L

L'Invocation Tyranus - La quête des quatre sceaux - Tome I : Le dessein des Dinos

-

Livres
626 pages

Description

La paix sur Gondowyn est rompue. Tyranus, l’Invocation du redoutable Dragon Noir, scellée jadis grâce à l’alliance de plusieurs races, dans un sommeil millénaire, est convoitée par ses créateurs ; les Dinos.

Voulant préserver la paix des royaumes, Aragór, un jeune Elfe, accompagné de ses cinq frères d’armes, parcourt le monde pour protéger les Sceaux qui retiennent l’Invocation.

De son côté, cherchant le salut des siens, Raptoris, l’Empereur des Raptors, se met en quête pour récupérer le dragon. Son peuple, persécuté depuis la fin de la Grande Guerre, il y a 2 000 ans, est en voie d’extinction. Aidés de cinq valeureux guerriers, les Raptors mettent leurs vies en jeu afin d’échapper à ce sombre destin.

Deux quêtes, deux nobles causes. Elles s’affrontent dans une aventure épique et grandiose, où se mêlent émotions, combats, invocations et magie. Mais, dans l’ombre, d’autres ennemis guettent...


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 avril 2013
Nombre de lectures 40
EAN13 9791020324887
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

cover.png

L'INVOCATION TYRANUS
LA QUÊTE DES QUATRE SCEAUX
TOME I : LE DESSEIN DES DINOS

Grégory COLESSE

L'Invocation Tyranus
La quête des quatre sceaux

Tome I
Le dessein des Dinos

Éditions Baudelaire

© Éditions Baudelaire, 2013

Envois de manuscrits :
Éditions Baudelaire – 11, cours Vitton – 69452 Lyon Cedex 06

Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

TABLE DES MATIERES

La Carte

Le Cercle élémentaire

1 – Prologue : La Grande Guerre

2 – Dra’genfith

3 – Vision du sort interdit

4 – Le Monde des rêves

5 – Un nouveau pouvoir

6 – L’Assemblée des trois races

7 – La nouvelle génération

8 – L’Embuscade des Orques

9 – La prestigieuse cité de Gimthor

10 – Un dîner à la belle étoile

11 – La Rosace blanche

12 – Le rêve d’Elíndil

13 – L’ouvrage de la Reine Farendil

14 – La Bataille d’Aria

15 – Le Rituel d’Invocation

16 – Le réveil de Dragonith

17 – Une autre tentative

18 – Enseignement de la magie blanche

19 – Les Tunnels des fauves

20 – Dépouiller les Gobelins

21 – Un pont dans les hauteurs

22 – Les tigres noirs à dents de sabre

23 – L’invocation de Dragonith

24 – Elglor

25 – Faiblesse du Roi Arlonde

26 – Le Temple des ruines

27 – Les Empereurs des Dinos

28 – Affrontement entre les deux magiciens

29 – Les intentions de la Reine Anfelwyn

30 – Réplique d’Yggdrasil

31 – La menace des gardiens

32 – Le premier gardien

33 – L’union d’invocation

34 – L’union fait la force

35 – Dracovirus, le dragon poison

36 – L’observatoire

37 – Le dernier des gardiens

38 – La destruction du premier sceau

La langue magique

Remerciements

Je dédie cette histoire à Monsieur Bordet Jean-Michel, mon professeur de Lettres quand j’étais au lycée, pour m’avoir redonné le goût de la langue française. Puis, par la suite, la passion d’écrire ces lettres si complexes à manipuler pour une telle œuvre.

Aimant les légendes des Elfes, des magiciens, des Nains, des Hommes, des reptiles, de la magie ainsi que de l’univers mystique qui les entoure, je partage dans cette histoire ma vision de ce monde féerique et fantastique.

Image

Image

1
PROLOGUE
La Grande Guerre

À la fin de la Grande Guerre du continent de Gondowyn, sur la Terre neutre et aride située à l’est des contrées lointaines des royaumes des Elfes, des Hommes et des Nains, fut bâti un temple pour renfermer la plus dangereuse des invocations de dragons. Elle fut créée par les Raptors, une race guerrière de dinosaures, tout aussi puissante que redoutable. Du nom de Tyranus, l’invocation de ce puissant dragon noir pouvait à elle seule détruire une ville entière, grâce à son effrayant souffle magique obscur. Conscientes du danger que représentait l’invocation Tyranus, les races des Elfes, des Humains et des Nains s’allièrent et s’unirent pour combattre le même ennemi. De la naissance de cette alliance, la Grande Guerre éclata, contre les Ténèbres. Depuis des temps immémoriaux, elle fut la plus violente et cruelle de toutes les guerres de l’histoire de Gondowyn. Les puissants magiciens et invocateurs de l’alliance et des dinosaures de l’époque s’affrontèrent dans une effroyable guerre magique, des plus spectaculaires.

