Seyrawyn Futurs Gardiens T.2 - Attaques maritimes à Yngvar
148 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Seyrawyn Futurs Gardiens T.2 - Attaques maritimes à Yngvar

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
148 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

En entrainement à Hinrik, nos jeunes Vikings apprennent le maniement des armes. Quelles est donc la différence entre la magie druidique et celle des sorciers? Ils auront en tout 6 entrainements pour démontrer leur courage avant de devenir de fiers Gardiens du territoire!
Sur l’île d’Arisan, les Gardiens de Lönnar protègent La Source et leur colonie contre des voisins envahisseurs. La druidesse Miriel, ses amis Arafinway l’éclaireur elfique et Marack fils de Marack le guerrier viking, poursuivent leur entrainement pour devenir de fiers protecteurs du territoire.
Les 6 villes de la colonie accueillent tour à tour les jeunes pour y faire leurs 6 derniers apprentaissages avant la graduation dans trois ans (elle a lieu au début du Tome 1 de la collection Seyrawyn Aventures - Le conflit des druides). Voici donc une préquelle : 6 aventures où nos héros devront démontrer leurs compétences et prouver leur courage.
TOME 2 - Les futurs Gardiens sont actuellement en séjour à la ville de Yngvar pour apprendre la vie côtière viking. Lors d’une sortie en mer, le drakkar des jeunes est mystérieusement attaqué. Que se cache-t-il dans les profondeurs de la mer? D’où vient le mystérieux Dragon d’or? Qui est donc Noïsehoc et que veut-il?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2016
Nombre de lectures 93
EAN13 9782924204542
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0020€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

DES M MES CR ATEURS

Collection SEYRAWYN Aventures
(adolescents et adultes)
TRILOGIE DE LA PREMI RE QU TE
Le conflit des druides T1 (2012); La qu te des druides T2 (2013)
La justice des druides T3 (2013)
DEUXI ME QU TE (1 de 1): Reliques de Dragon (2014)
TROISI ME QU TE:
( 1 de 2 para tre en 2016) (2 de 2 para tre en 2017)

Collection Seyrawyn jeunesse FUTURS GARDIENS
(9-12 ans) 6 num ros
1 Entrainement Hinrik (2015)
2 Attaques maritimes Yngvar (2016)
3 Entrainement Alvikingar ( paraitre)
4 Entrainement Gousgar ( paraitre)
5 Entrainement Feygor ( paraitre)
6 Entrainement Vanirias ( paraitre)
Suivez toutes les aventures des futurs Gardiens du territoire!

Collection Seyrawyn junior (7-10 ans) LES DRAGONNIERS
Num ros 1 10
Un uf de Dragon? Un vrai?

PRODUITS D RIV S:
ufs de Dragon dans leur boursette de cuir ( www.Seyrawyn.com )
Accessoires de cuir: brassards, couvre-livres
( www.Au-Dragon-Noir.com )
Marteaux de L nnar et armes en mousse pour GN ( www.Calimacil,ca )
Bijoux - Joncs de Dvalin ( www.dracolite.com )
Auteurs: Martial Gris
et Maryse Pepin

Graphisme, typographie et mise-en-page, conception et r alisation de la couverture, des illustrations, des dragons et des cartes: Maryse Pepin
diteur: Les ditions McGray
Saint-Eustache (Qu bec) Canada
Courriel: info@seyrawyn.com
www.EditionsMcGray.com / www.Seyrawyn.com
facebook / Seyrawyn - page officielle
/ Les gardiens des ufs de dragon / Dragon Eggs Keeper
Disponible en librairie et via Internet: www.seyrawyn.com
ISBN 978-2-924204-535 (imprim )
ISBN 978-2-924204-542 (epub) ISBN 978-2-924204-559 (pdf)
Catalogage avant publication de Biblioth que et Archives nationales du Qu bec et Biblioth que et Archives Canada
Gris , Martial, 1967-
Futurs gardiens
(Collection Seyrawyn jeunesse)
L ouvrage complet comprendra 6 volumes.
Sommaire: 2. Attaques maritimes Yngvar
Comprend des r f rences bibliographiques et un index.
Pour les jeunes de 9 12 ans.
ISBN 978-2-924204-53-5 (vol. 2)
I. Pepin, Maryse, 1968- . II. Gris , Martial, 1967- . Attaques maritimes Yngvar. III. Titre.
PS8613.R645F87 2015 jC843 .6 C2015-941217-X
PS9613.R645F87 2015
D p t l gal: 2016
Imprim au Canada
2016 Tous droits r serv s. Aucune partie de ce livre ne peut tre reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission crite de l auteur, sauf dans le cas d une citation.
Nous sommes Grim McGray et Marie-Calina, auteurs dans la vraie vie et Vikings sur Arisan. Nous habitons Alkingingar, la Capitale.
Nous sommes heureux de t inviter venir nous rejoindre dans notre univers m di val fantastique!
Si au d part l aventure a commenc avec nos fameux ufs de Dragon, elle se continue avec toi, car tu en fais aussi partie es-tu pr t devenir un Gardien et un dragonnier?
