//img.uscri.be/pth/56d367969dbadc445c10ba900f61e1a42afe5ac7
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Fidélité conjugale dans la tourmente

De
204 pages
Très engagé dans le tournant du troisième âge, un père de famille inconsolable raconte l'odyssée de sa tumultueuse vie sentimentale et professionnelle, vécue à travers un arrière-plan explosif où s'affrontent une mosaïque de cultures singulières et des traditions et coutumes parfois barbares. Il en profite pour stigmatiser le monde sur le sort des laissés-pour-compte : les femmes mutilées, les Pygmées et les "crétins" découverts dans son parcours.
Voir plus Voir moins
Fidélité conjugale dans la tourmente
B
LOMMAERTKEMPSFidélité conjugale dans la tourmente L’Harmattan
© L'HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99403-4 EAN : 9782296994034
DÉDICACE ET REMERCIEMENTS Je rends grâces et gloire à mon Dieu, Jéhovah Jiré, qui m’a pourvu d’une inspiration abondante, de la sagesse, de la santé, du courage et de la persévérance qui m’ont permis de terminer le second essai. C’est grâce à sa miséricorde que j’ai pu surmonter toutes les épreuves, à travers lesquelles j’ai cheminé, au gré des déboires et des difficultés de tous ordres, durant toute ma vie socioprofessionnelle. Et c’est Lui qui a permis que, à travers ce modeste ouvrage, je puisse partager aujourd'hui mon expérience avec plusieurs parents et jeunes célibataires. Je dédie cet ouvrage, en premier lieu, à ma tendre épouse, Christina, qui a cru en moi en m’incitant à écrire cet essai, et qui n’a cessé de me soutenir en sacrifiant souvent des heures et des jours de nos moments d’intimité pour que ce travail soit terminé. «Sweety, les larmes qui coulent sur tes joues chaque fois que tu lis mon manuscrit seront compensées un jour, car elles m’ont profondément inspiré et m’ont incité à aller jusqu’au bout.» Au bourgeon de mon rosier, Priscilla, immaculé fruit de ma vieillesse, qui tapotait rageusement sur le clavier de mon ordinateur portable en se débattant sur mes genoux, pour m’empêcher de continuer d’écrire, afin de lui gaver mes douces caresses dont elle raffole tant. A toi Paul, le sang de mon sang, la dernière goutte de sueur de tout mon être, de toute ma vigueur, tu es l’Obed de ma lignée, lequel viendra curer et sécher les torrents de larmes qui coulent dans les abimes profondes de mon âme, tu es le dernier pilier résistant de ma charpente croulante.
7
A ma petite famille que j’aime beaucoup, même si les vicissitudes de la vie ont fini par ternir notre harmonie d’autrefois…. Mes mains demeurent largement étendues et ouvertes pour vous accueillir, vous embrasser et échanger sans conditions et dans la joie, un vrai baiser de paix et d’amour sincère. Pour ceux de mes amis, amies, frères, sœurs, neveux, nièces et collègues qui se sont reconnus à travers cette triste odyssée, qui ont vécu volontairement ou involontairement ces drames, même s’ils sont restés dans l’aveuglement spirituel, j’implore de tout mon cœur et de la profondeur de mon âme l’indulgence et le pardon de notre Seigneur pour tous. A ma pauvre mère, Inès, défavorisée par le poids de l’âge et rongée par les maladies chroniques séniles, qui ne saura jamais que ses conseils étaient vraiment sages et d’une portée incommensurable. Ma prière est qu’un de ses multiples petits et arrière-petits enfants lui parle, un jour, de son apport dans certains récits de mon ouvrage. Tous mes remerciements vont aussi aux Professeurs J.B. Mpeza (Guest House de Ma Campagne) et L. Matangila (UNIKIN), hommes de lettres et philosophes qui ont largement contribué à l’épuration de la forme de mes écrits. Il serait ingrat d’ignorer mes encadreurs, frères et sœurs spirituels, qui m’ont encouragé et soutenu de près ou de loin pour finaliser ce travail. Et, enfin, à mes petits-enfants chéris, Tino, Lucas, Jan et Christina qui seront certainement fiers de lire les écrits de leur ancêtre et d’assurer sa pérennité dans ce noble art. QUE DIEU VOUS BENISSE TOUS ABONDAMMENT.