Ce jour-là, le ciel était grisâtre, le temps était maussade et le vent soufflait violemment par rafale. Sur la Terre aride, à l’écart de la bataille et sur un flanc d’une colline, se tenait avec fierté l’Empereur des Raptors… Raptoros. C’était un grand reptile bipède, avec une tête longue et basse, au museau très aplati, possédant une rangée de dents très acérées. Il possédait de longs bras puissants avec des mains à quatre doigts. Ses jambes étaient puissantes, élancées et étaient faites pour la course, ainsi que le sprint. Sa queue était toute aussi puissante que redoutable pour le combat. Il était équipé d’une armure noire ténébreuse et étincelante, avec une longue épée redoutable à double tranchant forgée avec le même matériau mystérieux que son armure. Sur celle-ci, il y avait les gravures de son redoutable Dragon noir. Empereur des Raptors de l’époque, Raptoros, avec l’Invocation Tyranus en sa possession, combattait le roi Era, le roi Arlonde ainsi que la reine Farendil, trois seigneurs elfiques. Gimnur, roi des Nains et seigneur de Gimthor, Arthuris, roi des Hommes et seigneur d’Artanor, ainsi qu’Hylda, reine des Hommes, maîtresse invocatrice et souveraine de Léviathus. Tous étaient équipés de leurs armures et possédaient une épée à double tranchant, sauf le seigneur nain, qui possédait un énorme et puissant marteau de guerre, ainsi que la reine Hylda qui possédait un fouet légendaire. Ces six seigneurs combattirent ensemble, solidairement et fièrement le seigneur des Ténèbres.

Sur le champ de bataille, l’armée de Raptoros combattait avec fierté et courage l’armée de l’alliance. Au fur et à mesure que le temps passait, les guerriers et les magiciens des deux camps tombaient au combat. L’armée des dinosaures commençait à diminuer, puis fut en infériorité numérique. Tandis que les deux armées s’affrontaient, les six seigneurs de l’alliance s’occupaient de Raptoros.

Celui-ci, d’une voix rauque et reptilienne lança :

— Une fois que je vous aurais tous vaincus, dit-il en appuyant sur chaque mot avec un ton glacial, Gondowyn… sera mien !

— Tu penses que nous allons te laisser faire ? En nous laissant nous faire tuer sans réagir ? répliqua fermement le roi Era.

— Tu te crois puissant avec Tyranus ! lui lança le Roi Arlonde en haussant la voix. Mais sache qu’une Invocation à elle seule ne suffit pas pour remporter la victoire, Raptoros ! s’écria-t-il.

Raptoros commença à rire fortement d’un ton bestial et se moqua des interventions du roi Era ainsi que du roi Arlonde.

— Croyiez-vous vraiment que ma puissance se limite à Tyranus ? Pauvres fous ! dit-il en insistant sur ces deux mots. Je vais vous montrer mes talents en matière de magie noire ! rajouta Raptoros confiant en ses pouvoirs magiques et en relevant la tête avec fierté. Raptoros se mit en position de combat. Il dégaina et brandit de sa main droite Draco’tyra, qui était le nom de sa redoutable épée, en la tenant fermement. Pointant en direction de ses adversaires, elle était prête à happer et à faucher la vie de ses ennemis. Son bras gauche levé avec les doigts écartés pointant les seigneurs de l’alliance, Raptoros se concentra et fit jaillir son aura sombre et ténébreuse tout autour de lui. D’un ton ferme, il prononça dans la langue magique :

— Novæ.

De la paume de sa main gauche, une grosse boule de feu flamboyante et écarlate se créa. D’un furtif mouvement de son bras, il la lança sur le roi Arthuris, comme un puissant et redoutable obus de canon. Le roi Gimnur brandit son énorme marteau de Mithril, courut et sauta en direction de la boule de feu. Dans l’élan de son saut, Gimnur, qui tenait fermement son marteau de guerre avec ses deux mains, se concentra en faisant jaillir son aura rouge rubis éclatant tout autour de lui. D’une voix puissante, il prononça dans la langue magique :

— Ventus Polaris.

