La Brigade des loups - Episode 6

-

Livres
44 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

2020. L'épidémie de lycanthropie sévit en Europe depuis près de trente ans. La Roumanie est l'un des pays les plus en pointe concernant la recherche sur ce rétrovirus, mais aussi l'un des rares où les lupins ont le droit de vivre dans la société.


Sous certaines restrictions.


Pour s'occuper des crimes lupins, des unités de polices spéciales exclusivement composées de malades ont été créées.


On les appelle les Brigades des loups.



Alors que se dévoile le secret des loups géants de Moldavie, la résistance contre-attaque. Des décisions de la Brigade des loups dépendra l’avenir de la Roumanie. Mais tous les membres survivront-ils à la violence des combats ?


Découvrez le final de cette série haletante, où le destin de la Roumanie se mêle à celui de nos héros !

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 7
EAN13 9782364752269
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Lilian Peschet
La Brigade des loups
Épisode 6
Éditions Voy’el Collection E-courts
Présentation
2020. L'épidémie de lycanthropie sévit en Europe depuis près de trente ans. La Roumanie est l'un des pays les plus en pointe concernant la recherche sur ce rétrovirus, mais aussi l'un des rares où les lupins ont le droit de vivre dans la société. Sous certaines restrictions. Pour s'occuper des crimes lupins, des unités de polices spéciales exclusivement composées de malades ont été créées. On les appelle les Brigades des loups.
Alors que se dévoile le secret des loups géants de Moldavie, la résistance contre-attaque. Des décisions de la Brigade des loups dépendra l’avenir de la Roumanie. Mais tous les membres survivront-ils à la violence des combats ? Découvrez le final de cette série haletante, où le destin de la Roumanie se mêle à celui de nos héros !
18 ans plus tôt.
La Brigade des loups
Épisode 6
Les hommes viennent tout juste d’arriver à Hincesti. Bien que secoués durant plusieurs heures sur de mauvaises routes, ils découvrent leur objectif. Une ville industrielle oubliée. Les usines ne fonctionnent plus, les maisons sont à l’abandon et, faute d’entretien, la nature a repris ses droits : le bitume a éclaté, les toitures ont cédé et les murs se sont effondrés. — Charmant endroit, lâche Aleksei. Les autres ne soufflent mot. Ils se contentent de décharger. Puis une queue s’organise, les hommes s’étalent de l’arrière des camions aux entrepôts. Ils monteront le tout, ensuite, supervisés par les ingénieurs désignés par le Ministère de la Santé. Ces ingénieurs ne sont pas encore arrivés. Ils appartiennent à la seconde vague. La troisième étant uniquement composée par les docteurs et les chercheurs. — Je vais faire le tour du propriétaire, annonce Dragos. — Il n’y a personne, répond Aleksei. Tu vas perdre ton temps. — C’est ce que j’espère bien. Dragos empoigne un fusil mitrailleur et quitte le groupe. Avant de disparaître derrière l’usine qui servira de laboratoire, il jette un dernier coup d’œil aux hommes qui transportent les caisses de bois. L’un d’eux braque sur lui un regard méfiant. Presque agressif. Il connaît ce type de réputation ; c’est un Albanais, un ancien des forces spéciales. Il a fui son pays après avoir déserté. Il est devenu mercenaire, comme tous ceux présents ici, sauf qu’il n’est pas fait du même alliage. On le dit mauvais, sadique, sanguinaire. Et Dragos le croit volontiers. Les hommes finissent de décharger les caisses. Ils s’interrompent le temps de se désaltérer : sous le soleil moldave, malgré l’altitude, ils ont la gorge sèche. Ils se répartissent en deux groupes : les lupo-positifs et les lupo-négatifs. Aucun ne sait pourquoi le groupe est hétérogène. Mais tous se méfient de ce genre de mélange. L’eau et l’huile ne font jamais bon ménage. De son côté, Dragos avance confiant. Grâce à ses sens, il sait que personne ne se cache dans les environs. Il en profite pour humer l’air et cherche à reconnaître les senteurs sauvages de ce pays. Il veut se familiariser au plus vite avec la « normalité » de l’endroit, pour détecter l’anormalité lorsqu’elle surviendra. Car les trucs imprévus finissent toujours par surgir. Il le sait grâce à ses vingt-quatre missions précédentes. Et aux huit balles qui l’ont pénétré. Il finit son tour et retrouve le groupe des lupo-positifs. — Alors, rien ? demande Aleksei. — Rien. — Prend un peu d’eau. Paraît que les ingés débarquent dans une heure.