Auteur, diteur, artiste, artisan du cuir et acteur
Martial Gris - 1967 de St-Eustache (Qc)
Homme de d fis et de passions, Martial Gris est reconnu pour son engagement dans la communaut m di vale du Qu bec. Son criture s inspire de ses longues ann es de jeu Donjons Dragons et de Grandeur Nature. Il se pr sente lui-m me comme un elfe cr atif, un Viking d termin et un preux chevalier.
L elfe est son c t cr atif et artistique: arts de la sc ne, figuration, t l vision, arts de combat. Il cr e aussi des accessoires de cuir d inspiration m di vale. Le Viking est son c t qui prend des risques et qui rel ve les d fis. Le chevalier repr sente sa conscience et la sagesse qui maintiennent l quilibre entre l elfe et le Viking.
En plus des milliers d ufs de Dragon, en collaboration avec sa partenaire, l artiste Maryse Pepin, il offre ses dragonniers et dragonni res les palpitantes collections Seyrawyn.
Auteure, artiste, designer graphique et illustratrice
Maryse Pepin - 1968 de Lachute (Qc)
Maryse Pepin est une grande passionn e et une femme d action. Elle dirige plusieurs projets la fois, dont son bureau de design graphique depuis 1988. Ses concepts se d marquent par leur efficacit . Avec son partenaire d affaires et conjoint Martial Gris , elle d veloppe l univers fantastique de leur maison d ditions McGray.
Cr atrice en bullition, l artiste a une plume sensible et un coup de crayon affirm . Elle a donn vie aux dragons originaux, con oit les couvertures des livres et signe l ensemble des images du monde de Seyrawyn.
Enfin, Maryse Pepin s est toujours sentie concern e par le d veloppement identitaire des enfants. Parent de quatre enfants, elle crit en s inspirant d motions et de r cits v ritables. Vivez l aventure avec eux!
D ici quelques ann es, Marack fils de Marack le guerrier viking, Miriel la druidesse et Arafinway l claireur elfique deviendront des Gardiens du territoire.
Voici les aventures de leur entrainement!

Vous trouverez une cartographie et des informations importantes sur l ile d Arisan la fin du livre dans des notes tir es d un grimoire du voyageur.
Table des mati res
Chapitre 0 : Tout a un commencement: Une colonie sur Arisan
Chapitre 1 : En route vers le nord
Chapitre 2 : Combattre des virscrofas
Chapitre 3 : Remitto ad Terram
Chapitre 4 : Le port de Valhr
Chapitre 5 : No sehoc
Chapitre 6 : Yngvar
Chapitre 7 : Premier matin
Chapitre 8 : Dans les profondeurs
Chapitre 9 : M tiers vikings
Chapitre 10: Coup de d s
Chapitre 11: Le chantier naval
Chapitre 12: Les disparus
Chapitre 13: La construction d un drakkar
Chapitre 14: Le rituel
Chapitre 15: La chasse la baleine
Chapitre 16: La temp te
Chapitre 17: Le Dragon d or
Chapitre 18: On nous attaque encore!
Chapitre 19: Les rescap s
Les Vikings de l Ancien Continent, peuple scandinave, taient des colonisateurs f rus de voyages, d aventures et de magie. Ils taient aussi reconnus pour leur efficacit dans les combats contre les cr atures les plus mal fiques. Aucun orc, gobelin ou d mon n chappait la frappe de Tyr, dieu de la guerre et de la justice.
Le strandh gg 1 de Tyr et de son fils L nnar, dieu de la justice et de la nature, command par le druide Arminas, partait souvent en mission pour rechercher travers les mondes, de sinistres cr atures hors-la-loi. Sous la gouverne magique de leur mage Beren, pr tre de Tyr, cette escouade tait compos e de Grim McGray, le marchand et traqueur, de Lars le scalde et de Marack p re, tous trois fameux Kriegers 2 aguerris.
Or, lors d une exp dition de chasse, ils furent aspir s par un portail qui les conduisit sur l ile perdue d Arisan.
Acceptant l norme responsabilit l gu e par le Grand Gardien de La Source , le groupe revint avec familles et amis pour coloniser les Terres d Aezur. Ils s install rent dans cette zone inhabit e et devinrent ainsi les Premiers Gardiens et Jarls 3 des six grandes villes fortifi es.
Ils y d couvrirent diff rents peuples aussi surprenants les uns que les autres. Par ailleurs, les v n rables Dragons, nombreux sur l ile, les observaient discr tement depuis plusieurs Solstices.
Mais un grand territoire et La Source attisent les convoitises Ainsi, les attaques de leur voisin de l Est, le roi des G ants de pierre Arakher, taient de plus en plus t m raires, car ce dernier cherchait constamment agrandir son royaume.
Dans une alliance strat gique, les Vikings, les druides, les elfes et Lassik, le G ant des montagnes form rent de redoutables Gardiens du territoire afin de prot ger la nouvelle colonie contre les envahisseurs. Leur effigie tait le marteau deux t tes de b lier pour les guerriers et un b ton d office pour les druides, le Salko nas aux propri t s surnaturelles.
Comme le pire tait craindre, les ma tres d armes intensifi rent l entrainement des futurs Gardiens.
Ainsi, les six villes de la colonie accueillent tour tour les jeunes pour y faire leurs derniers stages. La graduation aura lieu le Jour du Renouveau, au d but du Tome 1 Seyrawyn Aventures: Le conflit des druides.