Un puissant vent glacial se forma tout autour de l’énorme marteau de guerre, octroyant le pouvoir de la glace. D’un coup violent de Gimnur, un redoutable vent polaire se dirigea vers la boule de feu flamboyante et écarlate qui ralentit sa vitesse de déplacement. La masse du marteau de guerre qui était enveloppée d’une épaisse couche de glace et qui était hérissée de pointes heurta la boule de feu. À l’impact, une puissante et violente déflagration retentit, où un énorme souffle mélangeant la chaleur ainsi que la fraîcheur des attaques se dégagea. Le vent balaya tout sur son passage. Raptoros ainsi que les cinq seigneurs de l’alliance se protégèrent le vissage avec leurs bras. Le son assourdissant de l’explosion retentit avec force. De part et d’autre, des morceaux de glace et des jets de flammes jaillirent.

Gimnur se déconcentra et son aura se dissipa. D’une voix rocailleuse, le roi nain lança :

— Tu croyais peut-être qu’il y avait que toi qui possédais des sorts avancés de magie noire ? En se relevant et faisant face à Raptoros. Ne sous-estime pas tes adversaires, Reptile ! rajouta-til en insistant sur le dernier mot.

— Est-ce que tu comprends maintenant ? Raptoros ? s’écria Arthuris. En équipe, nous pouvons affronter et vaincre n’importe quel ennemi !

Le roi Era, le roi Arlonde et le roi Arthuris se regroupèrent. Ils se concentrèrent en faisant jaillir leurs auras tout autour d’eux. Le roi Era avait une aura verte émeraude, le roi Arlonde avait une aura violette noire et le Roi Arthuris avait une aura jaune d’or. Era et Arlonde se mirent en position de combat. Brandissant leur épée, ils prononcèrent dans la langue magique :

— Luminos Sacrum.

Les lames des deux épées commencèrent à briller d’une lumière blanche étincelante. Elles venaient d’être dotées du pouvoir de la lumière. D’un mouvement simultané, symétrique et rapide de leur bras, une croix lumineuse et tranchante se créa entre les deux rois. Au même moment, Arthuris qui était un peu en retrait se mit en garde avec son bras gauche levé et avec ses doigts écartés. D’une voix ferme, il prononça dans la langue magique :

— Fulgûris Sacrum.

Autour de sa main, de puissants éclairs jaillirent tout en la contournant et se condensèrent dans sa paume. D’un mouvement furtif, il lança des éclairs sacrés se dirigeant sur la croix lumineuse tranchante. Celle-ci augmenta rapidement d’intensité ainsi qu’en puissance magique. Le sort atteignit le niveau interdit et ils prononcèrent :

— Crux Fulgûris Sacrum.

Le Sort fut propulsé vers Raptoros. L’Empereur des Dinos ne fut pas impressionné le moins du monde.

— Très spectaculaire, votre combo à trois ! dit-il d’un ton ironique. Mais… vous ne pensez tout de même pas me terrasser ? Votre Combo sera voué à l’échec !

Raptoros, ayant un sourire malin et ayant toujours son aura autour de lui, planta la lame de Draco’tyra dans le sol. Se remettant en position de combat, il serra les poings. D’une voix ferme, il prononça :

— Vagus Tellurium Lûtõsus.

Levant et projetant ses mains vers l’avant, une énorme vague d’un mélange de terre, de boue ainsi que de roche surgit devant lui et la vague se dirigea vers la Croix éclair sacrée. Quand les deux attaques se heurtèrent, des éclairs ainsi que des rochers avec de la terre et de la boue jaillirent violemment et brutalement. La Croix éclair sacrée était plus puissante que la vague tellurique boueuse. Cependant, l’intensité de l’attaque électrique diminuait fortement et les éclairs étaient absorbés par la vague. La Croix éclair sacrée commençait à pénétrer à l’intérieur de la vague. La pression était si intense que les deux attaques se neutralisèrent en produisant une grande déflagration mélangeant des éclairs, de la terre, de la roche ainsi que de la boue. L’aura des assaillants s’estompa et ils se protégèrent du souffle dévastateur de la terrible explosion.

Raptoros se releva avec fierté et déclara :

— Toutes vos tentatives pour m’arrêter seront vaines ! ricana-t-il en commençant à agacer sérieusement les seigneurs de l’alliance. Voyez la vérité en face, mes chers ! Jamais vous ne me vaincrez ! rajouta-til en insistant sur les mots.

