//img.uscri.be/pth/b0f87d10a47bc7b77667d6648ab25fce5ed20f54
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Mont Athos

De
152 pages
Pendant la deuxième guerre mondiale, un jeune pilote anglais est contraint de trouver refuge plusieurs mois dans un des monastères du Mont Athos. C'est l'occasion d'une rencontre avec ses étranges habitants, l'occasion d'un voyage aux temps byzantins mais aussi l'occasion d'interroger la mystérieuse croyance qui attache les hommes à ce lieu et à cette vie insolite.
Voir plus Voir moins
Jean-Louis de Montesquiou
Mont Athos
Romans historiques e Série XXsiècle
MONTATHOS
Romans historiques Collection fondée par Maguy Albet Dernières parutions er Vincent HAZEMANN,Louise de Savoie, mère de François 1, 2013. André SANDRAL,Une drôle de citoyenne, 2013. André Alfred JOUVE,Les bactéries du Chemin des Dames, 2013. Hélène CAILLAUD et Christophe BLANC,Le nœud du monde.Un ambassadeur de circonstance au Kongo, 2013.Jahel SIMBERT,Les ondes fugitives. Voyage à travers l’histoire des Antilles de 1785 à 1902, 2013. Catherine BERTHOMÉ,Les larmes de Cuba,2013. Fred JOUHAUD,Le chirurgien du kaolin. Jean-Baptiste Darnet, l’homme de Porcelaine, 2013. Joëlle DELACROIX,Le siège de Paris par les Vikings. Tome 1 : Les Vikings sur la Seine, 2013. Joëlle DELACROIX,Le siège de Paris par les Vikings. Tome 2 : Le choix de Þorgils, 2013. Haytam ANDALOUSSY,Sur la terre des orchidées, 2013. Jean-Noël AZÉ,Cœur de chouan. Fructidor, 2012.Jean-François ROUGE,Napoléon en Amérique. Le vrai faux journal d’Emmanuel de Las Cases, secrétaire et confident de l’Empereur,2012. Bernadette RAMILLIER,La vie aventureuse de Scipion du Roure. Officier de marine et chevalier de Malte, 1759-1822, 2012. Claude BOURGUIGNON-FRASSETO,Le temps des Voraces, le temps des carbonari, 2012. Rabia TAZI, Annick ZENNAKI,Méditerranée, rêve impossible ? Un intellectuel algérien au début du siècle, 2012. Christine MALGORN,Syrie, mon amour, 2012. Babis PLAÏTAKIS,Alcibiade. L’enfant terrible de la Grèce, 2012. David DIOP,1889 l’Attraction universelle, 2012 Vincent SILVEIRA,Sara le médecin troubadour, 2012 Jacqueline SOREL,Boufflers, un gentilhomme sous les tropiques, 2012. Gildas DACRE-WRIGHT,Le Spectateur engagé ou que faire sous la Révolution quand on est beau-frère de Georges Danton ?,2011. Claude VALLEIX,Frédégonde, la reine barbare, 2011. Fred JOUHAUD,Madame d’Artagnan ?,2011. Jean-Paul DAILLOUX,Le Fantôme de Robespierre, 2011.Christophe DOSTA,Le concert du roi,2011.
Jean-Louis de Montesquiou MONTATHOS
© L'Harmattan, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00053-4 EAN : 9782343000534
« Le frisson métaphysique, la seule chose qui nous fasse frémir » Umberto Eco « On n'est pas guéri tant qu'on n'a pas recouvré sa position religieuse » Karl Jung
À Claire
1 Je me suis envolé de Paramythia le 6 avril 1941, en fin d'après-midi, quand la lumière est la meilleure, pour une dernière mission de reconnaissance en Macédoine. Je n'étais arrivé que quelques semaines plus tôt à la base secrète du 33eSquadronde la Royal Air Force cachée dans une vallée des monts Kovillas, en Grèce centrale. Mais il allait déjà me falloir la quitter : les maigres forces de la RAF avaient jusqu'ici vaillamment tenu tête à l'aviation italienne, mais la prise de Thessalonique par les Allemands début avril avait rendu le jeu trop inégal, et nous avions reçu l'ordre d'évacuer la base pour nous replier en Crète où les forces gréco-anglaises allaient tenter de s'arc-bouter. Mon appareil, un Hurricane que j'avais convoyé moi-même depuis le Kent jusqu'à Malte, puis de Malte à Paramythia, était complètement à bout de souffle après une bonne cinquantaine de missions. Mais je le connaissais parfaitement et j'étais plutôt bon pilote, car, comme beaucoup de fils de famille, j'avais allègrement quitté mes languissantes études pour m'engager dans la RAF dès les premiers jours de la guerre, et j'avais énormément volé. J'avais ce jour-là pour instruction de me diriger plein nord vers Thessalonique, en coupant le golfe Thermaïque à haute altitude pour échapper à la chasse allemande, puis de plonger vers la rade pour une rapide évaluation du nombre de cuirassés qui seraient venus s'y abriter. J'ai traversé le golfe sans encombre et suis arrivé directement devant Thessalonique, grande ville blanche étagée entre d'assez hautes collines et un immense port encombré de bateaux. Quand j'ai commencé à descendre vers la rade, j'ai vu que la DCA était entrée en pleine activité. Il était désormais impossible pour moi d'arriver de face, et j'ai viré sur la gauche pour tenter de rejoindre le port par l'ouest. Tandis que je survolais les faubourgs de la ville, j'ai été touché par la DCA : un grand choc à l'avant de l'appareil m’a déséquilibré, comme si j'avais heurté un obstacle. D’instinct, j’ai corrigé d’un puissant coup de manche, et quand l’avion s’est stabilisé, c’est une violente, une terrible panique qui 9