La druidesse Miriel, ses amis Arafinway l claireur elfique et Marack fils de Marack le guerrier viking sont actuellement en s jour la ville de Yngvar pour apprendre la vie c ti re viking.
Lors d une sortie en mer, le drakkar des jeunes est myst rieusement attaqu . Comment chapperont-ils une noyade certaine? Qui est donc No sehoc et que veut-il?
Nos h ros devront d montrer leurs comp tences et prouver leur courage maintes reprises, mais seront-ils pr ts temps pour accomplir leur destin e?


1 strandh gg: terme viking, petit commando pr par pour un raid clair
2 Krieger: guerrier v t ran viking
3 Jarl: chef responsable d une ville viking
Plusieurs mois s taient coul s depuis la derni re mission dans les montagnes d Orgelmir. Un nouvel escadron d une vingtaine de futurs gardiens faisait route vers le nord pour atteindre la ville de Feygor. Ils traversaient pied les vastes vall es foresti res, mais prenaient soin de marcher assez loin du versant des montagnes.
M me si les Terres d Aezur taient le territoire des Vikings, le ma tre d armes Niklas Henrisson demeurait vigilant lors des d placements, surtout avec vingt jeunes peu exp riment s.
Le groupe de l apprentie druidesse Miriel, incluant Roxane la magicienne, Arafinway l claireur elfique et Marack fils de Marack le guerrier, avait quitt Hinrik.
Enfin! Car ils commen aient franchement s ennuyer dans cette ville fortifi e.
Et pour cause! Apr s les incidents malheureux au bord de la rivi re Jokulsa et la menace constante des attaques sott ques, tous les jeunes avaient re u la consigne de ne jamais s loigner de la forteresse. D ailleurs, le haut ch taigner d Och qui surplombait la for t des Anc tres tait leur principal point de rep re. Par souci de s curit , ils devaient s assurer que l unique feuillage bleu demeure dans leur champ de vision.
Les jeunes Vikings avaient finalement termin leur premier stage avec succ s. Ils avaient tous pass les tests d endurance du gantelet 4 et de maniement des armes. Ils taient maintenant pr ts pour la seconde tape: la ville c ti re d Yngvar!
Du moins, la plupart avaient r ussi. Arafinway avait d se reprendre au moins six fois aux preuves, et encore, il s tait qualifi de justesse. Mais bon. Il accompagnait ses amis et c tait a l important!
-Il tait temps qu on respire l air de la libert , gronda Marack fils d un air satisfait en scrutant le large horizon devant.
-Pourquoi? Nous tions pourtant bien install s Hinrik, lan a le fr le Arafinway son ami. Bien couch s, bien nourris, des entrainements r guliers, des corv es faciles Jamais rien de sp cial, c tait vraiment parfait!
-Justement! r pondit le guerrier. Cette routine me pesait de plus en plus chaque jour. Je ne me g nerai certainement pas pour d clarer qu il manquait vraiment d action entre ces murs de bois!
-Pour une fois, je suis d accord avec mon ours grognon, approuva Miriel. Changer de camp va nous d barrasser de certaines difficult s inutiles
Arafinway baissa la t te en signe de d saccord, mais ne dit rien de plus. Il n aimait pas particuli rement les missions aventureuses et se plaisait bien dans cette forteresse.
La druidesse jeta un coup d il furtif sur le reste du groupe. Un peu plus loin, Roxane la magicienne faisait onduler ses beaux cheveux dor s sous le nez du ma tre d armes responsable du groupe.
Miriel soupira et contint une vague d antipathie pour cette fille. Bient t
Soudain, la jolie blonde releva la t te en affichant son petit air triomphant. Elle repla a d licatement son capuchon de velours violet et pousseta les quelques brindilles agripp es sa d licate robe de mage.
"Encore quelques jours , se dit-elle en souriant aux jeunes hommes qui lui tenaient compagnie et transportaient ses bagages.
Si elle avait souhait retourner au plus vite dans la capitale d Alvikingar, son p re en avait d cid autrement: elle poursuivrait son stage Hinrik jusqu au bout Quelle horreur! Elle avait d endurer un solstice complet avec cette meute de Vikings mal d penaill s, loin de la classe de la grande ville. Elle attendait avec impatience le grand jour de son retour dans la forteresse de pierre.
videmment, la tension entre Miriel et elle n avait rien non plus pour cr er une ambiance agr able entre les jeunes.
-Ahhh! Comme cette druidesse a le don de g cher mes journ es! murmura-t-elle en lui jetant un regard glacial.

Vers la fin de la journ e, ils arriv rent au pied d une petite falaise, la jonction des montagnes Brisingamen et de la for t des Anc tres. Le ma tre d armes arr ta la marche pr s d une petite enclave 5 bord e de grands c dres et adoss e des rochers de plus en plus escarp s.
Les jeunes remarqu rent que d anciens ronds de feu taient encore visibles. Sur le devant du site, une longue plaine rocailleuse parsem e d arbres s tendait vers un bois touffu. Le chef annon a le d but des pr paratifs pour le bivouac.
-Nous camperons ici, d clara-t-il d une voix ferme. Le groupe de Konrad, suivez-moi, je vais vous montrer o trouver du petit gibier. Miriel, ton groupe et toi allez ramasser du bois. Les autres, montez le camp.