La belle Farendil se rapprocha fièrement en se mettant devant le groupe, tout en faisant face à Raptoros en répliquant :

— Je crois que… tu te surestimes un peu trop ! en lui lançant un regard glacial tout aussi sombre que Tyranus. Laisse-moi te dire que ton attaque… la vague tellurique boueuse, eh bien, autrefois, elle aurait englouti la Croix éclair sacrée et nous avec. Mais comme tu peux le constater avec amertume et déception, il n’en est rien ! rajouta la reine avec un sourire de satisfaction.

— Et tu penses peut-être que j’ai perdu en puissance, femme elfe ! demanda Raptoros qui était toujours aussi méprisable.

Soudain, l’Empereur des Raptors recula, eut des vertiges et tomba à terre sur son genou droit. Il se retenait avec sa main droite sur le pommeau de son épée qui était plantée dans le sol et de sa main gauche il se tenait le ventre.

— Tu fais le fier, mais tu as mal choisi le jour de cette bataille ! lança Farendil contente de le voir dans cet état.

— Ce maudit Elfe ! dit Raptoros en grimaçant. Sa dernière attaque était des plus puissantes et des plus violentes, mais… il me semblait avoir bien encaissé son assaut pourtant ? Il se remémora le combat contre l’Elfe. Aurais-je… été si négligeant contre cet insignifiant et misérable Elfe ? s’interrogea-t-il d’un air d’énervement.

— Ce maudit Elfe! Ce misérable Elfe! Comme tu viens de le dire! répliqua Farendil énervée en serrant fermement la fusée de son épée et en lui lançant un regard noir. Il s’appelle Arator, seigneur du royaume sylvestre et c’est également mon époux! s’écria-t-elle en insistant sur les derniers mots tout en visant Raptoros avec la pointe de Dra’genwyn qui était le nom son épée. Tâche de t’en souvenir, Reptile! rajouta-telle en appuyant sur chacun de ses mots tout en le méprisant.

— Tu feras moins la maline, femme elfe, une fois que je t’aurais tuée ! répondit Raptoros en serrant les dents.

Soudain, une douleur atroce et insoutenable survint dans sa poitrine qui l’immobilisa. Du sang commença à couler de la bouche du puissant Empereur des Dinosaures. Une fois que la douleur passa, Raptoros se releva et Farendil déclara :

— Tu croyais vraiment avoir récupéré de l’affrontement contre mon époux ? dit-elle d’un air narquois. Il faut dire que vous avez eu de la chance tous les deux ! Pour avoir survécu au sort interdit Météore que mon cher et tendre époux a utilisé. Mais sache que ta chance t’abandonne aujourd’hui Raptoros ! s’écria-t-elle.

— Cet affront que ton maudit époux m’a fait est inacceptable ! s’écria Raptoros en insistant sur chacun de ses mots. Comme punition exemplaire, j’exterminerai tous les seigneurs qui ont osé se mettre en travers de ma route. Quant à leurs descendants, je les exécuterai en public ! dit Raptoros avec un sourire sournois. Farendil se retourna en regardant ses alliés et leur dit :

— Reculez ! Ça va devenir très dangereux !

— Pourquoi ? Qu’est-ce que tu comptes faire, Farendil ? lui demanda Hylda d’un air inquiétant. Tu ne comptes pas te sacrifier ?

— Je vais utiliser une magie du niveau interdit ! répondit-elle en ayant un sourire. Je ne veux pas vous blesser, alors restez à l’écart !

— Tu es sûre de ce que tu vas entreprendre, Farendil ? lui demanda Arlonde qui ressentait un mauvais pressentiment. Vas-y doucement… et tâche de ne pas faire comme la dernière fois ! dit-il en se moquant.

Tous les seigneurs eurent un sourire aux lèvres. Farendil se retourna et regarda fixement Raptoros comme un félin qui avait visé et ciblé sa proie.

— Il vaut mieux l’écouter et se mettre un peu à l’écart ! dit Gimnur. Nous allons assister à un vrai spectacle. Mais si ça tourne mal, nous irons la protéger et prendre sa place, rajouta-til en respectant le choix de la reine elfe.

Les seigneurs acquiescèrent et s’exécutèrent en se mettant à l’écart. Mais ils étaient prêts à bondir sur une défaillance de la reine Farendil pour lui porter secours.

