//img.uscri.be/pth/e7f39ca9f0ca4a001c892508637238f01791207d
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La guilde des marchands de pluie

De
133 pages
Sur Aridia, planète aride recouverte de déserts, la Guilde des Marchands
de Pluie est toute puissante. Sa capacité à capturer des nuages en fait le
principal pourvoyeur d’eau de la planète. Ses bateaux volants et ses mages
assurent la survie des royaumes du continent. Mais depuis peu, les services
de renseignement de la Guilde font état de nouvelles inquiétantes. L’empire
de l’Est, dirigé par Gethro III, semble être parvenu à construire des tours
générant des nuages. La Guilde voit son monopole commercial menacé et
les royaumes libres du continent Aride craignent qu’une nouvelle guerre
impériale éclate.
Entre trahisons, intrigues politiques, batailles titanesques et aventures
humaines hors du commun, les membres de la Guilde enquêtent sur les
agissements de l’empire, tandis que l’empereur met peu à peu ses pions en
place afin de mener à bien la conquête totale du continent…
Passionné de littérature, de cinéma et de bandes dessinées, Robin
Buisson a commencé à écrire très jeune. Après Solitude, son premier
roman de science-fiction publié en 2011, il participe en 2013 à la bande
dessinée Lost Planet : First Colony. Il signe aujourd’hui, avec La Guilde
des marchands de pluie, le premier volume de son oeuvre d’heroic fantasy.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Robin Buisson
La Guilde des marchands de pluie
Tome 1 Les Tours de l’empire
Fantasy
Éditions Amalthée
Ce livre est une œuvre de fiction. Les noms, les personnages et les événements sont le fruit de l’imagination de l’auteur et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou ayant existé serait pure coïncidence.
Consultez notre site internet
© Éditions Amalthée, 2016 Pour tout contact: Éditions Amalthée – 2 rue Crucy – 44005 Nantes Cedex 1 www.editions-amalthee.com
ANNEXE:
Liste des principaux personnages par royaume ou guilde Guilde des marchands de pluie: — Édenil Bourrasken: maître de guilde — Sou Férir: conseiller du maître de guilde — Shédim Duvent: conseiller du maître de guilde — Mirma Ment: conseillère du maître de guilde — Wind Meter: capitaine duWindriver(foudroyeur) — Zeph Cap: capitaine duCaraenv(foudroyeur) — Cuisto: cuisinier sur leCaraenv — Nagad: mage sur leCaraenv Empire de l’Est: — Gethro III: empereur — Félino Mirandinon du nord: général en chef des armées et des forces d’invasi — Méridion: Premier ministre — Vélina Venkist: ministre des Sciences — Mia Valor: commandante des forces d’invasion du sud — Ernest Graymes: amiral en chef des forces aériennes — Loktar Ermillon: amiral en chef des forces navales Lyfantins: — Hacim Bédéla: chef du village — Myriam Bédéla: fille d’Hacim — Irwin Mirin: médecin du village Lyma: — Roy Potro: souverain de Lyma — Elyo Dileti: Premier ministre — Léandre Misanti: général en chef des armées — Gaart Leboo: garde-frontière Era: — Diane Era: reine d’Era — Édouard Merios: général en chef des armées d’Era — Salima Feyoud: Premier ministre Dynaria: — Sôle Mayr: souverain de Dynaria — Mermet Wige: Premier ministre — Sidi Larseyne: général en chef des armées Méré: — Goj Oda: souverain de Méré — Lilian Tor: Premier ministre — Mayer Mand: général en chef des armées Sélésta: — Milos Raos: souverain de Sélésta — Archibald Irma: général en chef des armées
Atlair: — Amori II: souverain d’Atlair — Jean Val: général en chef des armées Guilde des informateurs: — Niglos: maître de guilde Îles de Bois: — Joran Royce: prince des îles de Bois — Vargas Clemenceau: amiral en chef des îles de Bois
JOURNAL PERSONNEL DE ZEPH CAP
a nouvelle fit l’effet d’une bombe dans la forteres se volante de la Guilde. L’empereur Lmaître sur tout Gethro III, l’homme qui régnait en l’est du continent Aride, était parvenu à créer des générateurs de nuages. D’après les bribes d’informations qui nous étaient parvenues des villages proches de la fronti ère, les générateurs étaient de grandes tours d’une trentaine de mètres de haut et de cinq mètres de circonférence. L’armature semblait constituée de métal et était re couverte de plaques de cuivre, elles-mêmes gravées de symboles runiques. L’apparition de ces tours, si elles fonctionnaient réellement, risquait de mettre en péril l’ensemble de l’économie de la Guilde des marchands de pluie. Si les pays voisins décidaient de se rallier à l’empire, nos marchandis es ne vaudraient plus rien. Qui ferait appel à des marchands de pluie s’ils possédaient de s tours capables de générer des nuages? Notre pain allait littéralement nous être retiré de la bouche… Partout dans la