Fourbus d avoir march depuis l aube, les jeunes ob irent en grommelant un peu. Roxane avait pris l habitude d accompagner Arafinway, c tait plus simple. Il ne passait jamais de commentaires d sobligeants sur la quantit de pauses qu elle tait en droit de s accorder.
Les quatre grimp rent vers les rochers. Roxane et Arafinway s loign rent un peu et atteignirent rapidement le petit bois au bout de la plaine. La magicienne fit de petits tas de branches ici et l . Elle laissa le jeune elfe les transporter jusqu un endroit d gag o elle s installa l attendre.
Il tait peine plus loin en train de charger un nouveau fardeau.
Soudain, un bruit bizarre devant lui le fit sursauter. On aurait dit une branche qui craque suivie d un grognement touff .
L claireur s accroupit imm diatement, tous ses sens en alerte. En tremblant, il d posa lentement son fagot 6 sur le sol. Il tenta d sesp r ment de ralentir les battements de son c ur pour mieux couter. Apr s quelques secondes de silence, il se d pla a en douceur vers son amie.
Elle l attendait debout, plant e au centre de la clairi re, les deux mains sur les hanches.
-Arafinway Merfeuille, tu en as mis du temps!
-Roxane! Ne bouge plus et surtout ne parle pas trop fort, chuchota l claireur lorsqu il fut assez pr s d elle. Il y a quelque chose qui bouge, juste l , de l autre c t de ces gros rochers
-Je n ai pas recevoir d ordres de ta part! r pliqua furieusement la jeune mage artilleuse. Je suis fatigu e, j ai mal aux pieds et j ai faim. Pardessus tout, je dois me taper une corv e de bois au lieu de m allonger pr s du feu alors, ne viens pas me dire quoi faire!
-Chuut! tenta de mimer Arafinway.
Brusquement, dans un grand bruit d ailes, une vol e de perdrix affol es rasa les buissons tout pr s d eux. Les deux jeunes recul rent sous la surprise.
-Les voil , tes r deurs, ricana la jeune fille. Alors, ramasse-moi ce bois qu on s en aille au plus vite. Il commence faire nuit et je n y vois presque plus rien.
Soudain, un grognement bestial et assourdissant remplit l air. Leur sang se figea. Le fracas des branches cass es s amplifia du m me coup. a se rapprochait!
L claireur avait l avantage de sa vision elfique. Il aper ut vaguement au loin un large dos h riss de poils et de longs crocs briller sous les derniers rayons de soleil. La b te avan ait vite et se frayait un chemin vers leur position. Les arbrisseaux vacillaient m me sous son poids.
-Aaaaah! hurla-t-il en contournant le tas de bois. Viens, Roxane, j ai vu un sanglier! Cours le plus vite que tu peux, vers le campement!
-Je ne suis pas d humeur et je n ai pas peur d un petit cochon des bois, moi!
-Tu crois que c est une blague? Il est nooorme! Je ne veux pas tre pris en chasse par ce carnassier Allez, on bouge!
Tandis que Roxane prenait son temps pour ramasser son sac, l elfe encocha nerveusement une fl che. Les mains moites et le c ur battant, il la d cocha de fa on maladroite sur la cr ature qui pointait le nez travers les feuillages.
Le projectile ricocha de fa on inoffensive sur l pais piderme poilu et rebondit mollement. Arr tant net son lan, la b te ventrue se redressa sur ses pattes arri re et les d fia au combat.
-Aaaarrrgh!
Il mesurait peine trois coud es 7 de haut, mais tait assez f roce pour les terrifier. La b te, de son gros bras puissant, ramassa sans effort un lourd rondin et le brandit vers eux dans un autre grondement guttural.
-Aaaarrrgh!
Son affreux et long museau se plissa de fa on montrer ses dents ac r es, orn es de deux immenses crocs recourb s. Un petit coup et ils taient embroch s vivants!
-C est un virscrofa 8 ! hurla de terreur Arafinway.
Tous les jeunes des Terres d Aezur connaissaient l existence de ces cr atures agressives, mais aucun ne les avait crois es de si pr s. Les premiers gardiens avaient fait en sorte que ces tres se tiennent loin des villages. Cette fois, ils taient sur le territoire des b tes, et un festin tait venu tranquillement jusqu eux.
Soudain, d autres cr atures grogn rent en cho tout autour. La bande apparut ici et l entre les arbres, bien d termin e attraper son repas.
-Noooooon! cria la jeune fille terroris e. C est toute une meute! Pourquoi ne l as-tu pas dit plus t t? Et puis, je n ai m me pas apport mon Rox, mon b ton de magicienne
-J ai essay de t avertir, je te le jure! Maintenant, on court!
En quelques bonds, ils quitt rent la clairi re par une br che dans les buissons. Les jeunes d guerpirent toute vitesse. Malgr tout, ils ressentaient l effroyable tau qui pourrait bien se refermer sur eux.
-Je croyais que ces monstres n taient rencontr s qu en groupe de deux ou trois, dit Roxane en reprenant son souffle derri re un gros tronc.
-Je ne sais pas! Ils ont chang d id e, maintenant ils sont au moins une vingtaine toute la famille est l pour diner et nous sommes les mises en bouche Allez, on y va, plus vite, Roxane!
Un peu plus loin, ils aper urent les feux de leur campement au bas de la colline.
