Le Château

-

Livres
22 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le château. Ce château est un miroir de notre être. Il nous offre d’y plonger, d’en ressentir l’écho et la richesse cachés que nous ne prenons pas le temps de considérer.


Ce château est le rappel que nous n’arriverons pas à avancer tout seul sur ce chemin pavé de nos ambitions et de nos regrets ; qu’il est besoin d’échanges, de partages pour enfin admettre que l’autre est celui qui peut nous aider, au lieu de le combattre et de s’en méfier, ceci afin de comprendre qui l’on est.


À votre tour d’en assumer la garde, la découverte et d’en ressortir transformé, pour remercier la vie telle qu’elle est, à la hauteur de ce qu’elle vous a donné.



Par « Le Château », Laurent Hellot vous invite à l’accompagner au travers de ces paysages qu’il est encore en train d’arpenter, qui lui offrent la chance de se réinventer, au-delà de son métier de juriste où tout se doit d’être normé et réaliste. Il espère que cette lecture vous offrira l’incroyable joie de réaliser que l’on a déjà tout en soi, que le plus précieux des enseignements demeure celui que lui ont révélé ses trois enfants : l’accès à l’enchantement est le privilège de chaque instant.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 4
EAN13 9782379660016
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0022 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Laurent HELLOT
LE CHÂTEAU _______
NOUVELLE
L’Alchimiste éditions
ISBN : 978-2-37966-001-6
Cet ouvrage est une production des Éditions L’Alchimiste et est édité sans DRM.
© Les Éditions L’Alchimiste - 2018
Toute reproduction, même partielle, est interdite sans autorisation conjointe
des Éditions L’Alchimiste et de l’auteur.
Dépôt légal à parution.
Crédits photo de couverture :
"Fantastic ruin"
By SusanaFh (Fotolia/Adobe Stock)
Les Éditions L’Alchimiste,
9, La Lande - 37460 Genillé 06 31 68 35 51
contact@editionslalchimiste.com
www.editionslalchimiste.com
DU MÊME AUTEUR
Nouvelles — "L'héroïne de papier", Éditions Dricot
— "Pressions", Jacques Flamant Éditions
— "À la recherche des trésors de plage", Éditions du Traict
— "Histoires étranges", Éditions Lominy Books
Considérer que le voyage n’est pas l’apanage des grandes expéditions.
Oser croire que l’on a en soi des rêves et des images qui défient l’imagination,
que l’on en est le gardien et la révélation,
qu’il nous appartient de les explorer,
s’y perdre et s’y retrouver
pour qu’enfin un matin,
l’on apprenne pourquoi ils nous ont été légués.
CHAPITRE I
La forteresse se dresse sur un rocher lépreux, desservie par un unique pont branlant. L’homme qui la garde n’est pas armé, il n’en a pas besoin. Il pourrait broyer vos os avec ses propres mains. Cela fait cependant des éons qu’il n’a pas eu cette joie. À quoi lui sert tant de puissance alors, si cela ne fait qu’exacerber l’imposture de la mission qui lui a été assignée ? Cette question, il se la pose tous les jours où le soleil se lève sur cette planète qui n’est même pas la sienne.
En ce matin nouveau, l’homme n’a pas plus de réponse, qu’un sentiment de frustration dément que décuple le temps, ce temps qui lui est précieux et qui lui offre l’unique réconfort auquel il peut se raccrocher : sa liberté. Et le voilà libre de ce qu ’il peut, du moment qu’il veille sur ce château, comme sur sa vie, lié à ces pierres par un serment qu’il a prononcé. Alors, il contemple le nuage de poussière, attisé par la brise dansante de l’astre du jour ni ému ni vaincu, seulement impatient d’être au soir de ces heures qui viennent à peine de se révéler. Il n’attend rien de cette journée ; pas de rencontre, pas de vérité ; un simple grain de sable écoulé dans le sablier auquel il a choisi de sceller sa destinée.
Aussi, quand apparaît à l’horizon ce poudroiement, l’homme n’y porte pas le moindre intérêt. Il devrait pourtant ; il ne le sait pas encore, mais son quotidien va basculer.
La couleur dense et ocre masque tout d’abord la cau se de son jaillissement, au sein de cette brume minérale et inopinée. L’homme ne distingue rien d’autre qu’une masse en mouvement qu’aucun fœhn n’aurait dû attiser. Il n’est pas inquiet, il est curieux de ce surgissement qui anime sa matinée. Il s’est écoulé tant de jours depuis les derniers visiteurs qu’il ne saurait même se rappeler le son de leurs voix. Il s’agissait alors d’un groupe de pillards, braillards et vantards qui n’ont eu que l’heu r d’exposer leurs noms avant d’être mis à bas de leurs montures et de leurs rêves avariés. Il en avait gardé un objet, un petit sachet de cuir dans lequel il se plaisait désormais à conserver les éclats d’étoiles que le ciel lui envoyait durant les nuits d’été où il les apercevait tomber.
L’apparition continue de progresser, sans marquer n i signe de ralentissement, ni volonté de distinction.
L’homme décide de s’asseoir, qu’au moins il ait le loisir de profiter de cette révélation, détendu et en spectateur de cet événement qui s’annonce, au sein duquel il allait devoir s’impliquer. Il savoure cet instant où les choses et les êtres sont en mouvement sans qu’il n’y puisse rien faire d’autre que patienter avant qu’ils ne croisent sa destinée. L’homme y retrouve la sensation d’un enfant qui sait que l’on va lui faire un cadeau, mais qui retient sa joie afin que la surprise promise ne se vaporise pas dans un brusque revirement.
Il se tourne vers le château, comme pour le saluer et le prévenir lui aussi de cette arrivée. Il se dit qu’il devrait oser y monter, aller rendre hommage à ceux qui y sont encore cloîtrés. Il ne sait plus d’ailleurs si ce roi qui l’a désigné vit encore, en monarque tout puissant avec sa dulcinée. Sans se leurrer, l’homme a compris que ce n’est pas pour ce souverain qu’il est toujours ici à patienter. C’est ce lieu magique et fantasmé qui l’a attiré et le ti ent hypnotisé. Il ne s’agit pas d’un château, à proprement parler, même si des murailles incroyables se dressent pour le cerner. Les douves et le pont-levis ne sont que d’apparat, tout comme les tours et la flèche du donjon élancé. Lui voit un tout autre spectacle dans ce qu’il...