8
AVANT-PROPOS Chers lecteurs, L’auteur vous fixe un autre rendez-vous dans cette seconde partie de son ouvrage, toujours animé par son souci majeur de toucher les plus des couples possibles et de les sensibiliser sur certaines bonnes et mauvaises expériences auxquelles la famille est soumise dans la consolidation d’un foyer et surtout dans l’éducation des enfants, à travers les péripéties et intrigues du drame vécu par Philippe. Pour les parents qui n’ont pas encore lu la première partie de cette triste odyssée de la famille de Philippe, voici un résumé qui peut les ramener dans le vif du sujet, et au cœur de ce drame choquant et révoltant en moins de temps, à travers le compte rendu du speech prononcé à l’occasion du baptême du premier volume de cet essai. L’auteur de ces écrits n’est pas un écrivain de profession. Il a travaillé pendant toute sa vie professionnelle comme « Marketeur » des produits de consommation courante et Consultant International de Marketing. Dans son discours d’introduction, il n’avait cessé de solliciter l’indulgence des lecteurs pour la qualité de ses écrits. Il était conscient qu’il ne pouvait pas leur offrir la finesse de la prose et des vers qu’ils ont l’habitude de savourer dans ce genre de circonstances. Il s’est tout simplement présenté comme un malheureux père de famille qui a voulu exprimer sa souffrance, sa douleur, sa détresse, son humiliation, son indignation et sa déception à travers ces écrits confinés dans l’ouvrage dont la première partie venait d’être éditée chez Harmattan et baptisée spirituellement sur les fonts baptismaux du Jourdain.
9
Lorsque quelqu’un se lamente, souffre atrocement et pleure, on le sait parce que l’on voit des larmes couler de ses yeux, mais personne ne peut évaluer l’intensité et l’ampleur de sa peine, de son affliction, nul ne peut appréhender la profondeur de sa douleur dans son âme blessée, déchirée et qui saigne abondamment et peut être sans espoir de secours. Sa grande préoccupation dans cet essai est de partager avec vous parents, non seulement son drame, mais aussi l’expérience vécue dans le silence par plusieurs maris et pères de famille dans cet environnement tumultueux et volcanique du Congo, environnement marqué naguère par des pillages, des essaims de rébellions récurrentes, des foyers de tensions intempestives, des épidémies mortelles, des invasions meurtrières et des incursions incontrôlées provenant de sources diverses. Les jeunes couples et parents potentiels pourraient éventuellement s’y ressourcer pour mieux appréhender la vie de ménage avec tous ses contours glissants, cachés, insaisissables et incompréhensibles avant de la mordre à belles dents. Cet essai n’est donc pas exclusivement autobiographique car l’auteur a dû plonger sa vue panoramique aussi dans la vie des êtres chers qui ont vécu avec lui jadis, ou ceux qui partagent en ce moment son espace vital pour illustrer certaines conclusions, en leur faisant aussi jouer certains rôles à travers son ouvrage. Il a fait parler son cœur et son âme meurtris par 25 ans de vie commune dans une union bâtie d’hypocrisie, de mensonges, de tricheries, de chantages, de menaces, de manipulations et de fourberies, par le truchement de son personnage principal: 1 Philippe, à travers ces 150 pages d’intrigues et de suspens. Philippe, c’est moi, c’est toi, c’est lui…c’est tout parent réel ou tout jeune, potentiel parent, qui aspire à se marier et à avoir des enfants. Dans son adresse, il a encore une fois sollicité l’indulgence de ses lecteurs pour les métaphores et les images très choquantes utilisées pour dépeindre parfois certaines situations dans le parcours de ses récits.
1 Kemps B. (2011)Confidences d’un mari désabusé, Harmattan France
10