41 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

L'Astre de Mort, livre 1.5

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
41 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Découvrez une histoire inédite d'Alisha et Dario dans ce préambule du livre 2 de la saga des Astres.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 2
EAN13 9782379600173
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

©Orezza D’AntesetLivresque éditions pour la présente édition – 2019 ©Thibault Benett,pour la couverture ©Karry Le Gras,pour la correction ©Jonathan Laroppe, Suivi éditorial & Mise en page ISBN : 978-2-37960-017-3 Tous droits réservés pour tous pays Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, et ce, par quelque moyen que ce soit, sans l’autorisation préalable de l’éditeur et de l’auteur.
Après le temps du Cœur et de l’Amour, né de la lune rouge, vient celui de la Mort, placé sous le signe néfaste de la lune noire. La mécanique des astres est inéluctable et nulle main n’est autorisée à la changer… Hormis celles des Dieux. Toi qui liras mes pages dans une éternité d’années, même si tu renies mon héritage, ne l’oublie pas ! 1 Sinon tes jours s’achèveront dans la colère de ceux contre qui tu ne pourras rien. Dies Iræ , dies iræ, chante l’ombre qui me parle de toi… Extrait du journal de Célestia, diseuse de vérités et première sorcière Beaumont
-Prologue-
Parvenus au zénith de leur puissance, après des siècles de règne sans partage, Dieu et le Diable avaient exploré toutes les possibilités de la Terre. Leur jouet entrait dans une déchéance assommante, dont une femme-serpent du nom d’Alisha Beaumont constituait le plus parfait désagrément. À chaque instant d’éternité qui passait, leur colère commune grandissait contre elle. Une décision radicale fut donc prise par les deux frères. L’apocalypse serait le châtiment des hommes et de la créature qui prétendait les protéger. Ils le juraient, tous allaient souffrir avant de trépasser ! En guise de préliminaires, les deux ennemis d’hier se plurent à instiller la peur. Pour cela, quelques mouvements de planètes suffirent. Le verset douze des prophéties d’un vieil illuminé nommé Jean, décrivant une conjonction astrale apocalyptique dans la Bible, produisit aussitôt ses effets. Bientôt de la Terre ne monta plus qu’une litanie terrifiée :l’alignement stellaire exceptionnel qui s’annonce sera néfaste… Pire qu’une lune noire ! Et l’affolement ne fit que croître. Chaque jour et chaque nuit passés à observer la course inéluctable des étoiles renforçaient un peu plus la conviction de ceux qui s’y livraient. Les fragiles esprits humains en vinrent rapidement à la conclusion voulue : la fin du monde approchait ! Contemplant avec délice les devins fanatiques qui palabraient et priaient à longueur de vidéos et de blogs enflammés, Dieu et le Diable se réjouissaient déjà du spectacle grandiose qui s’annonçait. Mais, avant ce triomphe, autant s’amuser encore une dernière fois ! Alisha Beaumont s’était rebellée contre le Ciel et l’Enfer en se déclarant « opposante » ? Qu’à cela ne tienne ! Elle leur paierait son irrespect de façon éclatante ! Dans ce but, nuit après nuit, Dieu et le Diable laissèrent un certain papillon blanc s’envoler. Comme s’il était libre de le faire, comme s’il parvenait à chaque fois à tromper leur vigilance en étant dépositaire d’un terrible secret sur ce qui se préparait. Douces illusions… Ce que l’on croit savoir n’est parfois pas la vérité ; ou seulement partiellement. Mais quelle plus belle traîtrise que celle commise de bonne foi, avec les meilleures intentions du monde, par une personne qui ignore sa félonie ?