//img.uscri.be/pth/4c187c7aea387be471f3d2744f0e02a7f72497d5
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'Enfant imaginé

De
486 pages
Le jour de la rentrée des classes, Arthur, instituteur et père du petit Rodrigue, le laisse à la porte de son école maternelle et disparaît sans crier gare. L'enfant vit le départ précipité de son père comme un abandon qui le plonge dans une très grande détresse. Il est confié à son arrière-grand-mère paternelle, Man Philomène, qui lui dit tout le mal qu'elle pense de ce père qui a fui pour des raisons troubles et troublantes...
Voir plus Voir moins
Martin MAURIOL
 L’Enfant  imaginé Entre souffrerrance et résilience oman
Lettres des Caraïbes
Lettres des Caraïbes Fondée par Maguy Albet, cette collection regroupe des œuvres littéraires issues des îles des Caraïbes (Grandes Antilles et Petites Antilles essentiellement). La collection accueille des œuvres directement rédigées en langue française ou des traductions. Derniers titres parus : Fabian CHARLES,Les racines du présent, 2014. Clarisse BAGOE DUBOSQ,Lucie Solitaire, 2014. Roland TELL,Un homme d’esclavage, 2013. Steve GADET,Un jour à la fois, 2013 Yollen LOSSEN,Le Fruit de la passion, 2013.José ROBELOT,L’autre bord,2013. Joël ROY,Petit-Noyau dans le courant du fleuve, 2013. Roger EDMOND,Amer café,2013. Gérard CHRISTON,Le carnaval des Mamblos, 2013 Ces dix derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
L’Enfant imaginé
© L’HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Pariswww.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02723-4 EAN : 9782343027234
Martin MAURIOLL’Enfant imaginé Entre souffrerrance et résilience L’HARMATTAN
Du même auteur : -Vers le Grand Midi - Poèmes - 1973  LesParagraphes Littéraires de Paris - Proverbes créoles an Tan Lontan Comme disait ma grand-mère2009 Editions l’Harmattan- Pwovèb Kréyol an tan lontan - 2013 Nou ni on ti pawol ka di  Editions Orphie
«Il n’y a pas dans le monde,Un pauvre type lynché,  Unpauvre homme torturé, En qui je ne sois assassiné et humilié » Aimé CESAIRE Ce livre est un hommage aux enfants qui, à travers le monde, se sont sentis orphelins de père, soit parce que l’abandon dont ils ont été victimes aété réel, c’està dire lié à la volonté de leur géniteur, ou lié à certains accidents de la vie, soit parce que ces enfants, dans leur imaginaire, se sont construitune vie d’orphelins, à cause de la non existence réelle, concrète, de leur père,et du vide existentiel qu’il a créé dans leur âme d’enfant. A tousces enfants, je dédie ce livre en leur disant, à la fois pardon, et merci ! Pardon, en mon nom personnel et au nom de celles et ceux qui, un jour, ont dû abandonner un ou plusieurs de leurs enfants. Pardon pour la souffrance infligée, volontairement ou involontairement. Merci, à eux,pour m’avoir permis d’écrire ce livre qui m’a vraiment révélé lasouffrance, à travers les carences et les manques, de celles et ceux qui ont été privés, un jour, de leurs « vrais » parents et ont été contraints de s’accommoder de leurs parents de substitution. Ce message du père, et du grand-père que je suis devenu, est aussi destiné aux futurs géniteurs et parents, pour les alerter sur les dommages, parfois irréparables, de l’abandon,quellesqu’en soient la cause ou les raisons. La résilience n’est pas chose facile, et même quand elle soigne les blessures, les cicatrices demeurent. J’adresse une pensée touteparticulière à Man Philomène, Femme imaginée, femme imaginaire etpourtant…si réelle pour Arthur et Rodrigue, ses deux enfants adoptifs. Une pensée également, pour Christian, le psychologue, à la fois mythe et réalité de cette histoire, sans qui, Arthur et son fils Rodrigue,n’auraient peut-être pas trouvé le chemin des retrouvailles.
Souffrerrance ! J’ai inventé ce motPour nous deux. Il dit à lui seul Les errements Les silences Les murs. Il dit le plus caché Le plus ému Le mouvement sans fin Me portant vers toi. Souffrerrance Il dit l’espéranceDans l’inespéré.Jacques Salomé (En amour, l’avenir vient de loin)