Les larmes de sang

Les larmes de sang

-

Français
175 pages

Description

Alan Banner avait tout pour être heureux jusqu'au jour où il découvre le corps inanimé de sa fiancée, Héléna. Sans réfléchir, il se lance à la poursuite des hommes qu'il a cru voir s'éloigner d'elle. Cette folle course poursuite dans San Francisco se termine par un accident d'où il sort transformé. IL a été sauvé par un vampire, Don, qui se révèle être de surcroît l'assassin d'Héléna. Pourquoi l'avoir tuée, elle ? Pourquoi vouloir le protéger, lui ? Autant de questions qui lui donneront une raison de vivre afin d'accomplir sa vengeance.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 février 2007
Nombre de lectures 140
EAN13 9782748184440
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
2
Titre
Les larmes de sang
3
Titre Sandrine Isac
Les larmes de sang
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-8444-0 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748184440 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-8445-9 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748184457 (livre numérique)
6
.
8
Chapitre I
CHAPITREI
San Francisco était une ville agréable avec un climat assez doux toute l’année mais les soirées et les nuits étaient toujours fraîches. En ce début de printemps, Alan avait le coeur léger. Sa vie était sur le point de changer. Ce soir, il était bien décidé à demander la main de la femme qu’il aimait. Cela faisait déjà un moment qu’il y pensait et il se sentait enfin prêt à sauter le pas. Il monta dans son vieil utilitaire Ford, mais avant de mettre le contact, il sortit de la poche de son jean un écrin noir. Il contempla encore une fois la bague de fiançailles qu’il venait d’acheter. Ce n’était pas le coutumier solitaire qui ornait l’anneau d’or mais un rubis. C’était la pierre préférée d’Héléna. Il sourit. Il avait déjà l’impression de voir son doux visage s’illuminer à la vue du bijou. Il démarra, impatient de la retrouver. Impatient de lui demander de passer le reste de sa vie avec lui. Depuis la mort de la mère d’Alan, elle était devenue son unique famille. Avec elle, il avait découvert l’amour, la passion et il avait enfin le
9
Les larmes de sang
sentiment que sa vie avait un sens. Il n’aurait jamais cru avant elle être capable de s’investir dans une relation amoureuse. Il avait toujours attiré les femmes et aimé en changer quand la relation devenait ennuyeuse. La plupart du temps, il n’avait pratiquement rien à faire pour qu’elles lui tombent dans les bras. Sa mère se plaisait à lui dire qu’il avait hérité du charme de son père décédé dans un accident de voiture alors qu’il n’était qu’un nouveau-né. Bien qu’il eût les cheveux bruns et les yeux en amande noirs de sa mère, il avait hérité de la haute stature de son père ainsi que d’une fossette au creux de la joue gauche. De plus, il avait gardé une carrure athlétique, bien qu’il eût arrêté le sport depuis l’université. Il repensa un moment à elle. Elle l’avait élevé seule. Elle avait toujours été présente, aimante, mais jamais elle n’avait laissé un homme prendre la place de son père. Alan savait qu’elle ne s’était jamais remise de sa disparition. Il était vétérinaire, tout comme lui. Voyant qu’il arrivait enfin chez lui, il repensa à Héléna. À ses beaux cheveux roux foncés qui lui tombaient sur les épaules et qui s’illuminaient au soleil, à sa peau fine et douce au teint de perle, à ses yeux magnifiques, vert. Elle était sublime. Mais avec elle, Alan avait appris que le physique n’était pas tout. Au début, elle n’avait pas été tendre avec lui. Elle l’avait aussitôt trouvé vaniteux, ce qu’il était
10