La patte du mal

-

Livres
250 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La patte du mal relate l'aventure mystérieuse d'un couple qui, au bout de deux années de mariage, peine à avoir un enfant. Safiétou et Souleymane décident de se tourner vers la médecine traditionnelle. Safiétou tombe finalement enceinte. Seulement, huit mois après le début de la grossesse, le couple fait une effroyable découverte qui va plonger leur vie dans un gouffre sans fond. Leur futur bébé aurait été
offert en sacrifice bien avant la naissance de sa maman à un djinn centaure venu de l'au-delà. Qui a donc pactisé avec ce diable ? Pourquoi ? Comment faire pour briser ce pacte ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 octobre 2018
Nombre de visites sur la page 38
EAN13 9782140102981
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0127 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Hamidou BAH
LAPATTEDU MAL Roman
L A PA T T E DU MA L Roman
HAMIDOUBAh
LA PATTE DU MAL
Roman
© L ’HA R M AT T A N-SÉ NÉ G A L, 2018 10 V DN, Sicap A mitié3, L otissement C itéPolice, DA K A R http://www.harmattansenegal.com senharmattan@gmail.com senlibrairie@gmail.com ISBN : 978-2-343-15689-7 EA N :9782343156897
DÉ DIC A C E
À mon pè re, décédémais vivant dans mon cœ ur.
T a force continue encore de m’éloigner de mes peurs.
J ’entends encore tes paroles, ce son qui ne jamais, meurt.
J e vois encore ton sourire, son éclat, et toute sa douceur.
Pour que tes enfants connaissent indéfiniment le bonheur.
T u t’es battu ; sans te plaindre, ta vie ne fut que dur labeur. Puisse nos priè res te tenir compagnie dans ta derni è re demeure. À la mémoire de El Hadj Mouctar Y ali bah. Mè re, vous me suivez sans nul doute, ou que j’aille.
J e vous éprouve un amour sans limite et sans faille.
7
CHA PIT R EPR E MIE R
Il était 22 h 30 et Safietou dînait avec son mari, Souleymane. L e jeune homme était issu d’une famille aisée dont le pè re était un richissime commerçant. L eur union ne s’était pas faite sans braver des obstacles familiaux, car les deux jeunes venaient de deux mondes opposés.
Safietou venait d’une famille modeste et avait été accueillie trè s jeune par une tante paternelle qui avait les moyens, à Conakry. Cette femme avait d’ailleurs été dure avec elle, ce qui avait pousséSafietou à couper les ponts dè s l’université.
Souleymane, quant à lui, avait fait de belles études à l’étranger. Il s’exprimait toujours avec un bon français et avait toujours connu le luxe et la vie dorée. Sa maman souhaitait le voir auprè s de Maimouna, la fille de sa sœ ur cadette, qui avait fait des études à Paris comme son fils. Mais Souleymane sut dè s le premier regard qu’il jeta sur Safietou, cette brune à la longue chevelure, au teint naturell ement caramélisé, aux courbes fines et au sourire rayonnant, qu’elle serait sa future femme et la mè re de ses enfants. E n dépit de tous les désaccords, le jeune homme, éperdument amoureux, mit fin aux espérances de sa mè re et épousa Safietou.
L e couple habitait un appartement à la Camayenne, un quartier ministériel de la capitale. L eur immeuble était le plus convoité: un cinq piè ces qui leur coûtait pas moins de trois mille dollars le mois – trente millions de la monnaie locale et environ cent fois le SMIC. L ’intérieur du building avait étédécorépar un architecte d’intérieur venu de Paris spécialement pour la tâche. L e design avait étébien étudié, la peinture et les portes avaient étéimportées d’A mérique.
9