-MARACK! MIRIEL! AU SECOURS! s poumona l claireur.
Roxane le suivait de pr s, car il tait son seul point de rep re pour ne pas culbuter entre les branches et les racines des arbres.
Tandis que Miriel ramassait encore quelques buches plus bas, Marack, inquiet du retard de ses deux amis, faisait le guet sur une corniche. Gr ce la lueur des deux lunes, il pouvait entrevoir des ombres.
Soudain, il les aper ut, courant comme des fous. moins de cinq-cents pas derri re eux, il constata la menace imminente. Quelle horreur! Des cr atures ressemblant des sangliers les poursuivaient quatre pattes et fon aient vive allure.

Il empoigna son Vordr 9 , un marteau de guerre deux t tes de b lier con u pour l entrainement des futurs gardiens. Il leva une torche enflamm e dans les airs et fit de grands signes.
-Arafinway! Roxane! Par l ! Vers le camp! Ils sont trop nombreux pour nous quatre! Miriel, enfuis-toi, maintenant, cours! hurla-t-il de toutes ses forces.
La vingtaine de petites cr atures talonnaient toujours ses deux compagnons. Elles grogn rent de plaisir l id e de festoyer sur leurs proies quasi port e de leurs puissantes m choires.
Marack, dans un bond rapide, sauta sur le plat des rochers et rattrapa vivement Miriel qui filait vers le camp. Il l agrippa par le bras et la souleva de terre comme un paquet. En quelques longues enjamb es, il emprunta un nouveau raccourci. Au loin, Arafinway et Roxanne perdaient du terrain. Il fallait trouver du renfort, et vite!
-Aux armes! Aux armes! hurla-t-il en arrivant pr s du bivouac 10 . Nous sommes attaqu s! C est une meute de virscrofas!


4 gantelet: s rie d preuves physiques et mentales
5 enclave: espace compl tement entour par un autre terrain
6 fagot: assemblage de branchages servant faire du feu
7 coud e: ordre de grandeur pour mesurer la hauteur, soit un avant-bras d homme, un pied ou trente centim tres
8 virscrofa: cr ature fantastique du monde de Seyrawyn, mi-sanglier, mi-homme, robuste et trapu, ayant la hauteur d une moiti d humain
9 Vordr: (garde en vieux norrois) marteau d entrainement des futurs gardiens. Ses deux t tes de b lier sont identiques, mais plus petites que celles du marteau officiel des Gardiens du territoire
10 bivouac: campement temporaire
En alertant les Vikings le plus vite possible, le jeune guerrier esp rait que ses compagnons aient le temps de r agir. Le camp des futurs gardiens s anima brusquement. Aussit t, le ma tre d armes cria ses ordres.
-Les guerriers! sur la premi re ligne avec moi, nous serons la premi re d fense. Les claireurs! sur les flancs. Prenez vos dagues, car vos fl ches n auront aucun effet sur ces monstres. Les druides! restez derri re et employez votre magie au mieux!
Ma tre Niklas Henrisson commandait ses troupes avec la contenance d un Krieger 11 . Tous les jeunes taient sur les nerfs et essayaient de ne pas paniquer.
l autre bout de la plaine, Arafinway et Roxane d valaient la pente toute vitesse. Malgr des mois d entrainement Hinrik, la magicienne n arrivait toujours pas garder la cadence la course.
-Je n en peux plus, je suis puis e, haleta-t-elle sur le point de tout abandonner. Mon c ur va clater!
-Regarde! Nos amis vont nous prot ger. Allez encore un peu et nous y sommes!
L claireur ralentit et adapta sa vitesse celle de son amie pour la soutenir dans cette preuve.
En bas de la c te, les futurs gardiens avaient fait un rempart humain et attendaient la charge des ennemis.
-Apprentis druides, calculez bien vos distances pour ne pas inclure vos compagnons d armes dans vos cercles de magie, somma Niklas, en position d fensive avec sa lance courte.
En retrait, les druides avaient form un cercle. Ils commenc rent une gestuelle bizarre avec leurs mains. En m me temps, ils se mirent invoquer L nnar dans un murmure de plus en plus fort. Miriel reconnut imm diatement l incantation que ses coll gues avaient choisie.
Par contre, elle tait vraiment pr occup e par l tat critique de ses deux compagnons. Apr s tout, elle tait leur cheffe, m me avec les insinuations de d ni de Roxane.
La jeune elfe se d tacha de l union druidique et s avan a vers la limite du front.
-Miriel! Reste derri re moi! ordonna Marack d un ton ferme.
-Occupe-toi de tenir la ligne, je suis bien assez grande pour me d fendre! gronda-t-elle. Continue me donner des ordres et je vais t inclure dans ma zone de magie, juste pour te donner une le on de hi rarchie. Je suis ta cheffe, mon cher guerrier!
Marack d testait cette attitude. Il tait l pour la prot ger et elle s en foutait! Sa fa on de toujours le confronter le mettait hors de lui, mais il devait endurer. Cela allait au-del du r le de guerrier dans le groupe, et son p re, le Jarl de Hinrik, l avait bien averti.
Les mots bourdonnaient encore dans sa t te: "C est la fille de notre Grand Druide Arminas, le chef spirituel de notre communaut . Elle est sous TA responsabilit .