forteresse les marchands n’avaient que cette nouvelle aux lèvres. Tous les membres de la Guilde avaient été sommés de cesser leurs transactions ou leurs chasses aux nuages, afin de rallier la forter esse. De fait, la plus grande confusion régnait au sein de celle-ci. La plupart de mes comp agnons parlaient déjà de prendre les armes contre l’empire. Cela faisait des années que Gethro III voulait évincer la Guilde du commerce de l’eau. Il avait même essayé de mettre e n place sa propre flotte commerciale de chasseurs de nuages… Lors de son accession au trône, Gethro III avait li ttéralement fermé les frontières de l’empire de l’Est. Cela faisait près de trente ans que personne n’avait pu avancer à plus de trente kilomètres dans les terres. Nous avions à présent une idée de ce qu’il avait mijoté durant tout ce temps. Le climat se tendait peu à peu au sein de la forter esse. Mais alors que les partisans d’une guerre contre l’empire et ceux étant contre c ommençaient à hausser le ton, tous les équipages furent convoqués dans la salle du con seil. La salle du conseil se situait au cœur de la forter esse volante. C’était un gigantesque amphithéâtre pouvant accueillir jusqu’à trois mille personnes. Les gradins étaient faits de bois brut et étaient tournés vers la scène, située en contrebas. Les voûtes de la salle étaient décorées de fresques représentant les légen des qui contaient la création de la Guilde. Depuis les premiers chasseurs jusqu’à la cr éation de la forteresse volante, symbole de notre puissance. Tandis que les équipages s’installaient, les hauts membres de la Guilde firent leur apparition sur la scène. Les trois conseillers du c hef de la Guilde furent les premiers à s’asseoir. Mirma Ment était de loin la plus intelligente des t rois conseillers, elle ne s’emportait jamais et choisissait toujours ses mots avec soin. Elle avait également cette capacité, que peu de gens ont, à ne parler que lorsqu’elle av ait quelque chose à dire. À l’inverse du second conseiller, Shédim Duvent, qu i discutait de tout, tout le temps et avec tout le monde… Je ne me rappelle plus une déci sion prise par Édenil notre chef, sans qu’il l’ait discutée… Malgré ça, il était souv ent de bon conseil et on pouvait
dénicher, derrière ses remarques saugrenues, des id ées auxquelles peu d’entre nous auraient songé. Sou Férir était le troisième conseiller, un bon viv ant de nature. Sa première préoccupation était la santé des équipages de la Gu ilde. C’est d’ailleurs ce qui lui avait valu ce poste. Ses décisions penchaient toujours en faveur du bien-être et de la sécurité de nos membres. J’étais curieux de voir la réaction de Sou dans de telles circonstances. Soudain le brouhaha de conversations s’estompa. Tou t l’intérêt de l’assistance était à présent tourné vers la scène. Édenil venait de fair e son apparition. Au silence de la salle se substitua une grande clameur. Édenil était adulé en tant que chef. C’était un homme jissante entreprise marchande,uste et bon qui avait su faire de la Guilde une pu amassant des quantités impressionnantes de richesse s. Richesses qu’il avait par la suite investies pour moderniser la forteresse ainsi que l a flotte de la Guilde. J’avais plusieurs fois eu l’occasion de discuter avec lui. C’était un homme franc qui aspirait à des plaisirs simples. Il avait été élu à la mort de son père, ma ître de la Guilde avant lui. Malgré ses rêves de simple capitaine de nuagier, il avait déla issé l’amour et les joies d’une vie d’homme pour élever la Guilde à son rang d’aujourd’ hui. Et voilà que l’empire menaçait de détruire ce qu’il avait mis toute sa vie à bâtir. Édenil leva un bras afin de demander le silence. C’ était un grand gaillard d’un bon mètre quatre-vingt-cinq. Ses cheveux grisonnants ét aient attachés en un chignon serré au sommet de son crâne. Seule une mèche pendait sur la droite de son visage. Il avait le teint et la peau émaciés par les vents d’altitude e t les années de vol. Une barbe naissante sur sa mâchoire carrée venait agrémenter des sourcils blancs et des yeux d’un bleu profond. Il incarnait toute la puissance de la Guilde par sa seule prestance. — Chers membres de la Guilde… La clameur s’estompa. — Je pense que tout le monde connaît la raison de cette assemblée extraord inaire. Tous ici présents vous avez entendu la rumeur concernant les tours de l’empire de l’Est. Afin d’éviter toute désinformation, Mirma va vous exposer clairement le s éléments dont nous disposons à l’heure actuelle… Il baissa son bras et se décala légèrement sur un côté de la scène. Mirma se leva et s’avança lentement jusqu’au-devant de la scène. Malgré les circonstances