//img.uscri.be/pth/96b23bda482c38d3a6a334fcef558c6505d265d9
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La Grande Epopée

De
207 pages
On pourrait presque les appeler Indiana Jones, ou même James Bond, les protagonistes aventuriers de cette Grande Epopée. Comment imaginer un jour pouvoir passer dans un autre monde en un rien de temps. Aujourd'hui, des théories scientifiques vont pourtant dans le sens de l'existence de ces espaces interdimensionnels. A la manière des héros de Jules Vernes, les personnages voguent au gré des mondes sans jamais savoir ni où, ni quand, ni comment. Une question à dimension sociologique se pose : comment survivre dans un monde qui n'a rien en commun avec vous, qui parfois même, peut vous être hostile ?
Voir plus Voir moins
La grande épopée
Damien Tessier
La grande épopée
SCIENCE-FICTION
Le Manuscrit www.manuscrit.com
© Éditions Le Manuscrit, 2006 20, rue des Petits Champs 75002 Paris Téléphone : 08 90 71 10 18 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com communication@manuscrit.com ISBN : 2-7481-6771-6 (fichier numérique) ISBN : 2-7481-6770-8 (livre imprimé)
DA M I E NTE S S I E R
UN AUTRE MONDE…
Samedi 11 septembre
Toute l’agglomération était devenue une ville fantôme, en moins d’une semaine. D’ailleurs, tout le pays était désert. En un mois, la population sur le sol français avait diminué de quatre-vingt quinze pour cent. Les habitants s’étaient tous réfugiés vers d’autres continents. Surtout l’Amérique du Nord était prisée. L’Europe occidentale était fuie. Dans la semaine qui allait suivre, l’heure de vérité sonnerait. Je me souviens du jour où tout le monde était pétrifié ; il y a déjà cinq semaines… Toutes les chaînes de télévision du monde entier ne parlaient plus que de cet astéroïde qui allait s’écraser en Europe occidentale. Certains, dans les rues, criaient « la fin du monde ! ». Tous étaient choqués. L’apocalypse allait arriver. Les astéroïdes tournent autour du soleil entre Mars et Jupiter. Mais un jour, quelques astéroïdes se sont percutés et l’un d’entre eux a quitté son orbite pour finir
9
LA G R A N D E É P O P É E
sa course sur la planète bleue, si innocente, si fragile. Ce n’était pas un astéroïde de petite taille qui s’était dirigé vers la Terre. L’heureux élu faisait sept cents kilomètres de long sur quatre cents kilomètres de large. Sa taille atteignait presque celle du plus gros astéroïde du système solaire qui fait sept cent cinquante kilomètres de diamètre. J’aurais dû fuir le pays comme tout le monde, mais j’avais encore du temps pour y réfléchir. J’avais encore une semaine avant l’impact. Ce n’était pas que je trouvais inutile de fuir, mais c’est que j’avais un de mes professeurs de la faculté de sciences, Charlie, qui m’avait prié de rester en ville jusqu’à ce qu’il trouve une idée pour survivre à ce cataclysme. Il se penchait en ce moment sur une théorie intéressante. Pendant son temps libre, il se consacrait à des expériences scientifiques. Il adorait manipuler la matière et en dégager de nouvelles combinaisons. De temps en temps, je l’assistais dans son atelier. Mais il était un dangereux chimiste. Peu importe si sa maison explosait. Un jour, il y avait eu un important incident et cela lui avait valu son jour de gloire dans le journal local. Je me serais bien passé de ce genre « de quart d’heure de célébrité ». Charlie avait fait sauter son plafond pour laisser place à un cratère de météorite. Un tout petit incident disait-il… Depuis sept mois, Charlie m’interdisait de venir lui rendre visite. Il pensait avoir fait la plus belle découverte de son existence. Il préférait que je reste à l’écart afin qu’il se concentre le plus possible. Son esprit ne devait pas être dérangé par des parasites. J’en faisais donc parti… Il restait dans son laboratoire vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Avant l’annonce de la
10