-Pffft! Fais donc ce que tu veux, comme d habitude Je vais toujours assurer ta protection de toute fa on, grommela le guerrier en lui jetant un regard par en dessous.
-Je t ai entendu! riposta Miriel avant d entamer son enchantement.
Elle ferma les yeux et se concentra. "L nnar, mon Dieu de la nature et de la justice, je t en prie, donne-moi de ta puissance. J appelle l l ment de Le reste de sa phrase fut inaudible.
Les autres druides venaient tout juste de terminer leur premi re incantation et leur chant se tut.
Non loin, mi-chemin entre la ligne de d fense et les assaillants, deux silhouettes s approchaient en sautillant. Doucement, la magie druidique commen a op rer sur les racines, le lierre et les branches de certains arbrisseaux derri re eux. On entendit soudain un long grondement f ch .
Grrrraaaaaarrgh!
Quatre des cr atures taient immobilis es par les plantes. La nature avait r pondu l appel des druides!
-Le reste de la meute contourne les zones de magie! s cria un des claireurs aux aguets.
-Miriel, fais quelque chose, vite! s alarma Marack avec angoisse. Nos amis sont sur le point d tre grignot s et tu ne bouges pas!
On pouvait maintenant sentir la peur s installer dans la ligne de d fense.
Toujours en transe, la druidesse ouvrit les yeux et pointa l endroit o la magie devait atteindre sa cible.
Roxane suivait Arafinway de pr s. Timidement, juste derri re elle, une minuscule flamme peine de la grosseur d une noisette se mat rialisa. La cr ation tait trop petite pour tre remarqu e par quiconque. Pourtant, Roxane, m me bout de souffle et en sueur, l avait per ue. Elle fit un crochet vers sa droite et d passa son claireur.
Brusquement, trois des pr dateurs quatre pattes bondirent ensemble sur les deux jeunes. Les spectateurs retinrent leur souffle, impuissants devant la sc ne. Dans leur lan, les cr atures entr rent en contact avec la manifestation magique.
Boummmmm! Pouf!
-Aaaaaah! hurl rent Arafinway et Roxane.
La violente explosion claira la zone d une trange couleur orang e.
Sous le souffle de la d flagration dans son dos, l elfe fit un vol plan par-dessus la magicienne et culbuta dans un buisson pineux. La jeune fille roula sur le sol sur une distance de plusieurs foul es, abasourdie.
Gruink! Gruink! Gruink!
Le trio de virscrofas plana dans diff rentes directions et atterrit durement contre des arbres. Une pluie de centaines de petites roches s abattit sur la plaine. Fortement apeur e par le bruit, presque sourde et magiquement ensevelie par un nuage de fum e, la meute s parpilla.
La poursuite d g n ra en d bandade paniqu e, puis, rapidement, en attaque g n rale. Les cr atures en col re fonc rent n importe comment sur tout ce qu il y avait devant eux, incluant la ligne humaine qui les attendait quelques pas de l . Ils attaqu rent de partout la fois!
-Resserrez la formation demi-lune! ordonna rapidement Niklas en voyant la menace se transformer.
Klong! Klong! Crac!
Les premiers corps corps frapp rent durement. Certaines cr atures fon aient t te baiss e, mettant profit leur front dur contre les boucliers. Bient t les rondaches 12 craqu rent, et quelques jeunes courageux recul rent sous la violence des impacts.
Les claireurs les plus vaillants rejoignirent rapidement la m l e arm s de leurs dagues et p es courtes, tandis que les autres renfor aient la d fensive autour des druides.
Soudain, certains virscrofas utilis rent leurs puissantes d fenses comme crochets. Comme ils taient la hauteur des genoux, ils corch rent plusieurs futurs gardiens avant d en faire tomber un sur le dos. Avant m me que les b tes aient le temps de bondir sur leur proie, les Vikings aux alentours les embroch rent rapidement de leurs lances.
-Il n en reste que douze! annon a Marack apr s avoir fracass le cr ne d un autre demi-sanglier en balan ant un second coup de marteau.
-J en ai un de plus! cria Oktar, un des jeunes valeureux.
-Moi aussi!
Le demi-cercle tait assailli de tous c t s, mais les guerriers tenaient la ligne de d fense. Brusquement, trois des plus gros virscrofas grogn rent de fa on terrifiante. Ils se relev rent sur leurs pattes arri re et s empar rent avec violence des dagues et autres armes des plus proches combattants.
-Ahhh! hurla une guerri re en recevant un coup d p e sur un bras.
La longue estafilade saignait abondamment et la jeune fille dut reculer pour ne pas tre d capit e. Niklas suivi d Oktar bondit devant et ils taill rent en pi ces la b te enrag e.
Sur le flanc, Marack avait entrepris un combat avec le plus gros. Il tenta de l isoler du groupe, car il se d battait furieusement. Le virscrofas, arm d une dague et d une lance, accrochait tout ce qu il pouvait et blessait les jeunes au passage. Ils durent se mettre trois Vikings pour le tailler en pi ces son tour.
-Marack! Niklas! Oktar! Vite! Un de plus ici! hurl rent des jeunes d bord s par le troisi me gros belliqueux 13 .
