Pinacothèque mercantile et zombie

-

Livres
353 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les laboratoires de Biofoxis, un impressionnant complexe pharmaceutique, travaille depuis des années sur un étrange soluté, le Samson. Dès lors que Seth, un éco-terroriste s'empare du produit et de déverse dans la nature, une épidémie sans précédent envahit la France. Les Zombies marchent sur le pays, chaque jour de plus en plus nombreux, bien décidés à dévorer les survivants.


Malgré la menace, des groupes de personnes prennent leur courage en main pour résister, mais ils vont découvrir que l'invasion n'est que le début d'une longue quête qui lie l'humanité à son destin...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782490637065
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0045 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
1
2
Pinacothèque mercantile et moraliste du zombie (Saison 1) Jérôme Ruffier
3
Du même auteur Zarret Krivonis, Détective des Affaires Inexpliquées, Les Ateliers de Syxsis, 2014 Les Chroniques de Syxsis Tome 1, Les Ateliers de Syxsis, 2014 (Bande dessinée) De Runes et d’Épées,Les Ateliers de Syxsis, 2015
4
5
© 2018, N.OISBN 978-2-490637-06-5Achevéd’imprimeren Août 2018par TheBookEdition.com à Lille (Nord)Imprimé en FranceDépôt légal : Août 201820TTC www.leseditions-ethen.com
6
Épisode 01 Les intestins grêlent
7
8
« Mieux vaut être mort que mort-vivant…» Mickael.J Le porc reniflait bruyamment dans son enclos hermétique. Il inspirait et expirait son haleine viciée par de sinistres sifflements aigus. Il était pourtant mort depuis trois heures…Herbert était épaté par la capacité de résurrection de Madeleine, le cochon domestique auquel il avait donné le nom de son ex-femme. Et tant pis si ceSus scrofa domesticusn’était pas de sexe féminin,il lui ressemblait tellement ! Le scientifique pouvait enfin prendre une pause bien méritée. À vingt heures tapantes, il avait largement dépassé son aptitude à rester concentré, aussi allait-il dans les minutes qui suivent réchauffer au micro-onde le café froid qui traînait au fond de sa tasse cradingue et bouffer ceTwix qui le narguait depuis le matin. Mais avant ça, il s’octroierait peut-être une courte session de surf pornographique sur le web… Ouais, bonne idée ça! Entre ses tests sur des cochons au sein de Biofoxis, les moqueries de ses collègues et les emmerdements à rallonge que lui causait cette salope de Madeleine (la femme, pas le cochon !), il estimait normal et mérité de s’offrir ces «instants-plaisirs », comme il les nommait. Herbert avait la fâcheuse tendance à confondre pause-déjeuner et onanisme…
9
Derrière lui, le porc aux yeux blancs frappait la tête contre la vitre de protection. Il tapait et tapait jusqu'à saigner, comme si ce jambon sur patte était devenu enragé. En voyant cela, Herbert, qui avait déjà entré les mots-clefs «teen» et «group» sur son clavier, se retourna et lança son stylo contre la protection transparente. ! hurla-t-vas te coucher, connasse  Tu il d’une voix stridente. MaisMadeleineneparlantpaslelangagedeshommes,ellepoursuivit son inlassable tambourinage contre la vitre. Herbert eut soudainement un mouvement de panique. Et si le porc brisait la vitre ? Ce serait une catastrophe !!! Il serait alors viré de son job en or et n’aurait plus qu’à retourner vivre chez sa mère…« Oh putain ! » murmura-t-il en saisissant le pistolet tranquillisant dans son tiroir. Le premier vigile fut facile à abattre. Seth s’était planqué dans un coin obscur et avait attendu moins d’une minute avant que le garde ne vienne à proximité. Le deuxième fut également une partie de rigolade, il a même pris un plaisir presque orgasmique à planter sa lame en céramique dans la gorge de l’Espagnol.Le troisième se débattait encore sous l’étreinte d’acier de Seth. Mais bientôt, ses secousses n’étaient plus que les soubresauts d’une vie qui s’éteint. Lorsque le corps devint enfin immobile, le tueur laissa choir le cadavre sur le sol des chiottes. Sethessuyasoncouteaudanslamancheduvaincuetrespiraun grand bol d’air: il y était presque ! Il avait pénétré l’enceinte de Biofoxis sans se faire remarquer. Les cartes de
10