La Princesse sans diadème

La Princesse sans diadème

-

Livres
100 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Chaque soir, maman raconte une histoire à ses deux petits trésors, Pierre et Marie. La petite fille adore les contes fées qui se finissent bien. Quant à son frère, il en a assez des histoires de princesses. Il aimerait bien que sa maman raconte autre chose pour une fois. Alors, maman va se lancer dans une longue histoire qui va durer plusieurs soirs. Une histoire où se mêlent la réalité et l’imaginaire. Qui est donc la petite Sara ? Quel est le grand secret de ses origines ? Qui le découvrira ?
L’auteur nous transporte avec émerveillement à travers le temps, tout en nous tenant en haleine sur la révélation du grand secret. Mais surtout, il incite les parents à communiquer leur héritage familial. Parents, après avoir lu ce conte merveilleux à vos enfants, qui sait si vous n’aurez pas envie, vous aussi, de conter à vos enfants d’où vous venez et vous faire ainsi le dépositaire de votre histoire familiale ?

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 23 octobre 2017
Nombre de lectures 11
EAN13 9782377331093
Langue Français
Signaler un problème
Résumé
Chaque soir, maman raconte une histoire à ses deux petits trésors, Pierre et Marie. La petite fille adore les contes fées qui se finissent bien. Quant à son frère, il en a assez des histoires de princesses. Il aimerait bien que sa maman raconte autre chose pour une fois. Alors, maman va se lancer dans une longue histoire qui va durer plusieurs soirs. Une histoire où se mêlent la réalité et l’imaginaire. Qui est donc la petite Sara ? Quel est le grand secret de ses origines ? Qui le découvrira ? L’auteur nous transporte avec émerveillement à travers le temps, tout en nous tenant en haleine sur la révélation du grand secret. Mais surtout, il incite les parents à communiquer leur héritage familial. Parents, après avoir lu ce conte merveilleux à vos enfants, qui sait si vous n’aurez pas envie, vous aussi, de conter à vos enfants d’où vous venez et vous faire ainsi le dépositaire de votre histoire familiale ?
DANS LA MÊME COLLECTION Contes rigolos !par Lina Carmen, Numeriklivres, 2017
Anne Petitpas
LA PRINCESSE SANS DIADÈME
Contes modernes pour petits et grands Collection sous la direction de Lina Carmen
editionsNL.com
À Lina qui a cru en ma plume, À mes correctrices, premières lectrices : Christine, Déborah, Léna, Anne Marie. À Rachid, qui m’a laissé le temps et l’espace pour écrire et qui a cru en moi. À Laurence et Marie, mes collègues, qui ont été mes premières auditrices et qui m’ont encouragée.
Chapitre 1
— Oh non maman ! Pas encore, « il était une fois ! » La maman parut surprise. Généralement, les enfants aiment les histoires qui se terminent bien. — Explique-moi pourquoi Pierre. — Et bien c’est toujours des histoires pour Marie. Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Marie, sept ans, fit la moue. — Moi, j’aime bien, dit-elle les yeux qui commençai ent à se remplir de larmes. Pierre, neuf ans, était ennuyé. Il ne voulait pas f aire de la peine à sa sœur. Il l’aimait tendrement. Il soupira. — Bon d’accord Marie. Encore pour cette fois, « il était une fois ». La maman observait la scène avec beaucoup d’attenti on. Elle voulait que ses deux petits y trouvent leur compte. Comment faire p laisir à un petit garçon de neuf ans et une petite fille de sept ans ? Ils n’avaient pas les mêmes besoins en matière d’histoire. Mais la petite histoire du soir, la maman y tenait beaucoup. Elle savait que cela rassurait Marie. Quant à Pierre, il avait toujours besoin de son attention. Elle eut une idée. — Mes chéris, je vais vous proposer chaque soir une histoire qui commencera par « il était une fois ». Mais ce sera à chaque fois, une histoire vraie. Elle vit les yeux de Pierre pétiller et Marie batti t des mains. Elle aimait tant les histoires qui commençaient par « il était une fois ! » La maman était heureuse. Les enfants auraient leur histoire. Mais surtout, elle aurait toujours ce merveilleux moment du coucher po ur leur montrer qu’elle les aimait plus que tout. Ils étaient ses trésors. — Il était une fois.... Les enfants écoutaient attentivement leur maman, bl ottis dans leur lit, bien au chaud. Il était une fois, une petite fille qui s’appelait Sara. Elle avait quatre ans et vivait dans un petit village qui s’appelait Kernameur. Ce petit village était un village de pêcheurs. L’océan n’était pas très loin. De la mais on de Sara, on entendait les