Dans un ultime effort de groupe, les futurs gardiens encore valides resserr rent l tau sur les derni res cr atures. La confrontation ne dura pas tr s longtemps. Quelques minutes apr s, il ne planait sur le campement qu une acre fum e et l odeur pouvantable des cr atures poilues.
Autour d eux, le ciel commen ait se teinter de rose sous les premiers rayons de soleil. Les oiseaux avaient entrepris leurs piaillements matinaux. Les jeunes, encore sous l effet de l attaque, ressentirent une grande satisfaction devant leur travail d quipe. Pour la plupart d entre eux, c tait leur premi re vraie bataille!
-Je suis fier de vous, leur dit Niklas avec sinc rit . Nous allons nettoyer cette pagaille et vous pourrez ensuite dormir quelques heures avant notre d part.
Puis, en s approchant de Marack, il le prit un peu l cart.
-Heureusement que nous tions l , grommela Marack en contemplant la sc ne de d solation. Nous avons presque fait tout le sale boulot nous deux
-On ne peut pas en dire autant de ta druidesse, r pondit le ma tre avec s rieux. Elle a failli tuer ses propres co quipiers et a d clench une bataille d sorganis e
-Miriel fait ce qu elle pense tre le plus profitable pour nous tous, d clara le guerrier d une voix ferme, et ce, en faisant de son mieux. J ai une confiance absolue en elle!
-Ne sois donc pas si prompt la d fendre! Tu dois aussi analyser ses erreurs. Si elle doit mener ton groupe de gardiens un jour, il lui faudra apprendre suivre les directives. Elle m a d sob i! Elle aurait d gonfler la puissance de son groupe de druides au lieu d en faire sa t te. Fille rebelle de Grand Druide ou fille ch rie de Grand Mage, a ne fait pas de diff rence quand on pense la s curit de l quipe. Les ordres servent au bien tre de tous!
Le ma tre d armes tait vraiment f ch .
-Je vais lui en parler r pondit le jeune en hochant la t te, mais je doute fort que a change quoi que ce soit. Elle a un sapristi de caract re, vous savez! D ailleurs, je dois r guli rement la prot ger
-Justement Tu viens l instant de me faire remarquer qu heureusement tu tais l pour nous sauver. ton avis, tes coll gues seraient-ils tous si incomp tents au combat?
-Ce n est pas ce que j ai dit se d fendit le guerrier en rougissant.
-Alors, ce doit tre pourquoi tu es encore avec les plus jeunes! ajouta le chef, un brin soup onneux. Tu as des choses apprendre, ce qu il me semble Il est d ailleurs bien trange que tu n aies pas encore t re u officiellement Gardien du territoire avec ceux de ton ge.
-Il se pourrait bien que j aie mes raisons et que, sauf votre respect, cela ne vous regarde pas!
-Ohhh ne te f che pas! Je suis bien content que tu aies t des n tres cette nuit. Si nous n avons aucune perte de vie, quelques raflures, sans plus, c est beaucoup gr ce toi. Mes futurs Gardiens, ajouta Niklas en s adressant au groupe de sa voix la plus forte, mes amis, saluons bien haut notre compagnon Marack, pour sa bravoure et sa fabuleuse masse d arme!
Tout le monde se tourna vers le jeune guerrier, l arme lev e ou en frappant sur son bouclier.
-Wr h!!! hurl rent les jeunes.
Marack ne savait pas trop comment prendre la remarque de son chef. De plus, cette subite attention tait g nante.
Sans plus attendre, Niklas se d sint ressa de lui et retourna se promener entre ses apprentis. Le guerrier poussa un long soupir de soulagement. Leur chef adressait chacun un mot d encouragement.
Tout autour, les druides avaient d j commenc nettoyer les blessures et les soigner avec des plantes. Dans un sursaut, le guerrier constata qu il en avait compl tement oubli Miriel. Il la chercha des yeux avec angoisse. O tait-elle?


11 Krieger: guerrier v t ran viking
12 rondache: grand bouclier de forme circulaire peu encombrant, utilis pour les combats rapproch s
13 belliqueux: qui aime la guerre, se battre, se disputer
l autre bout de la sc ne de combat, les premiers rayons de soleil clairaient la plaine. Elle tait pi tin e et parsem e de d bris rocheux, r sultat vident de l explosion. Dans la pente, on pouvait aussi distinguer un grand cercle noirci. Les virscrofas assomm s sur les arbres avaient d guerpi depuis longtemps, et les vautours tournaient au-dessus du champ de bataille.
Camoufl e derri re de hautes herbes, Miriel tait agenouill e au chevet d Arafinway.
-Est-ce que a va? Tu es couvert de suie noire Et tu es tout gratign !
Elle l aida se relever.
-A e! A e! g mit-il en boitant.
-Ara, es-tu vraiment bless ?
-QU EST-CE QUE TU DIS, MIRIEL? JE NE COMPRENDS ABSOLUMENT RIEN, IL Y A
COMME UN BOURDONNEMENT DANS MES OREILLES. OUI, TU AS RAISON. JE CROIS QUE TU T AM LIORES DANS TES INCANTATIONS AVEC L L MENT DU FEU! BRAVO! cria l claireur en terminant sa phrase avec un large sourire.
cet instant, Marack les aper ut au loin et vint les rejoindre en courant. En entendant son claireur parler si fort, il acc l ra le pas.
