Tomorrow's Parties

-

Livres
393 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

"Colin Layne habite un carton dans les couloirs du métro à Tokyo, en partie détruite par un séisme et reconstruite grâce aux nanotechnologies. Son don et son expérience du réseau lui permettent, en s’immergeant dans les flux de données en transit sur la toile, de déchiffrer intuitivement les évènements en devenir…« Sans quitter les rives de la cyberculture, dont il fut un des pionniers, William Gibson renouvelle le genre avec ce roman, qui, sur fond de fracture sociale, navigue entre thriller et romance. » Frédérique Roussel, Libération"

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 août 2013
Nombre de lectures 21
EAN13 9782846265430
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Tomorrow’s parties
AU DIABLE VAUVERT
William Gibson
Tomorrow’s parties
Traduit de l’américain par PHILIPPEROUARD
Du même auteur
Neuromancien, roman,J’ai lu Comte Zéro, roman,J’ai lu Mona Lisa s’éclate, roman,J’ai lu Gravé sur chrome, roman,J’ai lu Lumière virtuelle, roman,J’ai lu Idoru, roman,J’ai lu Identification des schémas, roman,Au diable vauvert Code source, roman,Au diable vauvert Histoire zéro, roman,Au diable vauvert
© William Gibson, 1999. © Éditions Au diable vauvert, 2001 pour la traduction fran çaise.
Au diable vauvert La Laune 30600 Vauvert www.audiable.com contact@audiable.com
Remerciements
À tous ceux qui ont attendu celui-ci avec une plus vive impa-tience que d’habitude, en particulier mes éditeurs, mer-veilleusement représentés par Susan Allison et Tony Lacey. À Deb et Graeme et Claire, avec amour, pour m’avoir offert plus qu’un hébergement ordinaire. À Julia Witwer, pour avoir été la première à lire ce texte et plus encore. Et à tous les amis bien particuliers de ce roman : Gordon Begg, Judith Beale, Jessica Eastman, Karl Taro Greenfeld, Mark Halyk, Richard Kadrey, Lueza Jean Lamb, Roger Trilling, Jack Womack. Merci à tous. Et au contingent postcyberpunk de Mexico qui, bien que j’eusse décliné leur très aimable invitation à faire une tournée alternative, m’ont encouragé avec leur chaleureux enthou-siasme tout au long d’un chapitre crucial écrit à l’hôtel Camino Real. 10 mai 1999 VANCOUVER, B.C.
À Graeme et les Badchairs