vagues se jeter sur les rochers. Cela sentait bon l a lande, la bruyère et l’iode. C’était un petit pays où tout le monde se connaissa it. Sara vivait avec sa grand-mère. Cette dernière était une vraie dame de la cam pagne, avec sa robe de là-bas, de haute Bretagne et sa coiffe. Une vraie gentille dame qui aimait Sara de tout son cœur. « Sa petite Sara.... » La maman de Sara, c’ét ait sa fille. Elle avait dû partir dans la grande ville, avec le papa de Sara. Elle ne savait pas quand ils reviendraient et en attendant elle prenait soin de Sara. Sara était une belle petite fille avec des cheveux blonds tout bouclés qui descendaient en cascade sur ses épaules. Elle resse mblait aux gravures anciennes, gravures dont le cadre sentait bon le vieux. Elle a vait un visage poupin, de grands yeux noirs et un sourire à tomber à la renverse. El le pouvait charmer son monde rien qu’avec son sourire et obtenait sans rien dire tout ce qu’elle voulait. Sara ne parlait pas beaucoup, contrairement à ses petites amies des autres chaumières. Sara était une taiseuse, une vraie taiseuse comme on peut seul ement en trouver dans les petits villages perdus au fin fond de la Bretagne. Parfois, sa grand-mère s’inquiétait. Elle ne savait pas toujours à quoi pensait Sara. Non pas que Sara ne savait pas parler ni s’exprimer . Mais c’était comme si le départ de sa maman l’avait rendue muette. Sara ne parlait jamais de sa maman. Mais elle resta it longtemps en contemplation devant le portrait accroché sur le mur, au-dessus d e la cheminée, devant les bancs et la grande table de ferme. Parfois, elle surprena it Sara, debout sur la table. Du haut de ses quatre ans, elle restait de longues minutes en contemplation devant le portrait de ses parents. Sa grand-mère pensait qu’elle voulait graver leurs visages dans son esprit, pour ne pas les oublier. Parfois, la grand-mère était tr iste, car elle aurait aimé consoler la petite Sara. Mais elle ne savait pas comment le lui montrer, car dans ce temps-là on ne disait pas à un enfant qu’on l’aimait. On prenai t juste soin de lui. Elle aurait aimé la prendre sur ses genoux et la cajoler. Sara ne se mblait pas souffrir de cette situation, mais on ne le savait pas vraiment, car e lle ne disait jamais rien.
Chapitre2
Pierre et Marie écoutaient passionnément leur maman . C’était la plus belle histoire qu’ils entendaient et ils voulaient en savoir plus sur Sara et sa grand-mère. La maman s’arrêta de parler. — Il est temps de dormir, mes chéris. — Oh maman ! Encore un peu, s’il te plaît. — Il est temps de dormir, mes chéris, répéta doucem ent la maman. Si vous dormez vite, demain arrivera vite et demain soir, v ous aurez la suite de l’histoire. — Je voudrais déjà être à demain, soupira Marie. — Moi aussi, ajouta Pierre. — Alors, fermez vite vos petits yeux et demain arri vera vite, leur dit la maman en leur faisant un câlin. Les petits fermèrent leurs yeux en pensant à Sara e t à sa grand-mère et s’endormirent paisiblement. La maman partit doucement de la chambre et ferma la porte. En se retournant, elle croisa le regard plein de gentillesse du papa. Il avait compris ce qu’elle avait commencé à faire. Avec l’histoire de Sara et de sa grand-mère, elle transmettait son histoire, celle de sa famille. Il fallait qu’elle l e fasse, un jour ou l’autre. Il lui sourit et tous deux, sans bruit, regagnèrent la salle à mange r. Le lendemain soir, comme il en serait tous les soir s suivants, les enfants ne se firent pas prier pour aller se coucher. Une fois bl ottis dans leurs lits, ils attendirent impatiemment que leur maman continue l’histoire de Sara et de sa grand-mère. — Alors maman, demanda impatiemment Pierre, à quoi pensait Sara ? La maman repris la parole et raconta…
ISBN : 978-2-37733-109-3 (ebook) ISBN : 978-2-37733-110-9 (papier)
editionsNL.com
Tous droits réservés ANNE PETITPAS et NUMERIKLIVRES, Paris, France 2017
eBook design :Studio Numeriklivres Nous joindre :numeriklivres@gmail.com
Cette oeuvre est protégée par le droit d'auteur, nous vous prions de ne pas la diffuser, notamment à travers le Web ou les réseaux d'échange et de partage de fichier. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, de tout ou partie de cette oeuvre, est strictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivant du Code de la propriété intellectuelle.
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook
Twitter