Soudain, entre deux touffes d herbes s ches, le guerrier culbuta presque sur la magicienne qui se relevait lentement.
-COMMENT VAS-TU, ROXANE? s gosilla-t-il son tour en la soulevant par la taille.
-Pas besoin de crier, je ne suis pas sourde!
Elle fit une grimace en voyant arriver Arafinway support par Miriel.
-Roxane! Je suis soulag e de voir que tu vas bien! d clara la druidesse en fron ant les sourcils.
-Aaaarrh! Toi, ne me parle pas! temp ta la magicienne de fort mauvaise humeur. Tu as ruin mes habits de mage avec ta sorcellerie de d butante, ils sont couverts de suie et d chir s. Quand on ne sait pas faire de magie, on n en fait pas! Tu es une menace pour nous tous Tu ne sais m me pas contr ler l l ment du feu et encore moins les explosions! Si j tais toi, j abandonnerais l espoir d tre une druidesse ou je me contenterais d tre une attraction dans une foire ambulante!
-Hein? Tu es s rieuse? tonitrua Miriel d un air indign . En tant que cheffe du groupe, CE FUT UN PLAISIR DE TE SAUVER LA VIE, mademoiselle l apprentie magicienne qui n a rien fait dans ce combat!
Les deux se regard rent en se d fiant. Marack la l cha prestement pour soutenir l elfe qui titubait. Roxane leur tourna finalement le dos et redressa la t te.
-Dans tous les cas, tu as failli me tuer. Tu n as absolument sauv personne! lan a-t-elle en descendant vers le campement d un pas rapide.
-QUOI? rousp ta Miriel en la suivant de pr s. Tu n es certes pas en position de juger de la qualit de mes explosions! Je ne te permets pas de Je Et puis, je
Les mots se perdirent dans le vent. Le guerrier haussa les paules et emboita le pas.
-Elles sont en forme, les filles. Tu ne trouves pas? dit-il son ami l claireur avec un clin d il.
-Aaahhh! C est toujours la m me chose. Je croyais que la tr ve entre les deux durerait un peu plus longtemps cette fois, r pondit Arafinway tout bas.
-N es-tu pas cens tre sourd, toi? lui fit remarquer Marack.
-H ! H ! C tait dr le de faire semblant, sourit Arafinway.
Marack aimait bien ce jeune elfe. C tait un bon vivant, m me s il tait un archer m diocre, un pi tre claireur et un pisteur vraiment moyen. Bref, une bien mauvaise recrue pour un Gardien du territoire. Par contre, il avait assez de c ur pour continuer l entrainement sans jamais rousp ter.
Rendus au bord de la ligne de front, les gar ons constat rent que l argumentation allait durer encore un bon moment.
-C est beau, tu peux y aller, je m occupe de les surveiller, dit Arafinway en souriant. De toute fa on, comme je suis cens tre sourd, il n y a pas de risque de me faire prendre en otage par une ou par l autre dans leurs d bats
Le guerrier jeta un coup d il rapide sur la zone de combat. La plupart des futurs gardiens s taient retir s pour se faire soigner ou pour dormir un peu. Les carcasses des virscrofas gisaient un peu partout. Sales et d membr es, elles taient infest es de mouches. Quelques oiseaux charognards taient d j en train de festoyer. Il n avait pas de temps perdre.
Marack s approcha de la premi re b te pour l examiner de plus pr s. Il pla a un bout de lin sur son nez et sa bouche pour filtrer un peu l pouvantable odeur. Demi-sangliers et presque demi-humains, les courtes cr atures ventrues avaient des mains longues et griffues. Ils taient v tus de lambeaux de tissu, mais certains taient m me cuirass s sommairement de morceaux rouill s.
"Probablement r cup r s sur des proies , se dit le guerrier en les fouillant avec sa dague. Puis, d un coup sec, il r cup ra les deux plus grosses dents qui d passaient de la m choire de ses attaquants.
-Qu est-ce que tu fais? s enquit Oktar en s approchant de lui.
Ce futur gardien tait un des guerriers les plus prometteurs. De grande carrure, le teint basan , il vouait une admiration sans borne aux fabuleux coups de Vordr de son ain .
J ai besoin des deux d fenses de chacune de ces cr atures, chuchota Marack. Si tu veux, tu peux m aider les prendre. En change de ce service, je m engage exercer quelques parades de combat avec toi. Mais c est un secret, tu n en parles personne, compris?
-J accepte!
En quinze minutes, Marack r ussit amasser une bonne douzaine de dents. Bien camoufl es dans un bout de guenille, il les pla a avec pr caution dans son escarcelle 14 . Malheureusement pour lui, le ma tre d armes demanda aux apprentis druides de proc der une remise la terre 15 des corps de virscrofas.
Gr ce ce rite particulier de l ordre de L nnar, les druides arrivaient redonner la terre les cr atures mortes. C tait une fa on naturelle de les ensevelir.
Deux par deux, les druides se plac rent devant chacune des d pouilles en murmurant des pri res pour L nnar. Ils firent la gestuelle n cessaire et dirent les paroles magiques:
- Remitto ad Terram! 16
Aussit t, les plantes pouss rent et s enroul rent autour du premier cadavre. En dessous, le sol devint plus mou et, doucement, le cadavre commen a s enfoncer. Bient t, il avait compl tement disparu.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents