Krine, tome 3 - Le maître des Hybrides

Krine, tome 3 - Le maître des Hybrides

-

Livres
238 pages

Description

Hector Krine continue à explorer le Londres victorien de la fin du XIX eme siècle





Hector Krine après la mort de son fils peine à reprendre le fil de sa vie. Une nouvelle enquête va pourtant le mener à la poursuite de celui qui pourrait bien être Jack l'éventreur. Aidé de son ami Jekyll et en compagnie de Rudyard Kipling lui-même il suit la piste d'un savant fou, le docteur Moreau, dont les travaux monstrueux ont repris clandestinement à Londres. Un peuple entier de mutants est en train d'envahir les bas-fonds de la cité. Il faudra beaucoup d'expérience et de chance à Krine pour se sortir de cette affaire dont le dénouement lui réservera une grosse surprise.





Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 25 octobre 2012
Nombre de lectures 21
EAN13 9782324004599
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Signaler un abus
Du même auteur :
LES ENQUÊTES D'HECTOR KRINE 1. Les pilleurs de cerceuils 2. L’affaire Jonathan Harker
STÉPHANE TAMAILLON
LES ENQUÊTES D'HECTOR KRINE
3. Le maître des hybrides
© First-Gründ, 2012
ISBN : 978-2-324-00295-3
Dépôt légal : octobre 2012
ISBN numérique : 978-2-3240-0459-9
Ouvrage publié sous la direction de XAVIER DÉCOUSUS Illustrations : BENJAMIN CARRÉ Conception couverture : OLO. ÉDITIONS Maquette intérieure : JÉRÔME FAUCHEUX
ÉDITIONS GRÜND 60, rue Mazarine 75006 Paris – France Tél. : 01 53 10 36 00 Fax : 01 43 29 49 86 Internet :www.grund.fr
Toute reproduction, même partielle, du contenu, de la couverture ou des illustra tions, par quelque procédé que ce soit (électronique, photocopie, bande magnéti que ou autre) est interdite sans autorisation écrite des Éditions Gründ.
Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.
« Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre, est strictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions civiles ou pénales. »
Ce document numérique a été réalisé parNord Compo
À Marie-Laure.
« Pendant un instant, je ne pus discerner autre chose que les sommets agités des fougères et des roseaux. Puis, tout à coup, sur le bord du ruisseau parut quelque chose – tout d’abord, je ne pus distinguer ce que c’était. Une tête se pencha vers l’eau et commença à boire. Alors, je vis que c’était un homme qui marchait à quatre pattes, comme une bête. » H.G. Wells, L’Île du docteur Moreau
PROLOGUE
Col de Bârgău, Carpates orientales, février 1891 - Ê tes-vous absolument certain que nous devions suivre cette voie ? s’inquiéta Kemp. Ça ressemble davantage à un chemin pour les chèvres ! À une vingtaine de mètres, un sentier escarpé bifurquait pour s’engager plus profondément à travers la montagne. Un mince lacet, bordé par un précipice dont on ne distinguait pas le fond. Une ligne de crête dentelée crevait l’horizon brouillé par une tempête de flocons tourbillonnant dans le vent glacé. L’homme s’arrêta au bas du raidillon. Il remonta ses lunettes de protection sur son front, puis se tourna vers ses compagnons. Tous trois fire nt cercle. Chaudement emmitouflés, ils ressemblaient à de vrais bibendum. Des moufles aux mains, les pieds chaussés de bottes fourrées, on distinguait à peine les traits de leur visage, en grande partie dissimulé par l’épaisse capuche de leur manteau. – Tout à fait sûr, affirma Hector Krine. Regardez plutôt… Il s’agenouilla et, de la paume, essuya la couche de neige qui recouvrait une grosse pierre. Une phrase énigmatique apparut, gravée dans la roche. « Les morts vont vite », qu’est-ce que cela signifie ? le questionna Jekyll, tout en tapant des pieds pour se réchauffer. – Que nous sommes sur la bonne piste, déclara le dé tective. C’est un avertissement. Les paysans de la vallée l’ont laissé ici afin que nul ne s’aventure plus avant dans ces montagnes. Il se releva avec difficulté. Il avait suffi d’un i nstant d’immobilité pour que le froid engourdisse ses membres. – Comment saviez-vous pour l’inscription ? s’étonna Kemp sur un ton suspicieux. Une écharpe bardait son visage et seul dépassait un nez rose et luisant. Un sourire étira les lèvres gercées de Krine. Cela lui rappelait le dégu isement adopté par le scientifique du temps où 1 il était invisible . – Non, je n’ai pas fait usage de mon don, si c’est la question que vous vous posez, se justifia l’enquêteur. C’est le patron de l’auberge où nous avons séjourné la nuit dernière qui me l’a indiquée en même temps qu’il me déconseillait de poursuivre vers le château de Bârgău. Selon lui, le lieu est maudit. Gentlemen, je tiens donc à vous prévenir, ajouta Krine avec ironie, cette pierre serait une borne sur la route des Enfers ! – Les superstitions ont la vie dure, soupira Jekyll . On aurait pu penser qu’en côtoyant au quotidien les êtres surnaturels, les populations au raient fini par rejeter ces ridicules histoires de damnation. – Tu te nourris d’illusions, Henry. Je suis au cont raire persuadé que notre proximité les a confortés dans leurs croyances. Pour le commun des mortels, nous demeurons l’engeance du démon : des diables à éradiquer. Jekyll s’esclaffa. – « Notre proximité » ? « Nous » ? Je n’en crois pa s mes oreilles ! L’intraitable Hector Krine serait-il sur le point d’avouer sa véritable nature ? Wow ! Convoquez la presse, c’est un scoop ! On jurerait entendre parler Matthew. Le visage de l’enquêteur se ferma. Le médecin réalisa aussitôt sa bévue. 2 – Je suis navré, Igor , dit-il en posant la main sur l’épaule de son ami. Je ne voulais pas remuer de mauvais souvenirs.