— Tu es bien téméraire et courageuse pour te battre contre moi toute seule ! Tu penses avoir la même force que ton maudit époux ? lui lança Raptoros en lui ricanant au nez. Ou tu as perdu la tête, ou tu es devenue complètement folle, ma pauvre ? Peut-être même les deux, qui sait ! rajouta-til avec un ricanement moqueur.

L’Empereur des Raptors se mit en garde et se reconcentra en faisant rejaillir son aura sombre. Farendil se concentra à son tour et fit jaillir son aura bleue de saphir tout autour d’elle. L’intensité de sa puissance était telle, qu’elle pouvait être ressentie jusqu’aux frontières de la Terre neutre.

— C’est insensé ! Comment une simple femme elfe peut-elle avoir une puissance magique beaucoup plus puissante que son maudit époux ? Serait-ce Dragonith qui augmente ses pouvoirs ? s’interrogea Raptoros, surpris de ressentir la puissance de Farendil. Non… ! Cela ne se peut !

Tenant fermement Dra’genwyn, Farendil se mit en garde. D’un geste brusque et élégant, elle utilisa la technique du Pas elfique et elle courut en direction de Raptoros. La reine se déplaçait à une vitesse si extraordinaire que l’on pouvait apercevoir une espèce de traînée d’ombre laissée derrière elle. Dans son élan, la Reine fit un long et haut saut, tout en mettant son épée à revers en la tenant avec ses deux mains. Arrivant à hauteur du reptile, la reine asséna une violente et redoutable attaque en prononçant :

— Luminos Trenchis Cælestis.

L’Empereur des Dinos bloqua l’attaque avec la lame de Draco’tyra. De l’impact de l’attaque, un cratère peu profond se forma sous les pieds griffus du reptile et se propagea jusqu’aux pieds des seigneurs de l’alliance. De la lumière jaillit dans les nombreuses fissures du cratère et désintégra tout ce qu’elle toucha. Raptoros luttait férocement avec Draco’tyra pour repousser l’assaut de la reine Farendil, mais celle-ci résistait et forçait davantage en espérant faire tomber l’Empereur reptilien.

Doucement, Farendil commença à tomber et elle atterrit sur ses pieds. Tenant toujours son épée des deux mains en la remettant chaque fois à revers pour augmenter la vitesse et les violents coups qu’elle portait, la reine exécutait des attaques frontales provenant de la droite et de la gauche. Raptoros reculait et parait difficilement toutes les attaques. D’un geste brusque, celui-ci bloqua l’une des attaques de la reine et riposta aussitôt en passant à l’offensive en enchaînant de puissantes et redoutables attaques. Farendil recula et passa à la défensive en esquivant et en parant les attaques de Raptoros. L’Elfe stoppa l’élan offensif de son assaillant en bloquant et en parant une attaque. Ils se fixèrent et reculèrent tous les deux. Tenant toujours Dra’genwyn avec ses deux mains, la reine exécuta une puissante attaque en tournant une fois autour d’elle et en faisant tourner son épée. Exécutant son attaque, elle prononça de nouveau :

— Luminos Trenchis Cælestis.

Elle lança une puissante et ravageuse attaque magique tranchante et lumineuse qui se dirigea tout droit sur l’Empereur des Dinos. Celui-ci, n’ayant pas eu le temps de préparer sa défense, reçut l’attaque de plein fouet et elle traversa son plastron de part en part. Raptoros recula et le plastron de son armure sombre, ténébreuse et étincelante brilla de la lumière de l’attaque. Petit à petit, il commença à se fissurer et du sang coula à travers les nombreuses fêlures.

Raptoros, très contrarié, déclara :

— Ce maudit Elfe s’est mis en travers de mon chemin, et maintenant, c’est au tour de sa maudite femelle. Je n’ai jamais vu une famille aussi collante et irritante ! dit-il d’un air énervé et irrité. Je vais tous vous tuer ! Craignez la redoutable colère de l’Empereur des Raptors ! s’écria-t-il en appuyant sur chacun de ses mots.

Soudain, l’aura de Raptoros commença à devenir de plus en plus sombre. Elle s’étendait et s’intensifiait. Farendil ainsi que les seigneurs de l’alliance redoutèrent le pire. Soucieuse, Hylda déclara :

— J’ai un mauvais pressentiment concernant cette aura maléfique ! dit-elle d’un air très inquiétant. Farendil est en très grand danger. Raptoros est sur le point d’invoquer Tyranus. Nous devons aller lui prêter main-forte ! rajouta-t-elle en courant vers la reine.

