 9RLOj FH j
TXRL LQFLWH )ORUHQW /HQKDUGW GDQV VRQ DUWLFOH (XURSXQN (W TX¶HVW-FH TXH F¶Hst que

6

O¶(XURSXQN " 8Q ILOV EkWDUG GH O¶HVWKpWLTXHSXQNSRXUWDQW GpMj PRUWH GHSXLVSUHVTXH WUHQWH
DQV HW GX FRXUDQW OLWWpUDLUH GX F\EHUSXQNSUHVTXH DXVVL GpIXQWTXH O¶HVWKpWLTXH VXVQRPPpH
Le sujet de cette écriture sociale est notreprésent.Quepouvons-nous, nous écrivains, apporter
commegrain à moudre dans le moulin de lapIl est imensée ?portant de réagir contre la
UpVXUJHQFH GHV QDWLRQDOLVPHV FRQWUH O¶LQDFWLRQ GHVJRXYHUQHPHQWV HXURSpHQVSRXU V¶HQWHQGUH
sur les sujets lesplus basiques telsque lD YLH KXPDLQH /¶8QLRQ HXURSpHQQH IDLW IDFH j VRQ
autodestruction± est-ceOnvrai ?peut espérer, dans les semaines, les mois et les années à
YHQLU GDYDQWDJH GH UpFLWV TXL PHWWHQW HQ OXPLqUH OD VFqQH HXURSpHQQH G¶DXMRXUG¶KXL 1RXV HQ
avons besoin. »

FloUHQW HW *XLOODXPHSDUOHQW WHOOHPHQW ELHQ GH O¶(XURSHTXH F¶HQ HVWSUHVTXH LQWLPLGDQW VL
O¶RQ VHSODFH GX F{Wp GH O¶DXWHXU DXTXHO RQ GHPDQGH GH UHOHYHU XQ WHO GpIL -¶DL GRQF
OkFKHPHQWSUpIpUp HQ pGLWHUSRXU PDSDUWSRXUSRUWHU O¶LGpH DX VHLQ G¶XQ DSSHOà textes,
devenu anthologie. Des auteurs ont étéplus courageuxque moi et ont bravement retroussé
OHXUV PDQFKHVSRXU QRXVSURSRVHU OHXU YLVLRQ /¶H[HUFLFH Q¶pWDLWSDV IDFLOH HW QRXV VDOXRQV
quiconque a répondu à cet appel. Appel entendu de loin, au-delà dHV IURQWLqUHV GH O¶(XURSH -H
pense enparticulier à Mose Njo,qui nous fait entendre sa voix de Madagascar : merci.
1HXI WH[WHV RQW pWp VpOHFWLRQQpVSRXU O¶DQWKRORJLHTXH YRXV YRXV DSSUrWH] j OLUH 6RXV OD
SOXPH G¶2OLYLHU %RLOH -RQDWKDQ *UDQGLQ 5RPDLQ -olly, K.T., Geoffrey Legrand,
PhilippeAurèle, Mose Njo, Sandrine Scardigli et Jean-0DUF 6LUH F¶HVW j XQ DYHQLU LPSHUWLQHQW UHEHOOH
sombre ou lumineuxque cette anthologie vous invite, avec une dose de critique constructive
HW XQH DXWUH G¶LQVROHQFHassumée !
%RQQH OHFWXUH HW TXH YLYH O¶(XURSXQN!

Tesha Garisaki, citations de Florent Lenhardt et Guillaume Parodi, avec leur aimable
permission

Addendum de Florent Lenhardt

Les défisque mon article et la réponse de Guillaume énonçaient initialement sont toujours
là, la situation est mêmepire sous certains aspects. Si les chiffres semblent indiquer une
GLPLQXWLRQ GH O¶DIIOX[ PLJUDWRLUH HQ 0pGLWHUUDQpH FHOD QH VLJQLILH HQ ULHQTXH OHVJHQV QH
meurentplus tous lesjours à nos frontièrespour autant. Et les vagues de réfugiés climatiques
engendréespar le réchauffement de laplanète sont encore à venir. Laquestion de nos
frontières et de nospolitiques vis-à-YLV GH FHVJHQV HQ GpWUHVVH GHPHXUH /RUVTX¶RQ YRLW
FRPPHQW OHV eWDWV PHPEUHV GH O¶8( VH UHnvoientLQGLYLGXHOOHPHQW OD EDOOH GqVTX¶LO IDXW
DFFXHLOOLU XQ QDYLUH FRPPH O¶Aquarius RQ VH UHQG FRPSWH GH O¶DEVHQFH FUXFLDOH GH O¶(XURSH HW
son incompétence±au sens littéral±sur ce terrain.

'¶DXWDQWSOXVTX¶HQWUH-temps, lespopulistes ont remporté deux victoires majeures à
TXHOTXHV PRLV G¶LQWHUYDOOH HQ '¶DERUG FHOOH GH OD FDPSDJQH HQ IDYHXU GX %UH[LW PHQpH
par Nigel Farage, Boris Johnson, etc., sur la base de mensongespKRQWpV G¶DSSUR[LPDWLRQV
WURPSHXVHV HW G¶XQHrhétorique xénophobe et raciste. Puis,quelques mois seulement après ce
référendum, celle de la campagneprésidentielle du milliardaire Donald Trump, auxpropos
racistes et misogynes décomplexés. Au-GHOj GH O¶DYHUWLVVHPHQWTXH GH WHOOHV YLFWRLUHV QRXV
donQHQW j O¶DXQH GH OD PRQWpH GHVSRSXOLVPHV HQ (XURSH,WDOLH +RQJULH 3RORJQHSDU
exemple, mais lephénomène se retrouvepartout, à des degrés divers), laprésidence de
Donald Trump aura surtout secoué les dirigeants européens sur une question cruciale: la

7