Le scorpion rouge

Le scorpion rouge

-

Livres
125 pages

Description

Lorsque Clarence apprend qu'elle est atteinte d'un mal incurable et que pour avoir une chance de s'en sortir, elle va devoir s'endormir le temps de trouver un remède efficace, elle pense qu'elle n'aura pas longtemps à attendre. Elle dit au revoir à Mario, confiante, et s'endort en 2093 pour se réveiller en 3093. Que s'est-il passé pendant ces mille ans ? Le monde a complètement changé et elle n'arrive pas à s'y habituer malgré la gentillesse de ceux qui l'ont recueilli. Elle sait de toute façon que sa maladie ne lui laisse que peu de temps. Mais que faire lorsqu'elle se retrouve en face d'un homme qui ressemble à Mario, pourchassé par des rebelles au dictateur qui gouverne le monde ? Rester les bras croisés ou agir ?

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 13 juin 2011
Nombre de lectures 268
EAN13 9782748199444
Langue Français
Signaler un abus

2

Le scorpion rouge

3
Camille Saint-Mezard
Le scorpion rouge
Année 2094 - 1ère partie
Roman de science-fiction
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 2-7481-9944-8 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748199444 (livre imprimé)
ISBN : 2-7481-9945-6 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782748199451 (livre numérique)

6 .






À mon père, mon premier lecteur .

8
PROLOGUE
2093, ville de S., France
Tout a commence ici, dans le cabinet du
docteur Hilman. Cela faisait plusieurs mois que
je me sentais mal, que j’avais des vertiges sans
raison et des accès de fatigue, et mon mari,
Mario, avait fini par me convaincre d’aller
consulter un médecin. J’étais donc allée
consulter le docteur Hilman qui m’avait
envoyée faire toute une série de tests.
erJ’étais donc là, en ce mardi 1 mai 2093,
attendant le verdict de ce docteur qui mettait
décidément beaucoup trop de temps pour
m’annoncer quoique ce soit. Trop de temps
pour que ce soit bénin si vous voyez ce que je
veux dire. Quand il a finalement relevé la tête et
qu’il m’a regardé bien en face, je savais que
quelque chose n’allait pas.
– Je viens d’étudier toutes vos analyses
madame Mansart et je dois vous annoncer une
mauvaise nouvelle. Votre cœur ne fonctionne
pas correctement et se bouche petit à petit. La
9 Le scorpion rouge
solution idéale serait une greffe de cœur mais…
malheureusement vous semblez en même
temps atteinte d’une maladie peu commune. Si
nous tentons l’opération, je crains que vous n’y
surviviez pas, il faudrait d’abord vous soigner.
Seulement, à l’heure actuelle, cette maladie dont
vous êtes atteinte est incurable. Je suis désolé.
Mario m’a regardée mais j’ai évité son regard
en me tournant vers le docteur.
– Et pour combien de temps en ai-je ?
– La maladie dont vous êtes atteinte ne
devrait pas vous causer d’ennui tout de suite
mais je pense qu’au rythme ou votre cœur se
bouche, vous en avez pour quelques mois, un
an ou deux tout au plus.
– Et il n’y a vraiment rien à tenter, demanda
Mario avec un soupçon d’inquiétude dans la
voix.
– Pour le moment, sa maladie est incurable
mais cela ne veut pas dire que nous ne finirons
pas par découvrir le remède. Je pense que le
mieux serait de tenter la cryogénisation.
Aujourd’hui, la technique est parfaite et vous ne
risquez absolument rien. On vous endort
pendant quelques années et on vous réveille
quand on a découvert le moyen de vous guérir.
Je pense que, d’ici quelques années, nous
aurons la solution.
– Merci docteur, je vais y réfléchir.
10 Prologue
– Prenez tout votre temps, je sais que ce
n’est pas une décision facile mais je ne peux
rien faire de plus.

Mario m’a ramené à la maison et ce soir-là,
nous avons longuement discuté tous les deux.
Moi, je n’étais pas vraiment décidée.
– Je ne veux pas Mario.
– Écoute Clarence, c’est ta seule chance. Si
tu ne l’as saisi pas tu vas…
– Mais combien de temps vais-je devoir
attendre ? Imagine qu’il faille une centaine
d’années pour trouver le remède. Que ferais-je
alors ?
– Cela ne prendra pas autant de temps. Ne
t’en fais pas.
– Comment peux-tu en être aussi sûr ?
– Parce que je ne veux pas te perdre. Si c’est
ta seule chance, il faut la tenter, tu es d’accord ?
Mario avait trente ans à ce moment-là et moi
j’en avais vingt quatre. Nous nous étions croisés
dans un restaurant, un jour où, la salle étant
bondée, il était venu s’asseoir à la seule place
encore libre, juste en face de moi. Je me
souviens encore de lui, une boisson dans une
main et un sandwich dans l’autre, me
demandant s’il pouvait s’asseoir à ma table car il
commençait à avoir mal aux pieds à force
d’attendre debout. J’étais toute seule, j’avais
accepté. Nous avions discuté durant tout le
11 Le scorpion rouge
repas ; il m’avait parlé de son métier de
professeur de langues à l’université de T. et moi
de ma vie d’étudiante à S. Nous nous étions
rapidement découverts de nombreux points
communs. Ensuite, nous ne nous sommes plus
jamais quittés. C’était il y a trois ans.
Nous nous étions mariés trois mois après
notre rencontre. Trois ans de vie commune, ce
n’était pas suffisant. J’aimais Mario plus que
tout et l’idée que nous pourrions être séparés
me rendait plus malade que ce maudit cœur et
cette maudite maladie. Je ne voulais pas le
perdre ne serait-ce qu’une minute mais je
voulais passer plus de temps avec lui que
quelques mois. J’ai réfléchi toute la nuit et je me
suis finalement décidé à tenter la
cryogénisation.
Deux jours plus tard, Mario m’a
accompagnée au centre national de
cryogénisation. Dès que je suis entrée, je me
suis sentie mal à l’aise : tout ici sentait la mort et
mes peurs ont redoublé. Nous nous sommes
présentés à l’accueil et on nous a demandés de
patienter quelques minutes dans une salle
d’attente où un infirmier en blouse blanche est
venu nous chercher. Nous l’avons suivi le long
de couloirs blancs et propres comme dans un
hôpital. Pendant le trajet, Mario a discuté avec
l’infirmier, se renseignant sur la technique
utilisée. Moi, je n’ai rien écouté, je me
12