Les seigneurs emboîtèrent son pas et suivirent Hylda. L’aura de Farendil s’estompa et elle recula tout en courant vers les seigneurs de l’alliance, et ils se réunirent de nouveau. Ils regardaient tous le reptile et Arthuris prit la parole et déclara :

— Raptoros a atteint le point de non-retour ! Il est devenu complètement fou ! dit-il d’un air inquiétant. Il faut le tuer avant qu’il ne fasse d’énormes dégâts et qu’il ne nous tue tous ! rajouta-til sans savoir quoi faire dans une telle situation.

— Si Raptoros a l’intention de se battre avec Tyranus, alors faisons de même et invoquons toutes nos invocations mythiques ! suggéra Arlonde confiant. N’oubliez pas que… Raptoros est dans un sale état. La puissance de Tyranus sera amoindrie et instable. C’est le moment ou jamais de le paralyser et de le sceller dans la magie de la foudre de Felitheria ! expliqua Arlonde à ses frères d’armes.

— Scellé Tyranus ? Dans la magie de la foudre de Felitheria ? demandèrent Hylda et Arthuris en regardant Arlonde d’un air curieux.

— Grâce à sa foudre, Felitheria a le pouvoir de sceller n’importe quel sort ainsi que n’importe quelle invocation ! leur expliqua Era. Felitheria est la seule et unique invocation à avoir un tel pouvoir. Si nous avons la moindre chance de le faire… alors il ne faut pas hésiter ! rajouta-til.

— Mais si ce que tu viens de nous dire est vrai ! Pourquoi ne pas l’avoir fait avant ? demanda Hylda confuse.

— Comme vient de dire Era, Felitheria peut sceller n’importe quel sort. Mais… les invocations mythiques c’est autre chose. Felitheria ne peut pas les sceller comme ça, expliqua Farendil à son tour. Tyranus et une invocation mythique… donc, il faut que son invocateur et lui-même soient en conflit, rajouta-t-elle.

— Comme vous le voyez, Raptoros est grièvement blessé. Il s’est reçu Météore et la Lumière tranchante céleste qui sont deux sorts interdits ! dit Gimnur en continuant les explications. Maintenant que l’Empereur des Dinos est affaibli physiquement, mentalement et magiquement, Tyranus pourrait ne plus obéir à Raptoros et devenir incontrôlable. On appelle cela le conflit entre l’invocateur et l’invocation. Ici… ce conflit existe fortement pour Tyranus, car il a sa propre volonté de destruction et ça veut dire aussi que Tyranus sera plus vulnérable, et donc, nous pourrons l’affronter plus facilement, rajouta le roi nain qui était prêt à en découdre.

— Alors maintenant, ce qu’il nous reste à faire, c’est affronter Raptoros et Tyranus, et d’en terminer une bonne fois pour toutes ! s’exclama Hylda qui était impatiente d’en finir.

— Je comprends mieux pourquoi le seigneur Arator n’est pas avec nous aujourd’hui ! s’exclama Arthuris. S’il était venu, il n’aurait pas eu assez de force et de résistance magique dans cette bataille. Combien de fois a-t-il utilisé le sort Météore ?

— Il a été gourmand cette fois-ci ! Il a lancé trois sorts Météore ! répondit son épouse qui était fière de lui.

— Maître nain ! J’aurais besoin de la foudre de Thor pour augmenter et accroître celle de Felitheria. Pouvez-vous me prêter main-forte ? demanda Arlonde.

— La foudre de Thor est à votre service, maître elfe ! répondit Gimnur avec fierté.

Tous les seigneurs se concentrèrent en faisant jaillir leur aura tout autour d’eux. Celle de la reine Hylda était bleu ciel, et avec l’aura de Raptoros active, un spectacle de lumière magnifique s’installa sur le flanc de la colline. Laissant un petit moment de concentration, Raptoros ainsi que les six seigneurs de l’alliance levèrent leurs bras gauches haut dans le ciel et ils prononcèrent simultanément et avec ferveur, le Chant d’invocation :

— Invocæris Tyranus, Draconís Obsurús Ténébrícus, dit Raptoros.

— Invocæris Fáfnir, Draconís des Tempestis Cataclysmús, dit Arthuris.

— Invocæris Léviathan, in Seniorís des Maris, dit Hylda.

— Invocæris Thor, in Deus du Tonitrus Assurdusum, dit Gimnur.

— Invocæris Inix, Seniorís des Flamma Usleris, dit Era.