elle était vêtue d’une robe verte éch ancrée à la poitrine et légèrement fendue qui laissait entrevoir ses cuisses. L’audito ire étant majoritairement masculin, elle s’assurait là une meilleure attention de ma part et de celle de mes compagnons. Ses cheveux d’un noir ébène contrastaient avec sa bouch e fine et ses yeux émeraude. Elle faisait tout pour paraître jeune, mais tous savaien t qu’elle avait déjà dépassé les quarante ans. — Les informations que nous avons restent fragmenta ires. Les villages du royaume de Lyma nous ont informés que leurs guerriers, chassan t près de la frontière de l’empire, avaient aperçu plusieurs tours en construction aux limites de leurs terres. Dans le même temps le capitaine Wind Meter, qui effectuait le ra vitaillement des villages de Merzil et Dilurne, toujours dans le royaume de Lyma, a aperçu plusieurs tours de cuivre. Ces tours semblaient être à l’origine de la formation de vast es cumulonimbus. La décision d’Édenil et de nous autres conseillers fut unanime. Nous avo ns secrètement envoyé plusieurs espions afin de découvrir la nature exacte de ces c onstructions. Sur les quatre espions dépêchés aux alentours de la frontière, un seul est revenu et voilà ce qu’il a découvert. De l’ombre, à l’arrière de la scène, s’avança un pe tit homme trapu. Il semblait mal à l’aise, marchait d’un pas mesuré et se tortillait l es mains. On peut comprendre qu’un
homme habitué à travailler dans l’ombre ait une cer taine réticence à s’exprimer devant un amphithéâtre plein. — L’empire… L’empire construit un réseau de tours q ui… Il se tortilla de nouveau les doigts, prit une profonde inspiration et se lança. — L’empire construit un réseau de tours capables de générer des nuages. D’après ce que j’ai pu voir, leurs mages chargent la structure de la tour en énergie. Cette énergie, une fois restituée aux runes qui parsèment les plaq ues de cuivre, enclenche un mécanisme au sommet de la tour. Elle se met alors à produire de la vapeur d’eau et la transforme pour créer des nuages. Je n’ai malheureu sement pas pu déterminer la nature exacte de son fonctionnement… — Merci, vous pouvez vous retirer, dit Mirma en s’a vançant. Elle semblait ne pas souhaiter qu’il en dise d’avan tage. — Si ces informations sont exactes, l’empire a trou vé un moyen de créer des nuages. Qui plus est, la flotte qu’ils avaient construite p our la capture de nuages ne leur est plus que d’UNE seule utilité. L’empereur et ses conseill ers vont très certainement la convertir en flotte de combat. Ce qui donnerait à l’empire un atout considérable pour se lancer dans une grande campagne de conquête. Elle laissa son auditoire échanger quelques messes basses avant d’enchaîner. — De plus, avec ces nouvelles tours fournissant de l’eau, les populations seraient plus enclines à se soumettre à l’autorité de l’empire. N otre Guilde perdrait peu à peu ses marchés et nous ne pourrions plus subvenir à nos be soins. — Ce scénario est bien évidemment le pire à imagine r, intervint Shédim, mais il faut que nous envisagions toutes les possibilités. Sou se leva à son tour et s’éclaircit la voix. — Sachez que si l’empire venait à entamer la conquê te des terres jouxtant son territoire, il est certain que les pays attaqués ré clameraient une forte assistance de notre part. Notamment en termes de ravitaillement d’eau e t de tonneaux de foudre. Nous fournirions alors une aide à des pays en guerre. Ce la ferait de nous un ennemi de l’empire. Voyant qu’Édenil s’avançait pour parler, les trois conseillers se rassirent et lui laissèrent la place. — Ne soyons pas pessimistes. Mais prenons les devan ts afin de parer à toutes les éventualités. Au vu des informations récoltées, l’e nsemble de la flotte va être disséminé à travers le globe, afin d’amasser un maximum de ré serves en vue d’une guerre. Que les équipages ayant des commandes en cours maintiennent leurs missions. Veillez à traiter nos clients avec le plus grand respect et tentez d’ obtenir des informations supplémentaires sur les agissements de l’empire. To utes les données peuvent avoir leur importance. De plus, un groupe de vaisseaux va être sélectionné pour effectuer des reconnaissances sur le territoire de l’empire. Vous prendrez vos ordres de mission à la sortie de cette réunion chez vos responsables d’esc adrons. En attendant, que le vent et la foudre vous protègent… Le jour suivant Les ordres de mission avaient été donnés. Tous les vaisseaux qui n’avaient pas de livraison à honorer devaient partir en mission de r avitaillement et remplir leurs cales. Un petit groupe de foudroyeurs rapides avait été désig né pour effectuer les reconnaissances