Mysterium

-

Français
65 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le Professeur Humphrey, universitaire émérite, est retrouvée morte en Hongrie. Les circonstances de son décès sont étranges... Sa fille Eva découvre dans ses documents professionnels, un porte-folio intitulé Mysterium. En se plongeant dans l’ouvrage, elle découvre le roman que sa mère a écrit autour des affaires non classées concernant des crimes commis par des veuves noires ou des sorcières. À l’issue de sa lecture, Eva prend conscience du danger qu’elle court en conservant le manuscrit...



Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 20
EAN13 9791093889399
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0022€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

KAAL GREEN



Mysterium





Copyright © 2018, Éditions Sarah Arcane
Ce roman s’inspire de la réalité historique, en prenant appui sur de véritables affaires :
Mary-Ann Cotton (Isabella d’Anceny) la première "veuve noire", Elizabeth Bathory, et
Olympe Mancini (impliquée dans l’Affaire des Poisons). Toutes ces femmes ont été
mêlées de près ou de loin à des crimes sordides qui ont fait d’elles des figures
inquiétantes dans la mythologie populaire.
Prologue



PARIS, FÉVRIER 2018
Eva sécha ses larmes. Cela faisait maintenant douze jours que sa mère était morte,
mais la douleur était toujours aussi intense, fulgurante, à chaque fois qu’elle pensait à
elle. Comme si l’on cisaillait son cœur. Elle passa une main dans ses cheveux et ouvrit
le carton contenant les dossiers de sa mère. « Professeur Humphrey » était inscrit au
marqueur noir en lettres capitales. Son père avait rassemblé les documents
professionnels de son épouse et était passé les déposer chez sa fille avant de repartir
pour New York. Il dirigeait une grande firme aux États-Unis et ne revenait que
ponctuellement voir sa famille en France. Eva saisit un énorme porte-folio en papier
kraft sur lequel on pouvait lire « Mysterium ». Elle fronça les sourcils. De quoi
s’agissait-il ?
Sa mère était professeur émérite à la faculté de Lausanne. Elle travaillait sur les
affaires judiciaires non élucidées en Europe. Eva savait qu’elle était récemment partie
effectuer ses recherches à Paris, à Londres mais aussi en Hongrie. Elle avait d’ailleurs
proposé à sa fille de l’accompagner mais Eva, en tant qu’avocate, avait de lourds
dossiers en cours et n’avait pu se libérer. Elle avait refusé à contrecœur la proposition
de sa mère qui avait pris l’avion pour la Hongrie quelques jours auparavant.
Sa famille lui semblait disloquée, écartelée entre la Suisse, l’Amérique et la France.
Mais c’était ainsi. Eva avait choisi de travailler à Paris. Cela faisait cinq ans qu’elle
exerçait. Elle adorait son métier et n’aurait voulu en changer pour rien au monde.
Et puis, douze jours auparavant, sa vie avait basculé. Elle avait reçu un appel de son
père qui la contactait depuis son cellulaire à New York et elle avait répondu de sa voix
chaleureuse, en reconnaissant le numéro :
— Allô Papa ? Comment vas-tu ?
Mais à l’instant où son père avait commencé à parler, elle avait compris que quelque
chose n’allait pas, que quelque chose de terrible s’était produit. Son père avait gardé le
silence pendant quelques secondes, la voix éteinte, écrasé de douleur.
— Eva… C’est ta mère…
La jeune femme avait écouté le discours incompréhensible que son père lui avait
tenu. Mais elle n’avait gardé en mémoire que des bribes qui avaient laissé en elle une
marque indélébile : « mort mystérieuse »… « empoisonnement »… « morsures »…
Le simple fait de penser de nouveau à ces mots, elle en avait des nausées. Elle
savait simplement qu’on avait retrouvé le corps de sa mère, dans une petite commune
hongroise dont elle n’avait jamais entendu parler. Les autorités avaient prévenu son
père et donné de vagues informations concernant la mort soudaine de son épouse. La
police soupçonnait un empoisonnement, mais restait perplexe face aux morsures que
le professeur Humphrey portait au cou et aux poignets. Le corps était en cours de
rapatriement vers le territoire français, mais le transfert nécessitait plusieurs jours à
cause de l’ensemble des formalités administratives et cela compliquait le travail de
deuil de la famille.
Eva ouvrit le porte-folio et découvrit une bonne centaine de feuillets empilés les uns
sur les autres, numérotés avec soin en bas de chaque page. Sa mère avait imprimé
ses écrits avant de disparaître. C’était à peu près tout ce qu’Eva avait pu recueillir pour
le moment. Son père lui avait avoué n’avoir pas eu le courage de mettre son nez dans
les dossiers professionnels de sa femme et avait confié cela à sa fille.Eva restait dubitative devant cette liasse de papiers qui se dressait devant elle. Cela
ne ressemblait pas aux travaux que sa mère avait coutume de mener. D’habitude, le
professeur rédigeait tout et annotait ses réflexions après relecture dans la marge. Ici
cela semblait différent. Elle feuilleta rapidement le recueil recensant des lieux qui
l’intriguèrent. Londres, Versailles, Čachtice…
Elle eut la sensation de recevoir un coup de poignard dans le cœur. Ces lieux
n’étaient autres que les destinations vers lesquelles sa mère s’était rendue ces derniers
mois.
Eva revint au début de l’ouvrage, porta sa tasse de café à ses lèvres et se plongea
avec fébrilité dans la lecture, cherchant des réponses dans cet étrange dossier au titre
énigmatique.











Par le professeur Humphrey

Première partie


S O R T I A R U S